Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Les 5 erreurs à éviter sur Facebook », Karine Mahieux Social Media Manager – Coach en stratégies numériques

Publié le
Publié le
Réagir 7 réactions
6 931
Evaluer cet article

Avoir un usage personnel d’un réseau social peut donner l’impression de le maîtriser aussi sur un plan professionnel. À tort…

photo : 5 erreurs à éviter sur FB

Le marketing digital nécessite de mener une réflexion qui doit aboutir à la mise en place d’une vraie stratégie. Se jeter à corps perdu pendant un temps donné sur un réseau ou publier au petit bonheur la chance ne mène souvent qu’à des résultats très décevants. Outre cette réflexion à mener en amont, il faut aussi rester en veille sur les tendances et être ouvert aux nouveautés, car les médias sociaux évoluent et s’améliorent sans cesse. La communication sur les réseaux sociaux ne doit pas être laissée au hasard ; il y a des principes à respecter si vous souhaitez devenir un agent immobilier connecté et reconnu sur votre secteur.

1. Se tromper d’audience

Comme beaucoup de professionnels immobiliers, vous êtes certainement en relation et connecté à des confrères ; Facebook a donc noté votre intérêt pour ce type de personne et vous soumettra régulièrement des suggestions de connexion à d’autres agents immobiliers. La suggestion d’amis sur Facebook se base principalement sur trois critères : les amis d’amis, la géolocalisation et le fait d’être allé consulté un profil sur le réseau social. Même si ces deux derniers critères ne sont pas officiels, les tests qui ont été menés vont  dans ce sens. Avoir trop d’amis professionnels immobiliers va donc induire l’algorithme de Facebook en erreur ; il va systématiquement vous proposer des contenus immobiliers et des suggestions d’amis immobiliers. Or, est-ce bien votre cible ? Ne pensez-vous pas qu’il serait préférable d’avoir une audience de personnes qui ressemblent plutôt à vos clients ? En réalité, ce phénomène d’entre-soi ne favorise pas votre présence digitale ! Vu de l’extérieur, cela donne parfois un sentiment de corporatisme et, sans vous en rendre compte, il peut y avoir une certaine forme de familiarité qui s’installe lorsque vos confrères interagissent avec vos publications. Forcément, cela laisse moins de place aux personnes qui vous suivent d’engager une discussion avec vous.

2. Ne pas avoir de page Facebook

Si vous avez une utilisation professionnelle du réseau, vous devez avoir une page ; c’est l’outil que propose gratuitement Facebook à ses utilisateurs, aux entreprises, micro-entrepreneurs, associations… Sur Facebook les règles sont claires et il est bien spécifié dans les CGU que votre profil doit être personnel. Si vous avez une utilisation exclusivement professionnelle de votre profil, non seulement vous  vous exposez à des sanctions, mais surtout vous n’exploitez qu’une infime partie de la capacité de ce réseau. En effet, les pages Facebook offrent des fonctionnalités indispensables si vous souhaitez augmenter votre notoriété locale, connaître votre audience et acquérir de nouveaux contacts.

3. Dupliquer les mêmes contenus

Lorsqu’on anime une page Facebook, il peut être tentant de dupliquer son contenu sur son profil, soit parce que vous manquez de temps pour trouver et mettre des informations différentes, soit parce que vous ne savez pas quoi publier. Il s’agit principalement d’un manque d’organisation et de vision. Vous n’avez pas le temps, parce que vous n’utilisez pas les bons outils pour vous aider à en gagner. Et vous ne savez pas quoi publier, car vous n’avez pas élaboré un calendrier éditorial pour vos différents supports et communications marketing.

Pour développer votre visibilité et votre notoriété, vous devez vous servir des différents leviers qu’offrent votre compte et votre page Facebook. Votre profil permet aux gens de vous retrouver et d’interagir facilement avec vous ; votre page est le lieu où vous allez valoriser votre secteur et mettre en avant votre expertise.

4. Mal utiliser les groupes

Sur Facebook, les groupes sont à l’honneur et, selon une annonce officielle récente, ils vont être modifiés au printemps pour être encore plus performants. Les groupes offrent une visibilité très intéressante, c’est là où se trouvent vos futurs clients, mais il faut savoir les utiliser à bon escient ; ce sont des communautés, autour d’un thème ou d’une passion, dans lesquelles vous devez vous intégrer.

Il n’y a aucun intérêt de spammer les groupes Facebook de vos annonces immobilières ; cette pratique,
trop courante, est un peu la bête noire des administrateurs de groupes ! Il est important de différencier les groupes et les actions que vous pouvez y faire. Une communication agressive ou trop poussée risque de vous desservir et ne vous permettra pas d’avoir des résultats probants. Identifier vos groupes est donc essentiel pour une communication efficace sur Facebook, ils doivent faire partie intégrante de votre stratégie.

5. Ne pas se différencier

Selon une étude*, 64 % des vendeurs ont du mal à choisir leur agent immobilier. Par conséquent, votre image et votre positionnement sont les véritables atouts que vous devez utiliser pour vous différencier. Les médias tels que les réseaux sociaux permettent justement de se distinguer, seulement, même si cela paraît évident, il ne faut pas faire comme les autres ! L’une des conséquences de l’entre-soi professionnel est d’avoir tendance à rentrer dans le moule ou d’être paralysé par des croyances limitantes qui ne permettent pas d’exploiter ce réseau à sa juste valeur.

Vous devez donc travailler votre personal branding pour attirer les clients que vous souhaitez. La force du réseau est de pouvoir maîtriser et modeler votre image, tout en restant vous-même ; vous devez vous distinguer par votre unicité. Cela demande de faire une introspection, mais vous connaître et s’appuyer sur vos points forts vous permettra d’aider encore mieux vos clients dans l’accomplissement de leurs projets.

*Sondage OpinionWay pour MeilleursAgents réalisé du 31/07 au 17/08/18 sur un échantillon de 2 502 personnes ayant vendu un bien immobilier au cours des trois dernières années.

 

Karine Mahieux

Social Media Manager
Coach en stratégies numériques et marketing digital pour les professionnels de l’immobilier
06 52 45 28 90

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Sylvia Borie, il y a 4 mois

    Merci pour cet article très constructif ! 
    Si je comprends bien on a tout faux a vouloir s’entraider entre confrères et se liker sur Facebook … ou même s’abonner en masse à des agences partenaires? 
    C’est un peu vrai qu’ainsi on risque de détourner notre cible…alors entre le souhait de faire plaisir et d’aider des membres d’un même groupe et le risque de voir son audience diminuer ou détournée du but recherché… que nous préconisez-vous ?
    Merci 

  • Par Karine Mahieux, il y a 4 mois

    Merci beaucoup Catherine. Cet article correspond en effet aux mauvaises pratiques que je constate souvent sur ce réseau

  • Par gervais, il y a 4 mois

    vraiment très enrichissant et productif. Merci!!

  • Par gervais, il y a 4 mois

    vraiment enrichissant, merci

  • Par Marketing Action, il y a 4 mois

    Article intéressant qui reprend les points clés, mais j’aurais rajouté également :
    6 – Ne pas utiliser la Publicité Facebook et le reciblage publicitaire

    Compte-tenu de la faible portée organique des Pages Facebook, la publicité devient un levier important pour échanger avec son audience cible et gagner en visibilité. Les possibilités de stratégies avec le Pixel Facebook sont impressionnantes quand on sait les maîtriser.
    C’est la stratégie que nous enseignons en priorité aux agents immobiliers lors de nos formations loi alur en marketing digital.

    Et pr info petite coquille, il y a 2 fois le point 5
    5. Mal utiliser les groupes
    5. Ne pas se différencier

    • Par jda, il y a 4 mois

      Merci pour le signalement de la coquille … C’est corrigé !

  • Par Catherine Bourdon, il y a 4 mois

    Article très intéressant et tellement vrai.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne