Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

+30% de plus-value en 8 ans pour les parkings à Paris selon Wall-Market.com

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 373
Evaluer cet article
photo :

Si la voiture n’a plus vraiment la côte à Paris, l’achat de parking reste pourtant un investissement intéressant vers lequel beaucoup se tournent. Afin de lever le voile sur cet investissement, Wall-Market.com s’intéresse au marché de parkings dans la Capitale, et dévoile les quelques règles qu’il convient de respecter, les prix à connaitre et les possibilités de rentabilité qu’il présente.

Des chiffres récents révèlent que la rareté de l’offre de parkings à Paris entraîne une augmentation du prix à l’achat, oscillant aujourd’hui entre 5 000€ et 50 000€ (+30% entre 2005 et 2013).

Sur ce marché, le critère de géolocalisation fait toute la différence.

Ainsi, les parkings sont beaucoup plus côtés dans le centre de Paris (40 000€ en moyenne) où les places dans les rues sont les plus difficiles à trouver. Les parkings dans les arrondissements aux portes de Paris sont plus accessibles, 10 000 à 15 000€ en raison des immeubles récents souvent pourvus de parkings souterrains ; on y recense ainsi près de 80% des offres de vente. Enfin, si la banlieue affiche des prix nettement moins élevés que la capitale, Neuilly-sur-Seine et Boulogne-Billancourt font exception, les prix avoisinant 25.000€.

Au-delà de la sectorisation, d’autres critères font fluctuer les prix d’un emplacement de parking : par exemple, un box fermé vaut jusqu’à 20% plus cher qu’un emplacement extérieur. Les prix varient également par rapport aux prestations associées : accès sécurisé, gardiennage, vidéosurveillance, raccordement à l’eau et à l’électricité…

Ainsi, en fonction de tous ces critères, un emplacement pourra se louer entre 50€ et 500€ par mois, rapportant alors entre 6 et 8 % par an, soit un taux très intéressant comparativement aux autres produits immobiliers mais nécessitant moins de contraintes : un coût d’acquisition relativement faible, très peu de charges et d’entretien. Enfin, les locataires indélicats ou mauvais payeurs peuvent être remplacés à chaque échéance.©LeFilDeLimmo/BazikPress

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne