Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Marseille, championne des villes où il fait bon emprunter selon Meilleurtaux

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 128
Evaluer cet article
photo :

Meilleurtaux.com, courtier en crédit immobilier, publie chaque mois son palmarès des taux dans les 10 plus grandes villes de France. En avril, les meilleurs taux négociés baissent encore dans 4 villes et notamment à Marseille, numéro 1 du palmarès, où il est possible  d’obtenir sous certaines conditions des taux records (2,64 % sur 20 ans et 2,93 % sur 25 ans). Côté prix, dans les grandes villes étudiées, la demande reste forte et par conséquent les prix soutenus.

Des taux encore en baisse dans 4 villes sur 10 et de nouveaux records atteints

En avril, les meilleurs taux négociés ont diminué dans 4 villes sur 10 et notamment à Marseille, qui conserve ainsi la première place de notre palmarès. Dans la cité phocéenne, il est actuellement possible d’obtenir un crédit à 2,64 % sur 20 ans (contre 2,76% en mars) et 2,93% sur 25 ans sous conditions de revenus et d’apport, des niveaux de taux jamais atteints :« Actuellement à Marseille et ses environs, les banques se livrent une concurrence très forte nous permettant d’obtenir au cas par cas, pour certains profils, jusqu’à 1 point de décote ! En proposant des prêts sur deux lignes – une sur 10 ans, l’autre sur 20 ans – nous proposons même à nos clients un taux à 2,50 %, du jamais vu !» se réjouit Jacques Donneaud, directeur de l’agencemeilleurtaux.com à Aubagne.

Sur 15 ans, c’est à Strasbourg, à la 2ème place de notre palmarès, que l’on peut négocier le meilleur taux : 2,46 %. Viennent ensuite Nantes, où les taux baissent encore ce mois-ci de près de 0,10 point, et Lille, deux villes régulièrement sur le podium.Toulouse, avec une baisse du meilleur taux négocié de 0,15 point, gagne 3 places et remonte ainsi en 7e position, quand Lyon,Paris et Nice ferment le classement avec des taux au dessus-de 3 % mais toutefois très compétitifs et inférieurs au taux moyen actuel de 3,35 % sur 20 ans.

La baisse des prix ne concernent pas toutes les grandes villes

Dans les grandes villes étudiées, les prix semblent encore résister en raison de la demande soutenue et d’une offre de biens limitée. Sur un an, ils sont restés orientés à la hausse à Lille (+7,1%), Nantes (+5,5%), Paris (+1,9%), Bordeaux (+2,6%) et Lyon (+12%) (source lacoteimmo.com). Mais à Marseille par exemple, depuis avril 2012 les prix ont baissé de près de 4 %. Grâce également au recul des taux de plus d’un point (3,75 % en avril 2012, contre 2,64 % aujourd’hui), le pouvoir d’achat a ainsi augmenté de près de 10 m2 (64 m2 en avril 2012 contre près de 74 aujourd’hui). ©LeFilDeLimmo/BazikPress

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne