Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Habitat éco-responsable : un fort intérêt pour les Français… plus financier qu’environnemental

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
703
Evaluer cet article

A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, du 30 mai au 5 juin 2016, Guy Hoquet l’Immobilier fait le point sur la place de l’éco-responsabilité dans le projet immobilier des Français.

photo : GH

« 82%* des Français estiment qu’un logement écoresponsable est important à leurs yeux, indique Fabrice Abraham, Directeur Général de Guy Hoquet l’Immobilier.C’est ce que nous apprend notre dernier sondage Opinion Way, mené en mars dernier. L’immobilier ancien qui représente 66% du parc immobilier national et plus particulièrement les immeubles haussmanniens ou ceux construits dans les années 60/70, les plus énergivores, sont loin de correspondre à ces attentes. Le parc de l’immobilier ancien doit se mettre à niveau afin de continuer à être attractif.

Eco-responsabilité rime avec économie financière

Le logement est l’une des principales sources d’émission de gaz à effet de serre. De ce fait, depuis 2007, les transactions et locations immobilières ne peuvent se conclure sans un document informant sur la performance énergétique du bien.

 

« Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet l'ImmobilierL’intérêt et la connaissance du diagnostic de performance énergétique (DPE) que nous observons lors de la vente ou de la location du bien immobilier démontre la prise de conscience des Français de la valeur « verte » des biens immobiliers. Ce diagnostic permet d’évaluer la performance environnementale du bien et d’identifier les travaux à effectuer pour réduire la consommation d’énergie du bien. Outre l’intérêt porté à l’environnement, les locataires ou les acheteurs optent davantage pour des biens écoresponsables pour des raisons financières puisque 90%** des Français pensent pouvoir ainsi réduire leurs factures d’énergie », Fabrice Abraham, Directeur Général de Guy Hoquet l’Immobilier.

 

Pour 56%** des Français, un bien écoresponsable contribue à la protection de l’environnement et pour 59%** des interrogés, ces biens améliorent le confort de vie.

La performance énergétique, un atout pour la revente

Si des travaux parfois drastiques peuvent s’avérer décourageants pour les propriétaires, ces derniers sont pourtant susceptibles de s’y retrouver sur le long terme. En effet, 28%** des Français disent avoir de l’intérêt pour l’amélioration du bilan énergétique de leur logement afin d’accroître sa valeur lors de la revente. Point non négligeable à l’heure où les acheteurs sont de plus en plus concernés par l’impact environnemental de leur habitat.

 « Les Français sont conscients qu’une meilleure étiquette énergétique assure une valorisation future d’un bien immobilier, puisque 88%** d’entre eux pensent que la performance énergétique d’un bien immobilier doit avoir un impact sur son prix », Fabrice Abraham.

Des aides pour les propriétaires éco-soucieux

Le gouvernement a mis en place des aides financières à destination des propriétaires prêts à mettre leurs biens à niveau. L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet l’emprunt de fonds allant jusqu’à 30 000€*** dédiés à des travaux de rénovation visant à améliorer les performances énergétiques. Depuis le début de l’année, la durée possible des travaux passe de deux à trois ans. Il est désormais plus facile de cumuler un PTZ et un éco PTZ. Par ailleurs, le crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE) autorise une déduction d’impôts à hauteur de 30% lorsqu’un propriétaire investit dans l’éco-responsabilité de son logement. De plus, depuis le 1er mars 2016, il est possible de cumuler l’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt pour la transition énergétique sans condition de ressources.

« Les Français connaissent encore mal les dispositifs d’aides existants. En effet, seuls 23%** des Français affirment avoir eu recours aux aides de l’Etat pour améliorer la performance énergétique de leur logement »,Fabrice Abraham.

©byBazikPress

 

* Etude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1015 personnes entre le 14 et le 16 mars 2016 par Opinion Way. Lire l’intégralité de l’étude.  ** Sondage réalisé du 10 au 12 novembre 2015 sur un échantillon de 1030 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Lire l’intégralité de l’étude.  *** : selon le montant des travaux effectués, ne s’applique qu’aux résidences principales et pour les immeubles achevés avant 1990.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne