Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Annulation de l’encadrement des loyers à Paris, qu’en pensent les professionnels ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
60
Evaluer cet article

Dans la continuité de l’arrêt du tribunal de Lille, le tribunal administratif de Paris a annulé l’encadrement des loyers à Paris en vigueur depuis le 1er août 2015. Une décision qui réjouit les professionnels…

photo : unnamed (4)

« Annulation de l’encadrement des loyers à Paris : un espoir pour le marché de la location haut de gamme », Sybille Goirand, Directrice de BARNES Location

« Cette annonce sonne comme une bonne nouvelle pour les propriétaires ». Le marché de la location haut de gamme avait besoin d’un signe encourageant. L’encadrement des loyers, auquel va venir s’ajouter les mesures annoncées par le gouvernement en matière d’immobilier, bloquaient l’activité. « La demande est exponentielle, notamment avec le retour des nombreux expatriés suite au Brexit. Or il n’y a que peu de biens familiaux à louer sur Paris. Il faut cependant encore attendre le résultat de l’appel interjeté par le gouvernement ».

Sur le terrain, l’application de l’encadrement des loyers était très compliquée. En effet, comment justifier que deux biens, l’un situé en rez-de-chaussée et l’autre en étage élevé avec une terrasse puissent avoir le même loyer. « La loi était trop vague, sur le caractère exceptionnel permettant une majoration du loyer. Quelle majoration peut-on demander pour une terrasse, une cuisine équipée tout en respectant la loi ? Rien ne le précise. Avec cette annulation, les démarches seront plus simples pour les propriétaires. Le travail de terrain devrait s’en ressentir.»

 

« La fin de l’encadrement des loyers parisiens peut-elle résoudre la crise du logement ? », Eric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier

« Cette décision est logique. La loi Alur prévoyait un encadrement des loyers pour l’ensemble des communes de l’agglomération parisienne se trouvant en zone tendue et pas simplement à Paris.  Ce dispositif ne pouvait pas être appliqué partiellement. Mais, il faut voir plus loin, c’est à dire au-delà de la mesure coercitive d’encadrement des loyers. Le vrai problème vient du manque de logements proposés à la location. Pour pallier cette pénurie, il faut encourager les propriétaires à investir dans l’immobilier, car le mal vient du manque de biens disponibles à la location qui entraine fatalement une hausse des loyers. Si les investisseurs se voient contraints de louer à perte, ils se tourneront vers d’autres placements, aggravant encore plus la situation.»

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne