Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’ESPI et l’ESTP s’engage pour la mixité des genres en entreprise

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
251
Evaluer cet article

L’école supérieure des professions immobilières, l’ESTP et Skema Business School viennent d’organiser une conférence débat sur la mixité en entreprise, les stéréotypes et les freins à l’évolution de carrière des femmes.

photo : AdobeStock_10431657
L’École Supérieure des Professions Immobilières (Groupe ESPI), en partenariat avec l’École Supérieure des Travaux Publics (ESTP) et la Chaire « Femmes et Entreprises» de la SKEMA Business School, viennent d’organiser une conférence – débat sur les enjeux de la mixité en entreprise, les stéréotypes et les freins à l’évolution de carrière des
femmes. Cet évènement visait à sensibiliser et recueillir les avis des étudiants sur ces questions d’actualité. Au programme, prises de parole et Tables Rondes en présence d’experts – chercheurs dans le domaine, salariés d’entreprise et responsables mixité ou diversité.

Dépasser le plafond de verre

Parmi les interventions marquantes de cette conférence, notons celle de Sabine LUNEL – SUZANNE Directrice du Développement Social et de la Formation chez ENGIE, et Vice- présidente de l’Association Elles Bougent. Elle a d’abord abordé le sujet de la place des femmes dans la société pour ensuite exposer les idées reçues.
Selon elle, les choix d’orientation demeurent très stéréotypés : par exemple, les filles s’intéressent plus au secteur médical et au luxe alors que les garçons sont plutôt tournés vers l’aéronautique ou l’automobile.
Autre sujet abordé : l’autocensure des femmes. Malgré leur capacité à évoluer dans leur travail, elles n’osent pas demander plus de responsabilités. Ainsi, 80% des femmes ingénieurs s’estiment capables d’exercer un poste à responsabilité plus élevée, mais la moitié d’entre elles avouent ne pas oser le réclamer.

Féminiser le management

Eliane BACHA et Corinne POROLI, enseignantes -chercheuses de la Chaire «Femmes et Entreprises» de SKEMA Business School, ont présenté leurs travaux. Ainsi, elles ont pu donner aux futurs diplômés les outils d’une bonne insertion et d’une évolution égalitaire en entreprise. Pour elles, «ce n’est pas la présence d’un certain pourcentage de femmes dans les instances de direction qui rend les entreprises plus productives, mais un management qui ne discrimine pas les talents».
D’autres solutions ont été présentées. Parmi elles, les programmes d’accompagnement de jeunes talents. Vanessa DOCQUIER, Responsable Diversité chez Bouygues Immobilier, et Bertrand SANNIER, Directeur des Ressources Humaines France Chez BNP Paribas Real Estate, ont d’ailleurs tous les deux présenté les très bons résultats des accompagnements mis en place au sein de leurs structures.
Enfin, quatre anciens étudiants des deux écoles ont aussi apporté leurs témoignages et leurs retours d’expérience :
– Pauline BLEICHER, Directrice Projet chez SETEC Bâtiment et ancienne ESTP(promotion Bâtiment 2005)
– Nathalie HOVASSE, Chef de Service chez GTM Bâtiment et Ancienne ESTP (promotion Bâtiment 2003)
– Benjamin HALLEY, Gestionnaire Retail & Connexions Groupe SNCF et ancien ESPI (promotion 2014)
– Elsa DARNAUD, Directricechez Colliers International et ancienne ESPI (promotion 2000).

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne