Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Homepad veut dématérialiser tout le processus locatif », Guillaume Charpentier, directeur marketing

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
630
Evaluer cet article

Homepad innove et développe peu à peu des outils de dématérialisation de tout le processus locatif, depuis la signature du bail jusqu’à la relocation. Très pratiques ! Explications.

photo : visuel_cuisine 150

La solution Homepad, qui permet depuis plusieurs années aux agents immobiliers, aux gestionnaires, aux administrateurs de biens, aux huissiers de justice ou aux diagnostiqueurs de réaliser leurs états des lieux sur tablette, évolue.

Distribué jusqu’à présent par le groupe SeLoger, Homepad vole à présent de ses propres ailes et la start up, hébergée aujourd’hui à Station F, ne manque pas d’ambition. Homepad souhaite à présent dématérialiser tout le processus locatif depuis la signature du bail jusqu’à la relocation. « Notre solution est très simple d’utilisation, explique Guillaume Charpentier, directeur marketing de Homepad. Elle rencontre un grand succès mais, aujourd’hui, notre cœur de business s’élargit. Nous développons de nouvelles fonctionnalités autour des états des lieux. Notre objectif est d’être capables, à chaque étape de la vie locative, d’apporter une solution qui correspond à ce que veulent les utilisateurs. Nous mettons donc en place, à chaque étape, un outil de dématérialisation, de façon à ce que les professionnels utilisent leur tablette pour gérer tous les actes.»

Déjà 1 500 agences utilisent la solution Homepad

Application d’origine suisse, Homepad s’impose peu à peu dans l’Hexagone. Déjà 1 500 agences, dont 1 300 en France, utilisent la solution, ce qui représente un peu plus de 5 000 utilisateurs au quotidien. 200 000 états des lieux sont réalisés chaque année. Il y a deux ans, Homepad a intégré une fonction qui permet de réaliser l’inventaire du mobilier afin de pouvoir détailler l’ensemble du mobilier lors d’une location meublée, puis une fonction qui permet, elle, de réaliser un chiffrage des frais qui est imputé au locataire sur son dépôt de garantie, en fonction du résultat de l’état des lieux.

Une nouvelle fonction devrait être opérationnelle avant l’été. Elle devrait permettre de réduire la vacance locative, donc aux gestionnaires de relouer plus rapidement les logements dont ils ont la charge. « Une fois qu’on a fait la synthèse des charges, il y a souvent des travaux à entreprendre dans le logement pour le relouer dans de bonnes conditions, explique Guillaume Charpentier. Il faut refaire une clé, la peinture dans une pièce, changer la moquette… Cette nouvelle fonction permettra aux agents immobiliers ou aux gestionnaires de faire, après l’état des lieux de sortie, un compte-rendu détaillé, étayé de croquis, de photos, d’informations techniques…, aux propriétaires. Ceux-ci auront ainsi un état de leur logement et des actions à entreprendre, ce qui est utile pour améliorer la relations avec les bailleurs car, sans notre application, ils ont rarement toutes ces informations parce que les agents immobiliers ne sont pas toujours très communicants sur ce sujet, ne fournissant ni explication, ni photo…»

Réduire de 50% la vacance locative

Les professionnels de l’immobilier pourront ainsi, avec l’accord de leurs clients, faire réaliser des devis auprès des entreprises et lancer les travaux plus rapidement. Ce qui permettra de gagner du temps dans le process administratif, donc de réduire la vacance locative qui est évidemment un frein à la rentabilité d’un investissement. Les professionnels pourront, grâce à cette nouvelle application, suivre également sur l’interface l’évolution des travaux… « Le délai de traitement de l’information sera considérablement raccourci, reprend Guillaume Charpentier. Aujourd’hui, il peut se passer de 15 jours et 3 semaines avant qu’une entreprise soit mandatée pour réaliser les travaux nécessaires à la relocation. Rien n’existe aujourd’hui pour améliorer ça. En France, en cas de travaux nécessaire, la vacance locative est en moyenne de 2 mois et demi. C’est une perte de temps colossal… »

Homepad réfléchit à proposer aussi des solutions, en amont de l’état des lieux, pour dématérialiser le bail, voire le mandat. A suivre donc…

Olivia Delage /ByBazikPress

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne