Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Yann Jehanno, Laforêt : «Le réseau se prépare à reprendre l’activité dès que ce sera possible»

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 566
Evaluer cet article

Le Président du réseau Laforêt, Yann Jehanno, fait le point sur l’impact de la crise sanitaire sur l’activité alors que la FNAIM redoute la disparition de 3000 agences et 20 000 emplois.

photo : Yann Jehanno devient Président de Laforêt

Jusqu’ici, le réseau Laforêt se voulait plutôt rassurant. Il ne se sentait pas menacé par la crise sanitaire. Le Gouvernement a en effet lancé très rapidement un plan d’aide aux entreprises avec la loi de finances rectificatives (garantie des prêts aux entreprises, chômage partiel et report des charges fiscales et sociales). Toutefois, l’ordonnance du 25 mars relative à la prorogation des délais, qui vise à protéger les consommateurs, a changé la donne, devenant une vraie source d’inquiétude.

« Cette ordonnance nous a asséné un vrai coup de massue sur la tête et les conséquences pourraient être bien plus dramatiques que ce qu’annonce la FNAIM et atomiser notre profession», explique Yann Jehanno, président du réseau Laforêt.

Des répercussions dans deux domaines

Le premier domaine c’est l’insécurité juridique avec des divergences d’interprétation qui constituent déjà un possible obstacle à la bonne reprise de l’activité. Mais ce qui inquiète fortement les professionnels, c’est surtout cette prorogation des délais de rétractation SRU, des conditions suspensives d’obtention de prêt, de la réitération des ventes devant les notaires … Ceci priverait les agences immobilière d’honoraires pendant près de 6 mois. Evidemment, de nombreuses agences immobilières ne tiendront pas financièrement. Enormément pourraient donc ne pas résister et mettre  la clé sous la porte.

« Il est impératif que ce soit revu rapidement, qu’on remette en place des délais plus traditionnels afin que l’activité reparte pour tout le monde dès la fin du confinement et non pas après la période d’urgence sanitaire», poursuit Yann Jehanno

Ce que ne comprennent pas les professionnels c’est la raison qui pousse l’Etat à permettre aux entreprises du secteur privé de reprendre l’activité bien avant les services administratifs. « Bien sûr, il faut protéger les consommateurs mais il faut aussi leur permettre d’aller au bout des transactions immobilières qu’ils ont engagées. Il est donc impératif, si on parle de reprise, que tout le monde soit au rendez-vous, soit sur le pont, pour que, dès la fin du confinement, progressivement, on se remette en place sans ces délais prorogés jusqu’en juillet ou août.»

Prêt à redémarrer l’activité

En cette période de confinement, le réseau Laforêt a organisé le télé-travail dès que c’était possible, plutôt sur les métiers d’administration de biens. Et il a apporté des réponses aux questions très opérationnelles de ses clients. Il a constaté avec bonheur, après la 1ère semaine du choc, beaucoup de compréhension, de bienveillance de la part des clients. Ils attendaient un accompagnement de la part de leur agent immobilier. Un rôle qui a été parfaitement rempli.

« Pour tenir le coup, il faut profiter des dispositifs mis en place par l’Etat et profiter aussi de cette période pour se former en ligne. On peut aussi revoir les photos, les textes mis en avant dans les annonces sur les portails, se rapprocher de ses clients pour les rassurer, requalifier sa base de données, bref se préparer à reprendre l’activité. »

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne