TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’immobilier : un sujet sacrifié du débat électoral

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
931
Evaluer cet article

Force est de constater que les enquêtes se suivent et se ressemblent ces derniers temps… Selon une étude OpinionWay réalisée pour Guy Hoquet L’immobilier, 8 Français sur 10 considèrent que les candidats à l’élection présidentielle ne parlent pas suffisamment du logement depuis le début de la campagne. Focus sur les principaux points à retenir.

photo : Property investment and house mortgage financial concept. buying, renting and selling apartments. real estate. Wooden house in a Supermarket trolley. credit, affordable housing for young families.

Guy Hoquet l’Immobilier a réalisé avec OpinionWay une étude, auprès d’un échantillon de 1 028 personnes, visant à comprendre et à analyser « Les attentes des Français en matière d’immobilier » en temps de période électorale. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces derniers sont sans appel. Ainsi, alors que 83 % d’entre eux réclament des solutions concrètes sur le thème du logement, 7 sur 10 reprochent aux candidats de ne pas connaître leurs besoins.

Pourtant le logement est le sujet sur lequel les Français se posent aujourd’hui le plus de questions. 74 % des propriétaires se disent ainsi mal informés sur les derniers textes de loi votés sur le sujet. Comme l’immobilier ne fait pas partie des priorités dans les débats à l’élection présidentielle, 52 % des Français interrogés sont incapables de désigner le candidat qui propose la meilleure politique en matière de logement. Avec seulement 9 %, les deux finalistes au second tour, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, arrivent légèrement en tête.

Un sujet central pour les jeunes

La question du logement se veut particulièrement impliquante pour les jeunes. Considéré comme une « urgence absolue » selon un rapport de l’Assemblée nationale paru en début d’année, l’accès au logement des jeunes est une réalité préoccupante. Un constat qui entraîne aujourd’hui des répercussions dans le choix de leur candidat puisque le sujet du logement arrive à la sixième position des critères qui compteront au moment du vote des 18-34 ans, avec un écart très marqué par rapport aux 50 ans et plus, 23 % contre 12 %.

Le pouvoir d’achat au cœur des préoccupations

Alors que 63 % des Français interrogés placent en première position le pouvoir d’achat comme un enjeu qui déterminera le scrutin, l’immobilier y est indissociable puisqu’il représente plus d’un quart du pouvoir d’achat des Français. Ces derniers attendent plus que jamais des propositions concrètes sur ce poste qui représente la première dépense des ménages français, relève l’étude OpinionWay.

« L’immobilier c’est un projet de vie soumis au pouvoir d’achat. Il impacte à plus de 25 % le budget des Français. Ils manquent d’informations sur le sujet et sur sa législation. Il est temps que ça change et j’interpelle aujourd’hui les candidats pour mettre en place les mesures nécessaires. La politique du logement doit être consensuelle et partagée par la droite et la gauche. Au-delà de la période de campagne électorale, il apparaît essentiel d’installer un Ministère du Logement de plein exercice, proposant une vision stratégique et un véritable projet pour le logement et le mieux-logement, à long terme, pour le pays. Il faut un plan pour le logement, vite ! », alerte Stéphane Fritz, Président de Guy Hoquet l’Immobilier, dans un communiqué.

 

Ne manquez pas aussi
Ma Gestion Locative

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

FNAIM

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne