Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’immobilier en Afrique décolle

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 233
Evaluer cet article
photo : Earth 3D (Clouds&Topography maps come from earthobervatory/nasa)
En dix ans, le PIB du continent africain n’a eu de cesse d’augmenter, rapporte l’étude Knight Frank « Africa Report 2013 » qui dresse un panorama du marché immobilier africain et de son économie en pleine mutation. Avec de près 5% de croissance par an, elle montre à quel point le niveau de vie des populations s’est développé entraînant par là-même une demande accrue en immobilier tant résidentiel que de bureaux.
Autrefois, les seules industries du pétrole et de la finance présentes sur le continent se répartissaient l’offre de bureaux et d’appartements pour ses expatriés. Aujourd’hui, la population africaine est en demande de centres commerciaux modernes et de boutiques tendances de marques internationales mais aussi des chaînes sud-africaines. Evidemment, ce sont les grandes villes où la densité de population est la plus élevée qui raflent la mise notamment à Lagos au Nigéria, Nairobi au Kenya, Lusaka en Zambie, Accra au Ghana ou encore Dar es Salaam en Tanzanie. Et ce dynamisme économique attire les investisseurs et les promoteurs qui s’y implantent naturellement.
Dans le secteur résidentiel, l’immobilier haut de gamme est très recherché induisant beaucoup de chantiers de construction. Matthew Colbourne, Associé et Directeur du Département Recherche de Knight Frank à Londres, observe que « le boom économique en Afrique est accompagné d’une demande croissante en programmes haut de gamme neufs dans les méga-cités ».
Dans le secteur de l’immobilier d’entreprises, les villes manquent cruellement de bureaux modernes satisfaisant les demandes des grandes firmes du pétrole comme celles des nouvelles sociétés provenant des télécoms. « Cette pénurie a fait bondir les loyers, notamment dans les villes où la demande provient des entreprises gazières et pétrolières. De fait, les loyers des immeubles haut de gamme à Luanda (Angola) et Lagos (Nigeria) figurent parmi les plus élevés du monde », peut-on lire dans le rapport Knight Frank. Néanmoins, pour le Directeur de Knight Frank Afrique, Peter Welborn, « de nombreux pays d’Afrique continuent à représenter un réel défi. Mais d’autres à côté présentent un marché immobilier très rentable, à fort potentiel de croissance ». ©BazikPress/AJ©  vinz89

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne