Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Enfin la fin de la GUL, une aberration de la loi Alur », Jean-François Buet, Président de la FNAIM

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
686
Evaluer cet article
photo : Jean-François Buet, président de la Fnaim

En étendant le dispositif Visale à l’ensemble des moins de 30 ans (jeunes salariés, non-salariés, chômeurs et étudiants, en dehors des « non boursiers » rattachés au foyer fiscal de leurs parents), le gouvernement met définitivement fin à l’aberration qu’était la Garantie Universelle des Loyers (GUL).


« LA GUL avait été mal conçue, avec un risque couvert excessif (le taux d’effort était porté à 50 % alors qu’aujourd’hui il est considéré comme insupportable dès qu’il excède 30 % des revenus). Nous ne pouvons donc que saluer cette décision qui met un point final à ce projet utopiste et déraisonnable. », précise Jean-François Buet, Président de la FNAIM.

Pour rappel, le dispositif Visale a été créé pour permettre à des milliers de locataires jeunes ou en situation de précarité de trouver un logement.

Il s’adressait à tous les salariés précaires du secteur privé : les plus de 30 ans, (salariés en période d’essai pour un CDI, salariés en CDD, intérimaires, intermittents et apprentis…) et les moins 30 ans, quel que soit leur contrat de travail et les ménages en difficulté logés dans le parc privé par le biais d’un organisme d’intermédiation locative agréé.

Aujourd’hui, le dispositif s’ouvre aux moins de 30 ans quel que soit leur statut.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne