Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Emploi, mobilité et logement : La charte FNAIM Lab signée en présence du secrétaire d’Etat Julien Denormandie

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
237
Evaluer cet article

La Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) et les startups ont été soutenues par Julien Denormandie lors de la signature de la charte de l’incubateur FNAIM Lab dont le but est d’inventer les services immobiliers de demain et de faciliter l’accès au logement.

photo :

C’est à la Maison de l’Amérique Latine, à Paris, que la FNAIM a signé mercredi 27 juin, en présence de Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des Territoires, la charte FNAIM LAB, avec les 6 premières start-ups accueillies, Cherche mon Nid.com, Garantme, Kadran, KeeSeek, MeilleureCopro et Permettez-moi de construire.

L’objectif du FNAIM Lab ? Inventer les services immobiliers de demain

« Vous me trouverez toujours à vos côtés pour soutenir ces initiatives d’innovation et de digitalisation du secteur », a souligné Julien Denormandie après la présentation en 2 minutes chrono chacune des start-up. Parmi elles, KeeSeek, une plateforme de recrutement associant des offres de logement temporaire à des offres d’emploi. « Nous sommes partis du constat que bon nombre d’entreprises sont confrontées à des problèmes de recrutement, notamment parce que dans le cas où les candidats doivent déménager pour pourvoir au poste, ils craignent de ne pas trouver de solution de logement », explique Marie-Pierre Mahé, fondatrice du site.

Permettre aux entreprises innovantes d’améliorer leur visibilité

Créé le 1er janvier dernier, le FNAIM Lab « est à la fois un incubateur, un espace axé sur l’open innovation et un accélérateur de croissance pour apporter de la plus-value à nos métiers, explique Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM. Nous voulons saisir les évolutions technologiques qui ont un impact sur nos métiers et accompagner les entrepreneurs qui se lancent sur notre secteur ». Le FNAIM Lab permettra à ces entreprises innovantes d’améliorer leur visibilité, notamment auprès des professionnels de l’immobilier. Ainsi par exemple, KeeSeek rejoint l’actualité avec l’arrivée très prochaine, dans le cadre de la loi ELAN (Evolution du Logement et Aménagement Numérique), du bail mobilité. « Le texte sera examiné au Sénat mi-juillet », a précisé Julien Denormandie, qui a salué cette initiative de la Fnaim.

Soutenir le bail mobilité pour faire le lien entre emploi, mobilité et logement

Réservé à la location meublée, le bail mobilité d’une durée de 1 à 10 mois, devrait séduire une franche de propriétaires qui seront sécurisés par la garantie des loyers Visale. « Nous avons porté la durée de la garantie à 3 ans glissants, et non plus 3 ans à compter de sa souscription, ce qui permet de mieux accompagner les propriétaires, a souligné Julien Denormandie. Cela nous permet de poursuivre notre objectif de réconciliation des bailleurs et des locataires car c’est une folie furieuse de les opposer ». Le président de la Fnaim s’est aussi déclaré favorable au bail mobilité : « Nous allons devoir faire preuve de pédagogie auprès des propriétaires car passer en location meublée, c’est aussi changer de régime fiscal, a-t-il rappelé. C’est une nouvelle réponse apportée aussi aux locataires dans le cadre de leur mobilité professionnelle ».

© V.G./BazikPress

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne