TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

CAFPI lance une calculette permettant aux emprunteurs de vérifier si leur projet immobilier est finançable

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 200
Evaluer cet article

Depuis le 1er janvier 2022, le taux d’endettement maximum est porté à 35 %. Pour éviter les déceptions et accompagner au mieux les emprunteurs, le courtier CAFPI vient de sortir sa calculette. En seulement quelques clics, l’outil permet de vérifier si un projet d’achat correspond aux nouvelles conditions d’octroi des banques. Focus.

photo : calculette cafpi

En voilà une idée ingénieuse ! La calculette HSCF proposée par CAFPI permet aux emprunteurs de savoir immédiatement si leur opération est compatible avec les nouveaux critères imposés par le Haut Conseil de Stabilité Financière : un taux d’endettement maximum porté à 35 % et une durée de crédit allongé à 27 ans pour certains projets immobiliers. « Les règles du HCSF s’imposent aux banques depuis le 1er janvier 2022. Il nous appartient, en tant que courtier, de donner des clés aux futurs emprunteurs pour qu’ils puissent comprendre l’univers du financement immobilier et mieux préparer leur demande de crédit », explique Olivier Lendrevie, Président de CAFPI. 

Un outil adapté à tous les profils d’emprunteurs

La « calculette HCSF » de CAFPI s’adapte à l’ensemble des emprunteurs (primo-accédants, secundo-accédants ou investisseurs…) et des projets (résidence principale ou secondaire, ancien ou neuf, investissement locatif…). Elle permet ainsi de prendre en compte l’ensemble des charges (crédit conso, loyer, crédit immobilier sur la résidence principale…), mais aussi des revenus (salaire, pension, revenus locatifs…).

Une fois les données renseignées, cette calculette indique immédiatement si le projet respecte les critères du HCSF et donne le taux d’endettement, ainsi que la mensualité d’emprunt. Autre atout non négligeable, il est également possible de modifier les paramètres pour déterminer les conditions qui permettraient au financement de rester dans les critères attendus : hausse de l’apport personnel, allongement de la durée d’emprunt…

Voici de quoi mettre toutes les chances de son côté pour obtenir, de la part des banques, un crédit immobilier au taux le plus intéressant, et un argument de vente non moins intéressant pour les professionnels de l’immobilier !

 

Ne manquez pas aussi
Locagestion

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne