TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Century 21 réaffirme son esprit de conquête

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
576
Evaluer cet article

En 2023, la franchise immobilière entend continuer à améliorer sa qualité de services en revisitant l’ensemble de ses outils.

photo : charles marinakis

Au printemps, les équipes de CENTURY 21 se réunissaient en grand nombre pour leur convention annuelle : 3 000 personnes du réseau ainsi qu’une centaine de fournisseurs y ont célébré leurs réussites et se sont donné un cap pour les prochains mois. L’occasion également pour la franchise immobilière, présidée par Charles Marinakis, de faire un bilan de l’année 2022.

« Nous sommes en nette progression dans la plupart de nos activités : la gestion locative – nous gérons désormais 120 000 lots –, le syndic de copropriété, la transaction professionnelle… Il n’y a que dans la transaction résidentielle que nous sommes restés stables en 2022, du fait du marché immobilier qui a ralenti au cours du second semestre », explique Charles Marinakis. Un résultat à relativiser, « l’année 2021 ayant été une excellente année en matière de transactions », ajoute-t-il. Aujourd’hui, sur les 950 agences du réseau, 540 sont aussi positionnées sur le segment de la gestion locative, 120 sur celui du syndic de copropriété et 30 sont spécialisées dans l’immobilier d’entreprises et commerces, qui avait beaucoup souffert à la suite de la crise du Covid-19.

Une nouvelle verticale dans le luxe

Si 2023 sera « une année de transition », CENTURY 21 n’oublie pas son esprit conquérant pour autant. « La baseline de notre convention était : « Combatifs, plus que jamais ! ». Cette année, nous serons de nouveau dans le développement, dans la prise de mandats, dans l’enthousiasme », assure Charles Marinakis, présent dans le réseau depuis 22 ans. Pour illustrer cette ardeur, CENTURY 21, qui vise les 1 000 agences d’ici la fin de l’année et les 1 200 d’ici 3 à 5 ans, vient d’ailleurs d’ajouter une corde à son arc.

« Le marché de l’immobilier de luxe étant très porteur, nous avons développé une branche appelée « Fine Homes & Luxury ». Plutôt que d’installer un corner dans nos agences existantes, nous avons fait le choix de créer des agences 100 % dédiées, dotées d’une charte graphique spécifique », indique-t-il. À terme, la franchise espère dénombrer entre 50 et 100 agences estampillées « luxe », notamment à Paris et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ce nouveau positionnement permettra enfin à l’enseigne immobilière d’acquérir une plus grande visibilité internationale, notamment via sa présence sur des portails immobiliers mondiaux et ainsi de capitaliser sur la dimension mondiale de sa marque.

 

 

Encourager les vendeurs à baisser leurs prix

En 2023, CENTURY 21 poursuivra un autre objectif : celui de « continuer à délivrer la meilleure qualité de services à nos clients », insiste Charles Marinakis. Une ambition qui se traduira par la revisite de l’ensemble de ses outils, notamment de ses guides de commercialisation, de son bilan de promotion, de ses analyses comparatives du marché… « Aujourd’hui, l’un de nos défis est d’encourager les vendeurs à réviser le prix de leur bien à la baisse quand celle-ci est nécessaire. Or, nous estimons que c’est en s’appuyant sur des outils factuels que nos agents immobiliers réussiront à leur faire entendre raison », estime-t-il. Pour les aider dans cette étape, le réseau a par exemple créé un « comparatif financier » qui confronte les plans de financement d’un acquéreur en 2021 et en 2023. « Nous avons construit une démonstration purement arithmétique, qui permet d’illustrer la perte de pouvoir d’achat des acquéreurs en l’espace de deux ans.

Avec elle, notre objectif est de convaincre les vendeurs de consentir un effort sur le prix de vente de leur bien. On estime entre 10 et 15 % la désolvabilisation engendrée par la hausse des taux d’intérêt. C’est une information que les vendeurs doivent garder en tête », conclut le président.

 

Aurélie Tachot

Aurélie Tachot est une journaliste spécialisée dans l'immobilier, qu'elle aime aborder sous le prisme des innovations, notamment technologiques. Après avoir été rédactrice en chef de plusieurs médias spécialisés, elle collabore avec Le Journal de l'Agence afin de rédiger des articles d'actualité sur les acteurs qui font l'immobilier d'aujourd'hui et qui feront celui de demain.

A lire également
Ne manquez pas aussi
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous