"Tendances marketing immobilier : que vous réserve l’année 2018 ?", Frederic Eppler Inbound Marketer chez Facilogi. - Journal de l'Agence
Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Tendances marketing immobilier : que vous réserve l’année 2018 ? », Frederic Eppler Inbound Marketer chez Facilogi.

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
4 705
Evaluer cet article

Quelles seront les tendances du marketing immobilier en 2018 ? Quelles orientations devrez-vous donner à votre stratégie pour conquérir plus de prospects ?

photo : Businesswoman hand touching 2018 visions button over blur office background, banner with copy space, annual plan for success in business concept

En début d’année, il y a deux exercices incontournables : prendre de bonnes résolutions pour les mois à venir, et se tenir au courant des nouveautés marketing qui vont marquer l’année ! Et oui : le territoire du marketing ne cesse d’évoluer, au gré du comportement des acheteurs et des innovations techniques qui contribuent à augmenter la précision et l’efficacité de vos actions commerciales. Vous avez déjà pris vos bonnes résolutions ? Alors, il est temps de passer aux 6 tendances marketing immobilier qui vont façonner l’année 2018.

La vidéo, au cœur des tendances marketing immobilier 2018

Le temps passé à visionner des vidéos sur Internet ne cesse de croître. Non seulement 55 % des internautes regardent des vidéos quotidiennement, mais en outre, de plus en plus de réseaux sociaux offrent des fonctionnalités basées sur ce format de contenu – pensez notamment aux vidéos live façon Facebook et aux Stories d’Instagram. Et cette tendance n’est pas prête de s’affaiblir : selon Hubspot, 43 % des internautes sont demandeurs d’une plus grande part de contenus vidéos en provenance de leurs marques préférées. En 2018, vous devrez donc adapter vos stratégies marketing immobilier pour inclure la vidéo et l’utiliser à bon escient. Avec une légère inclination pour les vidéos en direct et les formats éphémères !

Les réseaux sociaux et la publicité payante

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que les réseaux sociaux, véritables stars du marketing 2017, sont de retour pour une année supplémentaire. À travers Facebook, Instagram et consorts, la relation entre professionnels et prospects/clients a profondément évolué, vers plus de social et des interactions plus fortes, mais pas seulement. Car ces réseaux, qui cumulent de plus en plus d’utilisateurs (Facebook a franchi la barre des 2 milliards de membres !), sont doucement en train de muer pour devenir des médias à part entière. Conséquence : demain, votre marketing immobilier devra se gonfler d’un budget dédié aux réseaux sociaux. Du moins, si vous entendez bénéficier des atouts offerts par ces médias, à savoir des contenus plus visibles, des actions mieux ciblées et un volume de prospects vendeurs/acheteurs en hausse.

Le contenu toujours roi

7 personnes sur 10 disent préférer obtenir des informations sur une entreprise grâce à des contenus originaux et pertinents, plutôt que par le biais d’une publicité (Smartinsights). Autrement dit, le marketing de contenu sera toujours une arme de prédilection, à mettre au cœur de votre marketing immobilier, notamment à travers un blog professionnel. Il continuera d’attirer l’attention des utilisateurs, de générer du trafic, d’optimiser votre positionnement sur Google et de vous apporter des prospects qualifiés, quels que soient les formats utilisés (articles, infographies, vidéos et autres). Tout sera donc comme en 2017 ? Pas tout à fait. Car il s’agira de prendre en compte quelques évolutions majeures dans le comportement des utilisateurs, comme l’essor de la recherche vocale (avec des requêtes plus naturelles et plus précises), le goût sans cesse réaffirmé pour les images et la vidéo (des supports particulièrement adaptés au marketing immobilier) et l’attirance des internautes pour les contenus éphémères (à l’instar des « stories » sur Instagram ou Facebook).

La percée de la data dans le ciblage des audiences

À mesure qu’augmente le nombre d’internautes, de mobinautes et d’utilisateurs des médias sociaux, le volume des informations qui les concernent ne cesse de croître. À chaque seconde, ce sont des milliards de milliards d’octets de données qui sont créés et collectés par les géants du web, Facebook et Google en tête. En 2018, il sera donc temps de miser vous aussi sur les possibilités offertes par le Big Data. Mais à votre échelle, bien sûr : en adaptant vos actions de marketing immobilier pour collecter plus efficacement les données de vos prospects, de façon à les exploiter tout au long du tunnel de conversion et du parcours client. Cela vous permettra de mieux connaître vos audiences et de les cibler avec un maximum d’exactitude, en leur donnant précisément à lire/à voir ce qu’elles attendent de vous.

Les progrès de l’intelligence artificielle

Quand on vous dit « intelligence artificielle », vous pensez tout de suite à une invasion de robots tueurs ? Revoyez votre copie : 57 % des marketeurs utilisent déjà des technologies liées de près ou de loin à l’intelligence artificielle, sans que la planète se soit transformée en champ de bataille (chiffres issus d’un rapport de Salesforce). C’est qu’à ce stade, l’IA se matérialise principalement sous la forme d’outils pratiques qui permettent d’automatiser des tâches récurrentes (marketing automation) et d’améliorer les interactions entre vos utilisateurs et les interfaces de vos supports digitaux. En somme, le chatbot est la forme la plus avancée d’intelligence artificielle que vous verrez dans le domaine du marketing. Mais bientôt, vous le verrez partout ! Sur les applications de messagerie instantanée, sur les sites web, sur les vitrines numériques des agences… Pourquoi ne pas les intégrer aussi aux supports utilisés pour votre marketing immobilier ?

La personnalisation devient indispensable

Les développements de l’IA et du machine learning joueront également un rôle dans la personnalisation croissante des messages et des offres. Les clients n’ont plus envie d’être regardés comme des numéros impersonnels : ils attendent des marques qu’elles déploient une communication personnalisée, adaptée à chacun. Le principe « une seule taille pour tous » n’a plus lieu d’être ; il est indispensable de produire une taille propre à chaque individu. La nouveauté, toutefois, c’est que cette tendance marketing immobilier atteindra en 2018 son point d’orgue : les utilisateurs acceptent de communiquer leurs données personnelles, mais en contrepartie, ils s’attendent à ce que vous leur proposiez des actions marketing personnalisées, qui répondent avec précision à leurs problématiques (vendre un appartement, acheter une maison, gérer une location…). Et cela, que ce soit par email, via les médias sociaux, ou en plaçant un chatbot sur votre site d’agence immobilière pour mieux les guider sur vos pages !

Les tendances du marketing immobilier pour 2018 prolongent et développent des orientations qui s’étaient déjà distinguées l’année passée. À vous de les adapter à vos stratégies d’agence ou de réseau ; à vous d’en appliquer les préceptes avec pertinence. Mais n’oubliez pas une chose : ces tendances du marketing immobilier ne sont pas une fin en soi. Elles sont seulement des tremplins qui vous aideront à atteindre vos objectifs : l’acquisition de prospects vendeurs et acheteurs !

 

.

Frédéric EPPLER inbound marketer chez Facilogi, www.facilogi.com

.

 

Frédéric Eppler

Frédéric EPPLER / Inbound Marketer
Après avoir été directeur d'agences immobilières pendant plus de 15 ans, j'accompagne depuis 2008 les professionnels de l’immobilier dans leur transformation digitale au travers de Facilogi, une agence digitale dédiée à l’immobilier.
Je suis spécialisé dans le SEO et l'inbound marketing.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne