TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Les agences immobilières sont-elles devenues des cibles privilégiées pour les casseurs ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
3 169
Evaluer cet article

En marge de la manifestation contre la loi « sécurité globale », des personnes cagoulées ont cassé les vitrines, voire saccagé plusieurs agences immobilières parisiennes. Entre colère et incompréhension, les réactions des patrons de réseaux ne se sont pas faites attendre …

photo : vitrine cassee

La manifestation organisée samedi 5 décembre contre la proposition de loi sur la « sécurité globale » a été émaillée par des violences et des dégradations avenue Gambetta, dans le 20e arrondissement, à Paris. En marge du cortège, plusieurs agences immobilières ont été prises pour cible par les casseurs dans ce quartier. Des personnes cagoulées ont cassé plusieurs vitrines.

Deux vitrines d’une agence Stéphane Plaza Immobilier ont été détruites. Idem, pour une agence Laforêt. Plus inquiétant : une agence Century 21 a été complètement saccagée a été et « taggée » par « des militants d’extrême-gauche, d’une quarantaine/cinquantaine d’années et agissant à visage découvert », selon les dires de l’équipe sur place. On peut lire sur la façade en lettres rouges : «Nik les agences et la Gentrification». Alors, après les agences bancaires et la grande distribution, les agences sont-elles devenues des cibles privilégiées des casseurs ?

Les réactions scandalisées n’ont pas tardé

Très vite, l’animateur d’M6, Stéphane Plaza, n’a pas caché sa colère sur Instagram : « Aujourd’hui, je suis triste… La violence ne devait pas être là et pourtant deux vitrines d’agences Stéphane Plaza Immobilier ont été complètement détruites. Au même titre que d’autres commerces. C’est tout simplement scandaleux ! Pourtant, je suis pour le droit de grève et celui de défendre ses acquis. Détruire le bien d’autrui est une honte. »

Laurent Vimont, le président de Century 21 a aussi exprimé son incompréhension face à cet acte insensé : «J’ai vu sur les réseaux sociaux que certains voient dans les agences les responsables de la hausse des prix de l’immobilier, explique-t-il. Je ne sais pas si la bêtise a des limites mais j’ai bien peur que non.» Il a tenu à diffuser sur LinkedIn les images de l’agence parisienne complètement détruite !

Yann Jéhanno Président du réseau Laforêt s’est dit attristé sur LinkedIn par le sort réservée à l’agence d’un de ses franchisés : « Ce samedi, en marge des manifestations à #Paris, une agence du réseau Laforêt France a été vandalisée. Au sortir du deuxième confinement, après une première fermeture de mars à mai et une année 2019 marquée par les mouvements sociaux, une telle violence est aussi incompréhensible qu’écœurante. Nous exprimons notre soutien et notre #solidarité aux professionnels de l’#immobilier, aux commerçants et aux artisans touchés par cette nouvelle épreuve. »


Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement