Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Modelo rejoint le groupe Septeo

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
Evaluer cet article

Créer des passerelles informatiques entre les agents immobiliers et les notaires dans le but d’accélérer la vente, c’est l’ambition du rapprochement des leaders de la legaltech. Les explications d’Hugues Galambrun, P-DG de Septeo, Jean-Pierre Domingo et Étienne Petit, cofondateurs de Modelo.

photo : Septeo

Qui est Septeo ?

Hugues Galambrun : Septeo, acteur majeur de la legaltech en France et dans le monde, regroupe des sociétés spécialisées dans l’édition de solutions logicielles destinées aux professionnels du droit, de l’immobilier et de l’IT. Parmi nos clients, se trouvent historiquement les notaires, avec Genapi et NCIS, logiciels qui équipent une majorité d’entre eux, et les administrateurs gestionnaires de biens, avec SPI et La Gestion Intégrale.

JDA : Et Modelo ?

Étienne Petit : À l’origine, Modelo est une application permettant la rédaction assistée de n’importe quel acte juridique. Lui ont ensuite été associées des solutions complémentaires favorisant la digitalisation des process : signature électronique, envoi recommandé électronique, registres électroniques, etc. Focalisées sur les professionnels de l’immobilier, nos solutions équipent aujourd’hui plus de 12 000 agences, dont la quasi-totalité des réseaux d’importance nationale.

JDA : Qu’attendez-vous de ce rapprochement ?

Hugues Galambrun : D’abord, conforter notre pôle immobilier en mettant en place rapidement des synergies technologiques entre nos filiales. Modelo a une expertise reconnue en matière d’intégration fine et native de ses solutions de signature, d’envoi recommandé électronique ou de registres. Notre objectif est d’en faire profiter nos clients utilisateurs de nos logiciels métier. Ensuite, et c’est là un projet plus structurel, dans le domaine de la transaction, créer des passerelles informatiques entre l’agent immobilier et le notaire.

JDA : Et couvrir ainsi tout le cycle de la vente immobilière ?

Jean-Pierre Domingo : C’est à l’origine de notre rapprochement : toutes les informations renseignées dans nos modèles sont structurées et balisées, ce qui nous permet d’injecter celles saisies dans un mandat vers une offre d’achat et ensuite d’injecter le tout dans un compromis. L’objectif : éviter les doubles saisies pour faire gagner du temps. Ce qu’il est possible de faire au sein de Modelo le sera demain pour un notaire utilisateur de Genapi : soit du mandat et de l’offre vers le compromis ou la promesse rédigée par le notaire, soit du compromis Modelo vers l’acte réitératif rédigé par le notaire, et ce y compris pour toutes les pièces annexes.

Étienne Petit : : Nous créons ce trait d’union naturel et systématique entre l’agent et le notaire pour que la vente se réalise plus vite, plus simplement, en permettant à chacun de disposer d’une visibilité sur toutes les étapes de la vente. C’est une petite révolution…

JDA : De quoi vous mettre en bonne position pour créer un observatoire de marché …

Hugues Galambrun : Sans doute, étant précisé que nous sommes très attachés au principe de la souveraineté des données. Mais nous allons effectivement disposer de données d’une très bonne qualité renseignées dès le début du cycle de la vente, enrichies tout au long de son exécution. Des données structurées, tracées et exploitables en temps réel.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne