Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

5 erreurs à éviter lorsque vous faites visiter un bien

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
3 810
Evaluer cet article

Vous voulez mettre toutes les chances de votre coté pour que vos visites se passent bien ? Suivez le guide !

photo : Claude Olivier Bonnet

Claude Olivier Bonnet, formateur, fondateur du Bon Agent, rappelle les 5 principales erreurs à éviter lorsque vous faites visiter un bien à un futur locataire ou à un futur propriétaire. Faire visiter un appartement ne s’improvise pas. Tout professionnel de l’immobilier doit organiser ses visites. Il faut respecter les différentes étapes de la visite, mettre au point une stratégie de mise en valeur du logement et ne pas oublier qu’un détail peut bloquer toute projection dans l’acquisition du bien. Il est donc primordial d’amoindrir les effets néfastes d’un manque d’organisation. Et de garder à l’esprit un principe de base très connu : « La première impression est souvent la bonne surtout si elle est mauvaise ! » Par conséquent il ne faut rien laisser au hasard et être le plus efficace possible. Voici les cinq erreurs à éviter.

1.Ne pas connaitre son dossier et ses éléments

Comme un artiste, il faut répéter ses gammes et connaitre les informations utiles pour l’acquéreur. En revanche, laisser le visiteur poser ses questions afin de lui répondre, vous donnerez une meilleure impression sur vos compétences.

2.Ne pas s’intéresser au projet des acquéreurs et manquer d’empathie

Il est nécessaire de se mettre en phase avec son client et comprendre ses besoins et ses gouts. Un projet appartient à celui qui l’expose.

3.Laisser le propriétaire prendre la main

Pour justifier votre intermédiation et la qualité de votre mission, il faut éviter de laisser les vendeurs et les acquéreurs se parler, voire vous évincer au cours de la conversation. C’est au professionnel de piloter la visite et la discussion.

4.Dire que le prix est négociable

Il faut valider l’intérêt pour le bien et piloter une éventuelle négociation pour finaliser la vente.

5.Oublier de prendre les coordonnées du client, et de faire un compte rendu de visite

Les automatismes d’un bon professionnel, consistent à garder la main sur un prochain contact et fixer l’objet du prochain rendez-vous.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne