Pour la 4ème année consécutive, le réseau immobilier OptimHome s’attache, par le biais d’une étude menée avec l’Ifop, à interroger les Français sur leurs attentes à l’égard des professionnels de l’immobilier, les services et moyens d’informations qui leurs semblent prioritaires pour mener à bien leur projet immobilier.

photo : AdobeStock_73903698

Plus on vieillit, plus on fait appel à un professionnel de l’immobilier

L’image des professionnels de l’immobilier s’inscrit dans une dynamique positive sur trois ans. Les professionnels de l’immobilier bénéficient d’une bonne image aux yeux d’une majorité des Français (60%). Elle progresse significativement (+6 pts) par rapport à 2015. 62% des français ayant acheté une résidence principale au cours des trois dernières années ont fait appel à un professionnel de l’immobilier pour les accompagner.

 [Focus générationnel] : A noter que plus on vieillit, plus on fait appel aux professionnels de l’immobilier : 70% de la Génération X ont eu recours à leurs services pour l’achat de leur résidence principale, contre 62% des Xennials et 53% des Millennials. 71% des personnes ayant vendues leur résidence principale au cours des trois dernières années ont eu recours aux professionnels immobiliers soit une hausse significative sur deux ans (+9 pts vs 2016).

Le plus important pour les vendeurs, l’estimation

Dans le cadre d’une vente, les services les plus attendus de la part d’un professionnel de l’immobilier sont avant tout liés aux fondamentaux de la transaction immobilière.  75% des Français attendent des professionnels de l’immobilier qu’ils fassent une estimation la plus fiable possible de la valeur du bien sur le marché. Toujours en matière financière, ils attendent ensuite de l’expert la vérification de la solvabilité des acquéreurs (53%). Viennent ensuite la réalisation de visites (40%), les conseils professionnels pour les diagnostics techniques (35%), la diffusion de l’annonce (34%) et sa réalisation (24%), et les points réguliers sur l’état d’avancement de la vente (31%).

 

Quels sont les autres enseignements de l’étude Optimhome sur les Français et l’Immobilier ?

L’achat d’une résidence principale est la transaction la plus envisagée par les Français et la plus courante. Le contexte politique et économique est perçu actuellement plus favorable pour investir dans l’immobilier. Les différentes mesures gouvernementales telles que le PTZ, la reconduction du dispositif Pinel, la suppression de la taxe d’habitation… sont considérés comme favorables aux achats immobiliers. La performance énergétique et les enjeux environnementaux ont une incidence sur les comportements d’achat. La majorité des Français qui ont acheté un bien ont alloué un budget de moins de 200 000 euros. L’image des professionnels de l’immobilier s’inscrit dans une dynamique positive depuis 3 ans. Le digital et l’accompagnement d’un professionnel s’avèrent toujours complémentaires dans le cadre d’une recherche d’un bien immobilier. Bordeaux est considérée comme la ville la plus attractive pour investir dans l’immobilier

 

Les candidats à l’acquisition s’informent via les portails d’annonces immobilières et les vitrines d’agences immobilières…

Les comportements hybrides sont mis en avant pour la recherche d’un bien immobilier. Les moyens d’information des Français en recherche d’un bien sont très variés. Ils mettent en avant à la fois des supports physiques et dématérialisés : 75% pourraient utiliser des sites/portails d’annonces, alors que dans le même temps 70% s’informent via les annonces matérielles dans les vitrines des agences immobilières. Dans une même logique plurielle, s’ils valorisent l’information venant de professionnels (71%), l’information entre particuliers joue un rôle majeur dans la recherche de biens immobiliers (71%).

[Focus générationnel] : Les préférences des plus jeunes sont similaires à celles de leurs aînés sur la question des moyens d’information, sauf sur l’importance des applications pour smartphones et tablettes (48% des Millennials s’en serviraient pour la recherche d’un bien vs. 28% de la Génération X) et des réseaux sociaux (30% vs. 17%), logiquement accrue chez ces digital natives.

Le plus important pour eux, les photos et une description détaillée

Les informations sur les caractéristiques propres au bien sont les plus réclamées. Les Français recherchent avant tout des informations sur les caractéristiques intrinsèques du bien immobilier : 70% réclament des photos, juste devant la description détaillée (67%). Les informations plus spécifiques, concernant l’environnement proche du bien, n’arrivent qu’ensuite : la localisation précise du bien (47%), les informations sur le quartier (22%), la proximité des transports (17%) ou d’établissements scolaires (9%). A noter qu’une proportion minime mais non négligeable demande des informations sur les caractéristiques énergétiques du bien (35%).

 [Focus générationnel] : 38% des Millennials disent rechercher lors de la consultation en ligne d’une annonce de vente immobilière le diagnostic énergétique du bien concerné (vs 32% des Xennials et 30% de la Génération X). 29% des Xennials se sentent plus concernés par les informations détaillées du bien sur une carte (vs 23% des Millennials et 17% des Génération X) et 15% par la proximité d’établissements scolaires (vs 9% des Millennials et 10% des Génération X).

Quelles sont les spécificités des Millenials ?

Les Millennials sont proportionnellement plus nombreux que les autres générations à avoir acquis leur résidence principale au cours des 3 dernières années. L’intention d’achat d’une résidence principale dans les 2 prochaines années est plus prononcée chez les jeunes générations. Les Millennials et les Xennials sont les générations les plus concernées par les crédits immobiliers. Plus on vieillit, plus on fait appel aux professionnels de l’immobilier. Les Millennials s’informent davantage que leurs aînés via les outils digitaux (applications pour smartphones et tablettes et réseaux sociaux). Les Millennials évoquent Paris comme la ville la plus attractive pour investir dans l’immobilier

Le digital ne remplace pas la présence physique lors des étapes clés de l’achat

Dans la recherche de bien immobilier, le digital est apprécié pour ses services interactifs et innovants mais ne remplace pas la présence physique lors des étapes clés de l’achat.

78% seraient intéressés par l’accès à une visite virtuelle 3D d’un bien immobilier, 68% par le home staging qui permet de visualiser un bien aménagé selon ses goûts personnels et 73% par l’estimation du coût de cette simulation d’aménagement.

En revanche, certains services digitaux séduisent moins quand on dépasse le stade du service pour entrer dans celui de la décision et de la contractualisation et ne remplacent pas la présence physique, notamment au cours de deux moments clés dans l’avancement du projet immobilier : la visite et la signature de la transaction. Ainsi, la possibilité de visiter à distance intéresse moins (52%), tout comme la signature du contrat via Internet (42%).

[Focus générationnel] : La possibilité de la visite virtuelle particulièrement plébiscitée par la Génération X (83%) et les Xennials (80%) (vs 71% pour les Millennials). La possibilité d’avoir accès à l’historique des comptes rendus et commentaires de visites intéresse toutes les générations : Millennials (67%), Xennials (75%) et Génération X (79%).

L’enquête a été réalisée du 12 au 15 mars 2018 par l’institut Ifop auprès d’un échantillon de 1 504 personnes représentatif de la population française âgée de 25 à 65 ans. Parmi elles :  354 Millennials (18-34 ans) – 249 Xennials (35-41 ans) – 437 Génération X (42-52 ans).

 

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

optimhome
Réagissez
Réagir
0
réaction
Dans la même rubrique
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *