Deux vieux amis lancent un nouveau réseau, avec un concept de transaction immobilière basé(e) sur la « coopétition » et le partage intégral du mandat de vente. Une 1ère agence immobilière a ouvert à Boulogne-Billancourt (92).

photo : Pascal Beuvelet, Président Fondateur du Réseau In&Fi Crédits

Un nouveau réseau THE DOOR MAN  (clin d’œil aux portiers en livrée qui contrôlent les accès des immeubles chics à Central Park), entend bien bouleverser les codes du marché immobilier. Il propose un concept très innovant et radicalement différent de ce qui existe déjà. Deux « vieux » amis, un ancien fondateur de Century 21, Pascal Beuvelet (président du réseau de courtiers en crédits et assurances In&Fi Crédits), et Pierre-Arnaud Mazzanti (Franchisé Century 21 de 1989 à 2009 et ancien directeur national de l’AMEPI, sont à l’origine de ce projet d’agences immobilières d’un genre nouveau. Un #club pilote THE DOOR MAN vient d’ouvrir à Boulogne-Billancourt, une ville où le marché immobilier est très porteur avec plus de 80 agences immobilières et plus d’une centaine de mandataire. Vous allez vite comprendre pourquoi…

L’agence ne rentre que des mandats exclusifs

Le réseau THE DOOR MAN  a une particularité. Dans ses agences, les négociateurs immobiliers ont une  mission  prioritaire celle de rentrer des mandats et uniquement des mandats exclusifs. Attention, que l’on ne s’y trompe pas, cela ne signifie pas qu’au sein de l’agence il y a deux catégories de professionnels : ceux qui rentrent les mandats et ceux qui les sortent. Non, chez THE DOOR MAN, les mandats ne sont pas destinés à être vendus exclusivement par l’agence, mais plutôt à être diffusés, partagés avec l’ensemble des professionnels du secteur, mandataires compris.

Un prix et un honoraire uniques

« Lorsqu’il était à la tête de l’AMEPI, Pierre-Arnaud Mazzanti a mis le doigt sur un problème : en réalité, trop peu d’agences ont la possibilité de partager leurs mandats exclusifs, explique Pascal Beuvelet. Il a eu l’idée de créer un réseau, dont l’objectif des agences est de ne rentrer que des mandats exclusifs destinés à être partagés ! Ainsi, le propriétaire qui souhaite vendre son bien immobilier n’a plus qu’un seul interlocuteur et ne signe plus qu’un seul mandat avec THE DOOR MAN  qui le partage. Le prix et le montant d’honoraire sont donc uniques. Ainsi, le vendeur est sûr que son bien ne sera pas présenté de façon différente sur plusieurs portails, créant de la confusion chez les acheteurs.»

Chez THE DOOR MAN, le négociateur immobilier s’appelle un Local Market Expert

Il gère un secteur de 3 500 à 4 000 boîtes aux lettres. Son activité  principale et quasi unique est dédié aux intérêts du vendeur. Il est là pour lui prodiguer les meilleurs conseils. « Il n’a pas deux clients, reprend Pascal Beuvelet. Son client, c’est prioritairement le vendeur. De cette façon, ce dernier peut être parfaitement rassuré. Chez THE DOOR MAN, le négociateur immobilier n’est pas juge et partie. ». Professionnellement, un négociateur immobilier, où qu’il soit, n’est en effet jamais assuré de faire « l’entrée » et « la sortie » du mandat. Chez THE DOOR MAN, au moins, lorsqu’il rentre un mandat, le Local Market Expert (Statut cadre  salarié + primes) est quasiment certain d’être rémunéré pour son travail  puisque tous les professionnels du secteur vont avoir l’opportunité de vendre son mandat.

Un Key Sitter se charge d’ouvrir les portes aux agents immobiliers et acquéreurs

Chez THE DOOR MAN, des Key Sitters (gardiens des clés) sont chargés d’accompagner les agents immobiliers et les acquéreurs pour visiter les biens à vendre. Ils sécurisent, pour le vendeur, l’accès à son  bien. Pour faire visiter, c’est très simple : il suffit de prendre rendez-vous sur le planning du bien via internet et en temps réel !!!

Un espace de travail partagé

THE DOOR MAN  va au bout de son idée et ouvre ses agences aux professionnels « sans bureau » : les mandataires. Un espace de coworking  a été prévu pour les accueillir, moyennant un abonnement de 39 €/ mois. Ils peuvent recevoir des prestataires et leurs clients : courtiers, diagnostiqueurs… et consulter l’ensemble des mandats de The Door Man « Notre objectif, c’est la convivialité. L’agence baptisée #leclub est aussi un point relais Amazon. De cette façon, tout le monde pourra découvrir THE DOOR MAN. Nous proposons aussi un service de conciergerie. Par exemple, les propriétaires qui louent leur logement via Airbnb peuvent nous solliciter pour accueillir leurs locataires. Notre idée directrice est d’apporter un service complet aux différents acteurs de l’immobilier dont nos clients. »

Un nouveau réseau de franchise

Avis aux intéressés… THE DOOR MAN démarre son développement en franchise, certain territoire d’IDF sont d’ores et déjà préemptés.

Olivia Delage/ByBazikPress

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

pascal beuvelet
Réagissez
Réagir
18
réactions
Dans la même rubrique
18 réactions pour cet article
  • Par Inbar, il y a 4 mois - 11 juin 2017 à 22 h 12 min

    Entre l’application Lici, Révolution.immo et The Doorman, on a l’impression que l’AMEPI fait partie de l’immobilier d’avant internet. Amen. Bonne chance à vous !

  • Par Cherrion, il y a 5 mois - 28 mai 2017 à 10 h 35 min

    Intéressant mais… quel est le bareme obligatoire ? Comment un mandataire qui ne propose ni local (un coworking… quel sérieux! on parle immo là), pas d’équipe, beaucoup moins de référence, … va réussir à vendre un taux de commission imposé et justifié par des agences qui ont pignon sur rue ?

    Conséquence, les mandataires sortiront les biens sans en entrer, déjà qu’il est compliqué d’embaucher du personnel de qualité, j’aimerai voir leur tête quand les mandataires sortiront tous leur biens. A moins, que cela soit qu’un AMEPI bis, un concept intéressant mais qui ne fonctionne pas, puisque les meilleures exclu sont déjà vendus avant d’être intégré dans ce fichier. Il n’y a qu’un seul réseau d’agence qui propose un vrai fichier commun et ce n’est pas une franchise.

    • Par Migonney Nicolas, il y a 5 mois - 30 mai 2017 à 13 h 20 min

      Bonjour,
      Effectivement, c’est plutôt l’idée de l’AMEPI qu’il faut retenir pour l’idée du partage de manadts exclusifs, sauf que The Door Man n’est pas un réseau de mandataires, mais un réseau immobilier qui partage automatiquement ses mandats et qui ouvre les portes de ses agences aux indépendants de l’immobilier sous forme d’espaces de co-working. Il se doit d’être présent localement comme toute agence, pour bien connaitre son marché, mais il facilitera la vie du vendeur qui avec un seul mandat aura accès à tous les professionnels du secteur.
      Je vous invite à vous rendre sur le site http://www.thedoorman.immo pour en comprendre les subtilités.
      Bien cordialement,

    • Par COLIN, il y a 5 mois - 30 mai 2017 à 16 h 09 min

      Cette proposition est t elle valable actuellement dans le departement des landes ?

  • Par Thérèse Naud-Titeux, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 14 h 06 min

    Il n’y a pas d’article ! aucun développement…

    Pardon, j’ai dû avoir un bug ! l’article vient de s’ouvrir ! Désolée 🙂

  • Par Thérèse Naud-Titeux, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 14 h 05 min

    Il n’y a pas d’article ! aucun développement…

  • Par Chassemon, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 12 h 39 min

    Au delà de partager l’offre avec les autres agences je trouve pertinent le mandat exclusif.
    C’est très pro.L’idée du co working est un plus;question d’ambiance et d’échange.On est seul avec les autres et les mandataires peuvent recevoir leurs clients.on peut pratiquer la vidéo conférence.
    Pour votre information j’ai co créée deux espaces ci working « Le Vaisseau  » à Poitiers et La Rochelle.

  • Par stéphane Checillon, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 10 h 56 min

    Quel différence avec l’AMEPI ?

    • Par Migonney Nicolas, il y a 5 mois - 30 mai 2017 à 13 h 16 min

      Bonjour Monsieur,
      La différence avec l’AMEPI est majeur puisque The Door Man n’impose aucune réciprocité. Il partage ses mandats sans aucune contrepartie aux autres professionnels du secteur. L’AMEPI est payant, pas The Door Man, l’AMEPI ne partage pas avec les mandataires, The Door Man le fait et pour finir, le partage avec l’AMEPI impose au détenteur du mandat d’assurer la visite ou de confier les clés de ses clients et d’organiser la visite à 4 parties, avec toutes les contraintes que cela impose. Chez The Door Man, tout est conçu pour une totale autonomie des visites et de leur organisation.
      N’hésitez pas à vous rendre sur http://www.thedoorman.immo pour toutes réponses à vos questions.
      Bien cordialement,

  • Par Anne Benar-Maidanik, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 10 h 04 min

    Excellent concept ! Et bravo d’ouvrir aux mandataires !!!!

    • Par Migonney Nicolas, il y a 5 mois - 30 mai 2017 à 13 h 07 min

      Bonjour Madame, et encore merci pour vos encouragements, à très bientôt dans nos agence The Door man. La première vient d’ouvrir à Boulogne Billancourt au 100 bis route de la Reine.
      Bonne journée,

  • Par Otto, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 10 h 03 min

    L’idée est excellente.
    C’est le MLS revisité.
    Toutes les agences ont accès au mandats.
    The door man donne la bonne exemple.
    Mais pourquoi démarrer avec cette difficulté supplémentaire du mandat uniquement exclusif?
    Et pourquoi encore ajouter l’autre difficulté supplémentaire de l’abonnement à 39 euros?
    La première difficulté empêche the Door Man de recruter des bon négociateurs et surtout de les garder, ce qui est le cœur de la qualité et donc la capacité de développement de chaque agence immobilière.
    La deuxième difficulté, celui de l’abonnement à 39 euros, freine inévitablement le développement des agences qui veulent accéder aux mandats exclusifs de Door Man.
    Pour démarrer le MLS en France il faut simplifier l’accès aux agences. Cela veut aussi dire gratuit, au moins au début.
    À mon avis le démarrage MLS en France peut se passer par un portail internet nouveau, donc avec un besoin d’un important de levé de fonds ou par intermédiaire d’un site internet existant style « Se Loger » qui ouvrira un site parallèle pour les professionnels.
    Ce qui est sûre est que celui qui arrive à démarrer le MLS en France sera riche en très peu de temps.
    Otto

    • Par Migonney Nicolas, il y a 5 mois - 30 mai 2017 à 12 h 58 min

      Bonjour et merci pour votre enthousiasme sur ce projet. pour répondre à vos deux interrogations sur d’éventuelles difficultés, seul le mandat exclusif permet le partage, un mandat simple n’ayant pas besoin d’être partagé il me semble, le vendeur s’en charge. Chez The Door Man les conseillers sont salariés cadre donc plutôt plus facile de trouver des bons profiles. Ensuite les 39€ ne sont pas à payer par les agences pour avoir accès au partage, puisqu’elle sont préinscrites dans le portail après avoir accepter de recevoir les mandats, c’est l’abonnement pour les mandataires et indépendants qui veulent avoir accès à l’espace de co-working.
      Pour info, nous avons développé un portail internet qui permet le partage. dès qu’un bien est rentré, il est partagé automatiquement avec les pro du secteur qui peuvent le faire visiter. c’est un mandat ouvert à tous.
      Vous retrouverez toutes les explications sur http://www.thedoorman.immo.
      Bien cordialement,

    • Par Guy, il y a 4 mois - 11 juin 2017 à 22 h 09 min

      Pour répondre à vos attentes il y a Lici. L’application qui partage les mandats simples ET exclusifs avec les agences ET les mandataires, les notaires, avocats mandataires et administrateurs de bien. L’application est gratuite et plus de 1000 agents y échangent leur dossiers à peine 1 mois après sa sortie. Je dirais que c’est plutôt cela l’immo 2.0

  • Par Allard, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 8 h 27 min

    Un réseau de plus qui veut révolutionner le secteur !!! Mdr

    Après Remax, Keller Williams, Engels and Volker…..

    Bonne chance comme si le marché n’était pas déjà assez saturé comme ça. …

    • Par Migonney Nicolas, il y a 5 mois - 30 mai 2017 à 13 h 04 min

      Bonjour,
      The Door Man, n’est pas un réseau de mandataires, mais un réseau immobilier qui partage automatiquement ses mandats et qui ouvre les portes de ses agences aux indépendants de l’immobilier sous forme d’espaces de co-working. Il se doit d’être présent localement comme toute agence, pour bien connaitre son marché, mais il facilitera la vie du vendeur qui avec un seul mandat aura accès à tous les professionnels du secteur.
      Je vous invite à vous rendre sur le site http://www.thedoorman.immo pour en comprendre les subtilités.
      Bien cordialement,

    • Par MAZZANTI, il y a 5 mois - 6 juin 2017 à 11 h 52 min

      Qui ne tente rien, n’a rien 🙂
      Bonne chance et merci pour votre optimisme…

  • Par Lust, il y a 5 mois - 26 mai 2017 à 7 h 36 min

    Chez RE/MAX on travaille en mode collaboratif !
    La conciergerie, c’est autre chose … une bonne idée ! Et l’assistant porteur de clés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *