TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Immobilier haut de gamme en Provence : les acheteurs sont de retour

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
358
Evaluer cet article

Rudi Janssens, cofondateur du Groupe Janssens immobilier, confie son analyse du marché de l’immobilier de prestige sur le secteur de la Provence verte pour le 1er semestre 2024.

photo : f_9

Pendant les années COVID, le marché immobilier de prestige a été régi par les vendeurs, soutenus par une forte demande des acheteurs. En 2023, une situation d’équilibre instable a émergé, où ni les vendeurs ni les acheteurs ne pouvaient imposer leurs conditions. En 2024, on assiste à un retour du marché de l’acheteur, caractérisé par une diminution du nombre d’acheteurs et une nécessité pour les vendeurs de s’adapter et de négocier pour conclure les ventes.

Le segment Prime (1 à 3 millions d’euros), essentiel au volume global des ventes, était presque inexistant en 2023, en raison d’une offre limitée par les nombreuses transactions des années COVID. Toutefois, le premier semestre 2024 montre une reprise notable avec une augmentation des estimations, des visites, et des mandats. Le marché, après une période de stagnation, bénéficie désormais d’un retour des propriétaires, stimulant les mouvements et les achats. Malgré un rebond initial, une légère décélération a été observée au deuxième trimestre, que Rudi Janssens estime temporaire, influencée par des facteurs externes tels que les taux d’intérêt, l’effet des Jeux Olympiques et les conditions météorologiques défavorables dans la région.

En 2023, le segment Super Prime (3 à 6 millions d’euros) a connu une activité notable, sans toutefois compenser le manque de ventes dans le segment Prime. L’offre reste insuffisante par rapport à la demande, en particulier de la clientèle étrangère. Cependant, des signes encourageants montrent une ouverture des propriétaires à la vente, avec des estimations et quelques négociations réussies, notamment dans le Luberon. Ce marché reste néanmoins principalement alimenté par des clients anciens, en quête depuis longtemps.

Le segment Ultra Prime (+6 millions d’euros) demeure marginal en Provence Terre, avec un manque de biens disponibles. Représentant à peine 1 à 2 % du marché, ce segment reste attractif mais souffre d’une offre insuffisante pour répondre à la demande.

Malgré les fluctuations du marché, l’attractivité de la Provence, en raison de son cadre de vie exceptionnel, reste indéniable.

La clientèle étrangère, ainsi que les acheteurs français, hors Parisiens, continuent d’afficher un intérêt constant. Les prévisions pour le second semestre sont optimistes, soutenues par des contacts prometteurs avec les clients du réseau Knight Frank, qui suggèrent un retour des acheteurs. La demande pour des biens de qualité, particulièrement dans les segments Prime et Super Prime, devrait se maintenir, renforcée par l’attrait pour le style de vie provençal.

Rudi Janssens conclut que, malgré les défis temporaires, le marché de l’immobilier de prestige en Provence verte demeure robuste et attractif, avec des signes positifs pour une reprise soutenue dans les mois à venir.

La référence des pros de l’immobilier enfin chez vous !
En savoir plus

A lire également
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement