TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Chasseurs et agents immobiliers : des acteurs complémentaires

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 095
Evaluer cet article

On les confond souvent. Pourtant, leur collaboration est gage de valeur ajoutée et de gain de temps. Savez-vous ce qui différencie les chasseurs des agents immobiliers et comment peuvent-ils coopérer ? Peter Jorgensen, chasseur immobilier et fondateur de son cabinet, nous éclaire.

photo : Peter Jorgensen_JDA77

 

Des chasseurs dédiés à l’accompagnement d’acquéreurs qualifiés

Rappelons que chasseur et agent immobilier sont deux métiers réglementés par une même loi, un même statut juridique et tenus à des obligations similaires. Leurs niveaux de connaissances sont également identiques.

Ce qui les différencie ? « Ce sont leurs clients » présente Peter Jorgensen. « L’agent immobilier agit principalement au service des vendeurs de biens tandis que le chasseur est dédié aux acquéreurs. Il se voit confier des mandats de recherche par des clients qui lui déléguent la recherche de leur achat immobilier ».

À missions diverses, stratégies distinctes. « Si l’agent place ses compétences au service de la vente des biens qu’il commercialise, le chasseur immobilier se concentre sur la recherche du bien idéal pour des clients dont il cible les goûts et les attentes. En effet, sa mission implique de consacrer un temps important à la découverte de l’acheteur – sa personnalité, son mode de vie, son environnement -, ainsi qu’à l’analyse de son plan de financement et de son projet d’achat ». Peter Jorgensen poursuit : « Les acquéreurs font appel à nous pour les rassurer, négocier et sécuriser leur achat immobilier.

Nous, chasseurs, y voyons une opportunité de collaboration avec les agents afin de leur présenter ces acquéreurs qualifiés. Pour toutes les parties, cela représente un réel gain de temps puisque la mise en relation entre vendeurs et acquéreurs est fluidifiée.

Grâce au travail préparatoire effectué sur le plan de financement des acquéreurs, les transactions sont d’autant plus fiabilisées ».

Un objectif commun, deux rémunérations distinctes

« Entre agents et chasseurs, nous poursuivons un même objectif : la réalisation des projets de nos clients et leur satisfaction. C’est pourquoi notre collaboration est doublement gagnante. Nous, chasseurs, dénichons principalement nos biens auprès des agences et ces dernières nous informent en priorité des biens qu’elles commercialisent en off-market.

Cela multiplie nos opportunités d’affaires ». Côté rémunération, chaque professionnel est rémunéré par son propre client. « Les honoraires des chasseurs sont versés par les acquéreurs, sans perte d’argent pour les agents rémunérés par les vendeurs ».

 

Alix Fieux

Journaliste de passion et juriste de formation, Alix Fieux aime aller à la rencontre des acteurs de l'immobilier pour découvrir les initiatives originales des agences et des entreprises qui renouvellent le secteur. Son deuxième sujet favori ? L’essor d’une nouvelle génération de ressources humaines qui concerne également les professionnels de la pierre, pour comprendre comment mieux recruter, manager et fidéliser leurs talents !
Auparavant, elle a également travaillé en tant que journaliste et responsable éditoriale pour différents médias et marques sur des sujets d'actualité variés.

Ne manquez pas aussi
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne