TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« La FNAIM du Grand Paris forme 16 000 professionnels de l’immobilier », Didier Camandona, président de la FNAIM du Grand Paris

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
735
Evaluer cet article

Alors que le décret sur la formation des professionnels de l’immobilier vient d’être publié (JO 21/02/2016), la FNAIM du Grand Paris rappelle les nouvelles obligations et son engagement de long terme dans ce domaine.

photo : Didier Camandona

Cette obligation de formation continue pour les professionnels de l’immobilier conditionne le renouvellement de leur carte professionnelle.
Trpos  métiers sont concernés : la transaction, l’administration de biens et les syndics de copropriété – soit 2 200 cabinets adhérents à la FNAIM du Grand Paris. Au plus proche de leurs besoins, elle s’investit pour leurs compétences juridiques et numériques ainsi que sur les techniques de travaux de rénovation grâce à l’Académie FNAIM du Grand Paris.

La FNAIM du Grand Paris, précurseur sur la formation des professionnels de l’immobilier

Première fédération professionnelle de l’immobilier à rendre obligatoire la formation pour ses adhérents, la FNAIM du Grand Paris s’engage depuis 10 ans sur cette thématique en proposant des formations à la pointe des exigences du métier. Dernier exemple en date, la plateforme de formation en ligne Académie FNAIM Grand Paris a été lancée en 2015 en partenariat avec ManpowerGroup. Elle permet à ses 16 000 adhérents et collaborateurs d’accéder à des services RH innovants en matière de formation.
Didier Camandona, Président de la FNAIM du Grand Paris, revient sur ce lancement : « L’Académie FNAIM du Grand Paris dynamise la politique de formation de la Chambre FNAIM du Grand Paris et répond aux enjeux du décret de formation instauré par la loi Alur. Celui-ci instaure une obligation de formation continue, dont la régularité permettra d’exercer. » Organisme de formation agréé, la Chambre FNAIM du Grand Paris peut délivrer les attestations nécessaires pour valider les heures de formation. Le contrôle est assuré par les Chambres de commerce et d’industrie territoriales et départementales.

Répondre à la complexification juridique et à l’internationalisation du métier

La demande de formation des agents immobiliers se concentre actuellement sur 3 domaines : les langues, l’outil informatique et les connaissances juridiques.
«  Cela reflète les évolutions de nos métiers qui s’adaptent à l’internationalisation du secteur immobilier, la numérisation de leurs pratiques et la complexification des règles juridiques. D’autant que les enjeux de rénovation thermique, énergétique et de développement durable, propres à la région de l’Ile de France, sont pris en compte par la Chambre : chaque mois, des formations y sont consacrées », souligne Didier Camandona. ©byBazikPress

Ne manquez pas aussi
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne