Articles avec le tag ptz

Le prêt à taux zéro (PTZ et PTZ+) sont des prêts complémentaires sans intérêts et sans frais aidés par l’État. Ils s’adressent aux primo-accédants pour l’acquisition de leur  résidence principale. Ce prêt est soumis à diverses conditions dont des conditions de ressources, le PTZ ne couvre qu’une partie du financement de l’acquisition.

« Après l’embellie, voici venu le temps de la reprise », Yann Jehanno, directeur exécutif, réseau Laforêt
« Après l’embellie, voici venu le temps de la reprise », Yann Jehanno, directeur exécutif, réseau Laforêt

La reprise du marché de l’immobilier est belle et bien actée selon les indicateurs du baromètre Laforêt du troisième trimestre 2016. L'analyse de son directeur exécutif Yann Jehanno.

« Baromètre LPI-SeLoger : Progression sensible des prix de l’ancien », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS
« Baromètre LPI-SeLoger : Progression sensible des prix de l’ancien », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

Michel Mouillart, professeur d’ Economie à l’Université Ouest et porte-parole du baromètre LPI-Se Loger livre l’édition du mois de juillet (sur la base des données de juin 2016) . Analyse et Décryptage.

« Les acheteurs confirment leur retour, les prix leur progression », Fabrice Abraham, directeur Général de Guy Hoquet l’Immobilier
« Les acheteurs confirment leur retour, les prix leur progression », Fabrice Abraham, directeur Général de Guy Hoquet l’Immobilier

Le début d’année 2016 avait déjà fait sentir les prémices d’un redécollage de l’activité. A mi-parcours de l’année, la tendance est confirmée. Analyse de F

« Un début d’année en demi-teinte », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS
« Un début d’année en demi-teinte », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

Malgré des taux d’intérêt exceptionnels, l’activité du marché de l’ancien hésite, en attendant le second souffle du marché de la revente.

 

Le PTZ  ou le PTZ+ doit être complété par d’autres prêts immobiliers et éventuellement des apports personnels. Il peut financer l’acquisition : d’un logement neuf, d’un logement acquis dans le cadre de la vente du parc social à ses occupants, d’un logement ancien dans certaines communes (voir la liste publiée au JO du 31/12/2014) et sous condition de travaux, depuis le 1er janvier 2015.