Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Comment le télétravail va transformer l’immobilier

Publié le
Publié le
Réagir 2 réactions
3 175
Evaluer cet article

Quelle organisation pour l’agence immobilière si elle fait face à une demande forte de télétravail de ses collaborateurs et aussi du dirigeant ? Hervé Parent, Property Business Accelerator, fait le point.

photo : Hervé Parent, organisateur du Salon RENT

J’ai lu les premières études sur l’impact du télétravail sur l’immobilier en 1995. A l’époque, les conseils en immobilier d’entreprises voyaient arriver l’Internet et la possibilité de travailler ailleurs qu’au bureau et, en conséquence, s’interrogeaient sur la baisse de la demande de mètres carrés et sur celle des prix.

Il ne s’est rien passé pendant 25 ans. Jusqu’au 6 mai 2020, le jour où le DRH du Groupe PSA a annoncé que le télétravail devenait définitivement la règle pour 80.000 personnes qui viendront au bureau un seul jour par semaine, pour maintenir le lien social.

Entretemps, la fibre est arrivée, les entreprises ont mis leurs données dans le Cloud, les PC ont gagné en puissance et nous avons appris à nous en servir. Puis, brutalement, un méchant virus a obligé 15 millions de personnes à télé-travailler pendant deux mois. Entreprises et employés ont vu que c’était possible, ont compris l’intérêt et y ont pris goût. 73% des français qui ont travaillé à domicile souhaite continuer après la crise (source Humanis).

Des bénéfices évidents, immédiats et importants

Tous ont compris les potentiels bénéfices, concrets et majeurs, apportés par le télétravail. Certains sont évidents, immédiats et importants. Les employés gagnent le temps passé dans les transports, souvent jusqu’à deux heures par jour, soit l’équivalent d’un jour par semaine. Pour les entreprises, l’immobilier est le deuxième poste de charge après les salaires, le réduire améliore directement et visiblement le résultat d’exploitation. Pour la Société, moins de déplacements est bon pour le climat et abaisse la consommation d’énergies, rester chez soi est une protection contre les menaces à venir : nouvelles pandémies, événements climatiques, crise pétrolière, terrorisme ou accident nucléaire.

Ne jugeons pas le télétravail de demain à l’aune du télétravail confiné où l’on est enfermé chez soi sept jours sur sept avec les enfants. Les enfants retourneront à l’école et on travaillera à domicile probablement trois ou quatre jours sur une semaine de sept jours

Le télétravail concerne 30 % des emplois, mais c’est 50% pour les grandes agglomérations et ce sont les emplois les plus qualifiés. Même si l’on télétravaille qu’un jour sur deux, les conséquences seront considérables.  A titre divinatoire, un ordre de grandeur peut être imaginé : si 10 % des 35 millions de ménages français déménagent dans les cinq ans, cela fait 700 000 milles transactions immobilières par an. Si ce sont des transactions supplémentaires, cela double le marché ! Ma conviction est que le télétravail bien d’un facteur majeur de l’évolution de notre société. J’ignore quel sera le rythme du changement et son ampleur à terme, mais je fais mienne une citation de Steve Jobs « On surévalue souvent la vitesse d’adoption des innovations, mais on sous-estime toujours l’ampleur des changements qu’elles entrainent ».

Pour le secteur de la transaction immobilière dans l’ancien, tout va durablement et profondément changer

Les points clés pour lesquels j’anticipe une évolution majeure sont la relation clients ; le type de biens et leur emplacement ; l’organisation de l’agence et les compétences à maîtriser.

« L’important c’est l’humain !» est devenu le mantra de nombreux professionnels face aux propositions de la révolution digitale. Mais l’humain de demain ne sera pas celui d’hier. En deux mois, les « humains » ont massivement appris à télétravailler, téléconsulter, téléacheter, télédéclarer, téléenseigner et même prendre l’apéro sur Internet. Ils sont devenus de plus en plus réticents à se déplacer sans raison impérative. La relation clients, pour tous les secteurs, va évoluer vers moins de rendez-vous physiques et plus de communication à distance.

Après l’expérience du télétravail pendant le confinement, les Français ont exprimé deux souhaits forts : avoir une pièce dédiée et un espace extérieur. Quand on passe toute la journée à la maison, cela parait plein de bon sens. Est-ce que cette nouvelle orientation de la demande va jouer à la baisse sur les prix des petits appartements et à la hausse sur ceux des grands ? Il est un peu tôt pour se prononcer.

L’hypothèse de la fin de la métropolisation, qui a drainé les populations vers les grandes agglomérations, doit être envisagée. Le télétravail permet d’habiter loin de son emploi, à la recherche d’une meilleure qualité de vie et d’un logement plus grand et moins cher. Est-ce que le nombre de passages à l’acte sera significatif et fera baisser les prix des centres villes ? Que veut dire s’éloigner du centre : la grande banlieue, la campagne proche, les villes moyennes, le bord de mer, ou encore plus loin ? Jack Dorsey, le CEO de Twitter a quitté la Californie pour l’Afrique…

Quelle organisation pour l’agence immobilière si elle fait face à une demande forte de télétravail de ses collaborateurs et aussi du dirigeant ? Doit-on transformer le local afin qu’il soit avant tout un lieu de création de lien social ? Comment se passer de tous les documents papiers et stocker toutes les informations sur un serveur distant ? Comment répondre au défi de la sécurité des données et des réseaux ? Comment manager les équipes si l’on rencontre les collaborateurs qu’une seule fois par semaine ?

Dans un scénario où le télétravail conduit à une activité immobilière différente, de nouvelles compétences seront nécessaires pour les agents immobiliers et leurs collaborateurs : la maîtrise d’une relation client reposant plus sur des contacts à distance et moins sur des rendez-vous ; la maîtrise plus forte des enjeux techniques de l’informatique et de l’Internet ; la capacité à motiver une équipe à distance ; le marketing et la communication digitale. La collaboration avec des confrères éloignés sera encore plus nécessaire pour garder captif la clientèle du vendeur parisien dans sa recherche d’acquisition en province. Enfin, la fonction de chasseur immobilier pourrait se développer pour accompagner des acheteurs qui prospectent sur une zone très large et trop loin de leur domicile pour visiter de nombreux biens.

C’est une bonne nouvelle !

Cette évolution attendue des demandes de logements différents est porteuse d’un nombre accru de transactions. C’est l’occasion pour les professionnels qui sauront anticiper et se préparer de prendre des parts de marché. Et j’ai la conviction que c’est le moment d’augmenter la valeur des services apportés aux clients et de réaffirmer   le professionnalisme des agents immobiliers.

 

 

 

Hervé Parent

Hervé Parent est consultant spécialiste du marketing immobilier.

Il a fondé en 2013, puis développé RENT- Real Estate & New Technologies, le salon des innovations et des nouvelles technologies pour l’immobilier.

Président de 2003 à 2013 de la Fédération française de l’Internet immobilier - FF2i et aujourd’hui associé de PBA – Property Business Accelerator société de conseils en innovation digitales pour l’immobilier

Diplômé HEC, Hervé Parent a dirigé le marketing de grandes sociétés de services immobiliers telles que Bourdais et Bazin. Depuis 1998, gérant du cabinet HP Conseils, il réalise de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier et plus particulièrement de l’Internet pour l’immobilier.

Conférencier, formateur et auteur de l’ouvrage « Le marketing de l’immobilier », Dunod.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Bassu Serge, il y a 5 mois

    Ce système fonctionnera à la perfection, le jour où les hommes seront des numéros ou des robots.

  • J’adhère totalement à votre vision pertinente des effets collatéraux du télétravail sur l’immobilier de demain 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne