Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Notre allons doubler le chiffre d’affaires des marques immobilières d’Artemis d’ici 5 ans», Jacques Daboudet et Olivier Colcombet co-directeurs généraux de Digit RE Group

Publié le
Publié le
Réagir 4 réactions
4 712
Evaluer cet article

Jacques Daboudet et Olivier Colcombet se partagent désormais la direction générale de DigitRE Group. Entretien avec les hommes de l’immobilier d’Artemis, la holding patrimoniale de François Pinault.

photo : Jacques Daboudet-Olivier Colcombet

La création de DigitRE Group préfigure t-elle une fusion des marques immobilières d’Artémis, et notamment des réseaux de mandataires Capifrance et d’Optimhome ?

Jacques Daboudet : Pas du tout. Si nous avions dû fusionner, nous l’aurions fait depuis longtemps et ne serions pas en train de développer une troisième marque, Refleximmo. Depuis 4 ans et demi, Artemis a construit un pôle immobilier dans lequel figurent CapiFrance, Optimhome, Refleximmo, mais aussi Drimki,  Immobilier Neuf, Capi France Gestion, Optimhome Gestion…

Olivier Colcombet : Compte tenu du nombre de structures indépendantes à rattacher au même actionnaire, nous avons jugé intelligent de monter DigitRE Group, une holding qui détient l’ensemble des sociétés du groupe et qui va permettre de structurer l’ensemble.  Mais chaque entité juridique, chaque marque, chaque reseau garde son ADN !

Quelle est la feuille de route de DigitRE Group ?

Jacques Daboudet : Maison mère de tous les services immobiliers d’Artemis, DigitRE Group a mis en place un  centre de services partagé, une plateforme back-office pour l’ensemble des sociétés du groupe. L’idée étant de mettre en commun nos ressources humaines, mais également monter une véritable plateforme technologique afin de renforcer notre leadership et de faire la différence avec les autres réseaux.

Quels  sont vos objectifs chiffrés ?

Olivier Colcombet :   En 2015, nos marques immobilières ont réalisé + de 14 000 ventes (8000 pour CapiFrance, 6000 pour Optimhome et 500 pour Refleximmo et ImmobilierNeuf), un nombre de transactions en hausse de 21% sur un an. Cela représente un chiffre d’affaires total de 104 millions d’euros(+16% par rapport à 2014) que nous avons l’ambition de doubler en cinq ans.

De quels moyens disposez-vous ?

Jacques Daboudet : Le groupe représente 170 collaborateurs et le siège de DigitRE Group compte 50 collaborateurs dont 20 développeurs informatiques qui travaillent d’ores et déjà l’optimisation de notre logiciel de transaction et au développement d’outils web et mobiles performants.  Si l’on ajoute les 40 collaborateurs de CapiFrance, les 43 d’Optimhome, les  30 d’ImmobilierNeuf , et les 6 de Refleximmo,  nous avons plus de 170 salariés au service de 2800 conseillers. Peu de réseaux peuvent se targuer de tels chiffres !

Propos recueillis par Ariane Artinian©byBazikPress

Ariane Artinian

Après des études à Dauphine et à Sciences Po, elle opte pour le journalisme. Après avoir piloté les dossiers immobiliers de magazine grand-publics tels Capital ou Challenges, elle fonde BazikPress, agence de production de contenu éditorial spécialisée dans l'information pratique et dans l'immobilier. Elle dirige aujourd'hui la rédaction du Journal de l'Agence.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Andre Didier, il y a 3 années

    Analysons les chiffres déclarés dans l’article :
    – 104 ME de CA pour 14 500 transactions « réalisées ». Cela donne une Com moyenne de 7 172 euros
    – 14 500 ventes pour 2 800 conseillers. Cela donne 5 transactions par an et par personne
    – CA moyen réalisé par an et par conseiller : 7 172 x 5 = 35 000 euros…
    Encourageant…

  • Par Agent Mandataire France, il y a 3 années

    Suite logique de la vision révolutionnaire de la startup familiale Cottet-Moine 😉

  • Par Chris, il y a 3 années

    14 000 ventes pour 2800 conseillers ?

    Ça fait 5 ventes pas an par conseiller ?

    C’est pas beaucoup………

  • Par Charry, il y a 3 années

    Nous sommes dans une époque de transitions, voir transformations, internationalisation, dans tous les marchés économiques l’immobilier en regroupant plusieurs, ancien, neuf, foncier, investissement, financement, défiscalisation, gestion, service, etc.
    Nos différentes structures doivent permettent de travailler ensemble en apportant des leviers supplémentaires et d’améliorer notre chiffre d’affaire sur des marchés complémentaires avec des outils innovants et une formation permanente indispensable dans notre métier d’agent immobilier.La législation, les moyens de communications…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne