Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Les prix n’augmenteront pas au 2ème trimestre selon SeLoger.com

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
705
Evaluer cet article
photo :

Selon le baromètre mensuel publié par le site SeLoger.com, la stagnation de l’indice des prix depuis août 2013 porte à croire que ces derniers ne connaîtront aucune évolution notable pendant les quatre prochains mois. Cette stabilité des prix à la vente reste cependant à relativiser en fonction des divers mico-marchés du territoire français.

Les grandes villes résistent bien, les villes moyennes sont plus inquiétantes

Alors que les prix avaient nettement baissé dans les grandes villes en 2012, la tendance est à la stabilisation pour l’année 2013 et il y a fort à croire que cette accalmie va se poursuivre sur le trimestre prochain. L’an passé, les prix ont enregistré une légère baisse de 0,2% à Marseille, de 1% à Lyon tandis qu’ils ont augmenté de 1% à Bordeaux. Quant aux chiffres des trois derniers, ils augurent d’une stagnation des prix à la vente qui pourrait durer jusqu’au début de l’été.

« Le reste de la France est très contrasté, et les nouvelles sont nettement moins bonnes pour certaines villes comme Castres, Nancy et Vénissieux », observe Roland Tripard, président du directoire du groupe SeLoger. En effet, les prix ont chuté de 4,74% à Castres, de 6,24% à Calais ou encore de 7,58% à Châteauroux sur les trois derniers mois.

A Paris et en Île-de-France, les prix se stabilisent après une forte chute

Alors que les prix à la vente dans la capitale et en Île-de-France avaient perdu près de 3% en 2013 (à l’exception notable du Val-d’Oise et des Yvelines), la tendance est à l’accalmie depuis les trois derniers mois. Selon Roland Tripard « les prix de vente étaient encore trop élevés sur Paris et l’Ile-de-France pour permettre aux acheteurs, primo accédants ou pas, de passer à l’acte. »

Le baromètre révèle tout de même que la demande est toujours aussi forte pour cette région, comme en témoigne le nombre croissant d’inscriptions aux alertes mail SeLoger pour Paris et sa région. Ce constat permet au site de penser que le lent redémarrage des transactions devrait avoir lieu dans les prochains mois. © LeFildeLimmo/BazikPress

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne