Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Optimiser le lien agent-notaire », Sacha Boyer cofondateur de MyNotary.fr

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 333
Evaluer cet article

La mutualisation des compétences raccourcit les délais de signature et accroît la satisfaction client.

photo : MYNOTARY Journal de L'agence

De plus en plus de Français font appel aux agents immobiliers et les choisissent comme interlocuteurs privilégiés pour la réalisation de leur projet. Néanmoins, il est en France nécessaire de recourir aux services d’un notaire pour réaliser une transaction immobilière. Les acquéreurs et vendeurs se trouvent donc à échanger, d’un côté avec leur agent immobilier et, de l’autre, avec leur notaire, sans souvent parvenir à déterminer le rôle précis de chacun.

C’est la raison pour laquelle les agents immobiliers comme les notaires s’accordent tous sur un sujet : le passage et le suivi du dossier du premier au second rend difficile la compréhension de son parcours par le client. Le lien qu’entretiennent l’agent et l’officier ministériel doit donc aujourd’hui être simple et fluide. Les  professionnels sont prêts à cela, en attestent les récentes initiatives de la part de la Fnaim, l’Unis et la Chambre des notaires du Rhône. Quelles sont donc les bonnes pratiques pour travailler efficacement avec le notaire de vos clients ?

Harmonisez vos méthodes de travail pour la construction et le suivi du dossier

Compte tenu de l’inflation législative continue, les dossiers sont de plus en plus complexes à constituer, d’autant plus que la pratique révèle une hétérogénéité quant à la méthode utilisée ; chaque professionnel a des habitudes qui lui sont propres et des demandes spécifiques. Ces méthodes individuelles peuvent créer de la confusion ou de l’anxiété chez le client alors qu’il réalise l’un des actes les plus importants de sa vie.

À cela, s’ajoute le stress lié aux difficultés à suivre l’avancée du dossier dès que celui-ci est transféré d’un acteur à l’autre. L’agent immobilier, ne possédant plus le dossier, est de moins en moins en mesure de répondre aux interrogations de son client. De son côté, le notaire est ralenti par des appels récurrents, tout en étant lui-même souvent dans l’incapacité de faire avancer le dossier compte tenu des délais imprescriptibles imposés par l’administration. Il semble donc primordial pour le notaire, comme pour l’agent, d’être en mesure d’offrir à leurs clients un suivi simple et permanent sur l’avancée du dossier pour ainsi les rassurer sur l’évolution de leur projet.

Nos conseils

  • Partagez au plus tôt le dossier avec le notaire ou son collaborateur pour anticiper les éventuelles demandes de pièces complémentaires.
  • Construisez un dossier structuré et complet pour raccourcir les délais de transaction.
  • Instaurez un suivi partagé, de la constitution à la réitération, dans un besoin mutuel de satisfaction client.

Mutualisez vos compétences dans l’accompagnement du client

C’est aujourd’hui une chance pour le client d’avoir l’opportunité de choisir deux professionnels prêts à l’accompagner dans la réalisation de son projet immobilier. Pourtant, au lieu de travailler main dans la main, le notaire et l’agent immobilier ont malheureusement trop souvent tendance à se renvoyer la faute pour justifier des délais de vente longs. Que ce soit l’agent immobilier, qui considère le notaire comme anormalement lent, ou le notaire, qui remet en cause la qualité du dossier transmis, les excuses sont multiples. Les contraintes des notaires sont mal connues par les agents… et vice versa !

Cependant, chacun d’entre eux bénéficie de compétences qui lui sont propres, mais complémentaires, et qui, si elles sont mutualisées, permettent de garantir au client que la transaction se passe dans les meilleures conditions.

Nombreux s’accordent à dire que les agents immobiliers sont les yeux des notaires. En visitant systématiquement le bien, ils disposent en effet d’informations pratiques utiles à l’analyse juridique du dossier et à l’anticipation d’éventuelles difficultés. Une servitude non déclarée, un puits caché, un mur porteur abattu, ce sont autant de situations qui, découvertes inopinément, risquent de faire avorter la transaction.

À l’inverse, les clients voient le notaire comme le médecin du droit, qui les rassurent dans leur opération immobilière. Lorsque l’agent rédige le compromis, il est donc important qu’il permette au notaire de faire ses observations. Cela renforce la sécurité de l’opération et facilite la préparation de l’acte de vente.

Nos conseils

  • Contactez le notaire en cas de découverte d’une situation complexe, et trouvez ensemble la solution à adopter vis-à-vis de votre client.
  • Proposez au notaire de relire votre projet ● avant signature pour conforter vos clients.
  • Transmettez votre dossier via des outils respectueux de la vie privée, et fonctionnant chez tous les notaires.  Attention : Dropbox et WeTransfer sont fréquemment inaccessibles depuis le réseau de l’étude.

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

● Un lien agent notaire efficient augmente la sérénité des clients.

● Transmettre un dossier structuré et organisé vous fait économiser plusieurs semaines sur une transaction Immobilière.

● Un suivi partagé du dossier permet de conserver un lien avec le client jusqu’à la réitération authentique.

● Soyez les yeux du notaire pour sécuriser la vente en pointant les anomalies.

 

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne