Nouvelles technologies, intelligence artificielle… Le conférencier américain vedette, de nouveau invité au RENT 2017, a livré ses conseils pour être l’agent immobilier le plus en avance sur son temps.

photo : matthew

 

Son intervention a inauguré le cycle des conférences qui vont ponctuer l’édition 2017 du salon RENT, à la halle de la Villette à Paris. Preuve en est que Matthew Ferrara, philosophe, conférencier, consultant, est avant tout un influenceur. Pendant presqu’une heure, l’homme a dévoilé l’avancée des nouvelles technologies, et l’impact positif que celles-ci pourraient avoir sur le quotidien et la pratique des professionnels de l’immobilier.

L’agent du futur est un agent connecté

« Aujourd’hui, nous avons parlé d’Intelligence Artificielle, et de Big Data » raconte Matthew Ferrara, « Nous avons vu les différentes manières pour les professionnels d’utiliser l’Intelligence Artificielle pour comprendre les habitudes et les données des consommateurs, et pas seulement leurs données immobilières. Il faut les préparer à avoir de vraies relations avec les acheteurs et/ou les locataires, des mois, voire des années, avant qu’ils sachent qu’ils veulent déménager ». Une connaissance pointue des attentes de l’acheteur potentiel, ou du locataire potentiel. Connaître ses habitudes, ses préférences, bien avant la recherche pour pouvoir lui proposer plus vite et plus personnalisé lorsque son envie d’acheter ou de louer sera là. Voilà ce que conseille Matthew Ferrara pour l’avenir. « Car un client achètera toujours plus facilement avec quelqu’un qu’il connaît et qui le connaît » précise le conférencier.

Matthew Ferrara prend plusieurs exemples pour étoffer son propos, notamment celui des assistants vocaux personnels, comme Alexa du géant américain Amazon, ou encore Siri, ou Google Assistant.  Ces assistants sont des boîtes électroniques qui vous permettent, par commande vocale, d’avoir accès à une multitude d’informations, en un temps réduit. « Ces assistants vous permettent par exemple d’avoir accès aux informations concernant le marché, en un rien de temps » détaille le conférencier. Être toujours plus au courant de ce qui nous entoure, pour mieux cerner le marché et y prendre part. De même les réseaux sociaux comme Facebook doivent être utilisés, notamment avec des bots (systèmes interactifs de tchat) chargés de discuter avec de potentiels acheteurs.

Pour clôturer son intervention, Matthew Ferrara a évoqué trois étapes indispensables pour les professionnels de l’immobilier :

  • Utiliser l’intelligence artificielle comme radar, et pour apprendre toujours plus
  • Evaluer et améliorer sa data
  • Expérimenter de multiples formes de data, et toujours essayer.

Quel rôle ont les nouvelles technologies pour les professionnels de l’immobilier ?

« Ces technologies nous aident à découvrir des connections potentielles. Je ne suis pas du tout inquiet face aux algorithmes, aux bots et à l’intelligence artificielle, ça peut vraiment servir aux professionnels. Je suis convaincu qu’ils vont nous donner plus de valeur, car ils vont nous fournir les connexions qui nous permettront d’être au bon endroit au bon moment. Donc le rôle de ces technologies est de nous donner le contexte nécessaire, sur ce que vit notre client, sur ce qui se passe dans le quotidien de nos clients potentiels, afin de faire de nous des professionnels utiles, qui font pas que de se jeter sur les opportunités qui se présentent. »

Quels conseils pour les professionnels de l’immobilier ?

« Mes conseils les plus importants sont : Faites en sorte d’utiliser la big data (données ndlr.) du consommateur comme une force, exactement comme vous le faite pour les données immobilières. Cela signifie : Je suis bon, je comprends le marché, mais je dois essayer de mieux comprendre les gens qui se trouvent dans ce marché, je dois tout connaître de leur âge, de leurs revenus, de leur carrière, de tout ce qui est important dans leur vie et leur vie sociale. Je dois également connaître leurs goûts, ce qu’ils achètent. Apprendre plus sur eux, me fera apprendre comment être au bon endroit, au bon moment, des mois avant, avant même qu’ils deviennent de potentiels clients ».

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

Matthew Ferrara
rent
Réagissez
Réagir
0
réaction
Dans la même rubrique
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *