TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

2023, une année noire pour l’immobilier neuf ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 598
Evaluer cet article

En 2022, le marché de la construction a été en difficulté. L’année 2023 n’est guère plus enthousiasmante : la baisse de production des logements neufs se confirme de façon alarmante, la crise de l’offre ayant désormais rejoint la crise de la demande.

photo : Street with modern residential buildings

Simon Chapuy, directeur de marché « Promoteurs » au sein du cabinet d’études et de conseils Adéquation constate amèrement : « Rien ne va plus sur le front du logement neuf. Les conditions défavorables s’empilent inexorablement ». En 2022, même si le nombre de logements autorisés à la construction a légèrement évolué (483 300, contre 469 400 en 2021), le nombre de mises en chantier de logements neufs et de réhabilitations lourdes de logements anciens a marqué le pas (370 900, contre 391 300 en 2021).

Plusieurs raisons expliquent que le marché de l’immobilier neuf rencontre de telles difficultés. Parmi elles : une crise de l’offre (le stock peinant à se reconstituer depuis la « surconsommation » foncière entre 2016 et 2019), la progression continue et parfois irrationnelle des prix du foncier comme des coûts de construction, le poids de la réglementation (notamment sur l’artificialisation des sols), les difficultés d’obtention du crédit à l’habitat, la baisse de rendement pour les investisseurs et, plus généralement, la baisse du pouvoir d’achat des Français (due à l’inflation).

Certains segments spécifiques échappent toutefois à cette tendance morose. C’est le cas de l’immobilier serviciel, qui a vu son nombre de mises en chantier doubler par rapport à 2020 ainsi que le bail réel solidaire (BRS), qui concernait 2 500 logements en 2022. En 2023, le tableau n’est guère différent. La pénurie de logements neufs disponibles à la vente ainsi que les tensions sur les prix et la solvabilité des ménages laissent entrevoir un nouveau décrochage de l’activité et de la production de logements neufs, qui pourrait n’atteindre que 350 000 mises en chantier.

 

Aurélie Tachot

Aurélie Tachot est une journaliste spécialisée dans l'immobilier, qu'elle aime aborder sous le prisme des innovations, notamment technologiques. Après avoir été rédactrice en chef de plusieurs médias spécialisés, elle collabore avec Le Journal de l'Agence afin de rédiger des articles d'actualité sur les acteurs qui font l'immobilier d'aujourd'hui et qui feront celui de demain.

A lire également
Ne manquez pas aussi
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne