Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Nous gérons 2000 logements pour le compte de 120 agences partenaires», Fabrice Houlé, président, Ma Gestion Locative

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 153
Evaluer cet article

Ma Gestion Locative, service de nourrice en gestion locative haut de gamme pour les agents immobiliers, poursuit son développement. Et Pour Fabrice Houlé, son fondateur, aucune raison d’être pessimiste en 2016. Entretien.

photo : Fabrice Houlé, directeur et fondateur du réseau MDI (Mon Département Immobilier)

Comment l’aventure Ma Gestion Locative a-t-elle démarré ?

A 27 ans, diplômé de l’ESCE, j’ai créé ma première agence immobilière, une franchise Laforêt, aux Sables-d’Olonne, laquelle a terminé, en 2001, 1ère agence de France du réseau avec plus d’1M € de CA. En 2002, j’ai été recruté comme directeur régional chez Laforêt. Ce poste m’a apporté une bonne connaissance du travail et des attentes des agents immobiliers. En septembre 2007 naît donc Ma Gestion Locative, un service pour les professionnels qui, aujourd’hui, réalise 1,2 M€ de CA avec 15 salariés. Nous gérons 2 000 logements pour le compte de 120 agences partenaires. Le siège est en Vendée. En 2015, nous avons ouvert des bureaux à Nantes, en 2016, ce sera Paris et, en 2017, Lyon.

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers la gestion ?

Par mon expérience, j’ai compris que, même si les sommes perçues en gestion sont moindres qu’en transaction, elles sont récurrentes. Avec la crise de 2008, beaucoup d’agents immobiliers ont fait le même constat. Ils sont revenus vers des métiers qu’ils avaient un peu délaissés, à savoir la location et la gestion. Et ils ont bien fait car beaucoup s’aperçoivent que cela paye. Dans un premier temps, j’ai d’abord développé Ma Gestion Locative pour mon propre compte avant de proposer ce service aux autres. Il fallait en effet assurer d’abord notre expertise. Un exemple, avec l’assurance loyer impayé. Comment peut-on aujourd’hui en proposer une, avec un bon rapport qualité et prix, sans avoir une base de mandats et de gestion de lots importante ? Nous sommes les seuls à proposer une assurance loyer impayé à 1,9 % (20% en dessous de la moyenne la plus basse du marché) puisque nous avons un vrai savoir-faire et un taux de sinistralité très faible. Nous pouvons donc faire bénéficier de conditions très avantageuses les agents immobiliers qui nous confient des biens à gérer pour le compte de propriétaires-bailleurs. Aujourd’hui, Ma Gestion Locative a fait ses preuves : elle est une solution de nourrice en gestion locative, de qualité, haut de gamme,  pour les agents immobiliers.

Comment faites-vous pour faire la différence ?

Notre crédo, c’est le service. Déjà, nous sommes joignables au téléphone, par mail, toute la journée. Cela peut paraître surprenant mais ce n’est pas toujours le cas ailleurs. Nous nous différencions donc de nos concurrents par notre disponibilité et notre réactivité. Tout a été étudié en interne pour que nous puissions travailler pour le compte d’une agence comme si nous nous trouvions dans des bureaux au-dessus. Evidemment, placer ses lots en nourrice chez nous ne lui coûte rien. Mieux. Dans le cadre de la convention, elle récupère une partie de nos honoraires de gestion. L’avantage de la formule : ses revenus ne dépendent pas d’un salarié et elle gagne tout de même de l’argent. Et bien sûr, à tout moment, elle peut mettre fin au partenariat et retirer ses lots en gestion, gratuitement.

Comment voyez-vous 2016 ?

Nous prévoyons de gérer cette année 800 nouveaux logements et de travailler avec 120 nouvelles agences. En janvier, 10, déjà, nous ont rejoints. Et la marge de progression est encore importante. Aujourd’hui, il y a 5 250 000 logements dans le parc locatif privé. Or, 50 % du marché de la gestion échappe aux professionnels. Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que, autant les agents immobiliers ont énormément amélioré leurs performances commerciales en vente, autant ils ont besoin d’appliquer les mêmes méthodes de prospection, de mise en avant de leurs services, en location. On a trop souvent négligé la location. D’autant plus que c’est une source de revenu immédiate et que, depuis 3 ans, de plus en plus de particuliers, suite à la loi Alur, confient leurs investissements locatifs à des professionnels pour les sécuriser.

La location doit-elle faire sa révolution ?

Les experts pensent que ce sera une année compliquée pour la location en 2016, je ne le pense pas : il n’y a toujours pas assez de logements en France. La demande est supérieure à l’offre. Si un agent immobilier s’occupe de la location de la même manière qu’il le fait en transaction, il peut développer un chiffre d’affaires complémentaire non négligeable. La location et la gestion locative sont un formidable vecteur de développement de son activité, sans compter la valorisation future de son portefeuille lorsqu’il cédera son entreprise. Devenir partenaire de Ma Gestion Locative, c’est quoi ? C’est, pour un agent immobilier, augmenter son chiffre d’affaires en location par une meilleure approche du marché. Et pour cause : nous lui prodiguons des conseils pour mettre en place un vrai service de location adossé à un service de gestion. Nous mettons à sa disposition toutes sortes d’outils d’aide à la recherche de mandat. Et oui, notre rôle est bien de l’aider, de faciliter son travail au quotidien. L’intérêt est commun.©Propos recueillis par Olivia Delage/byBazikPress. 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne