Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« La satisfaction client, notre objectif N°1 », Brice Cardi et Philippe Godet, président et directeur exécutif du fichier AMEPI

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
577
Evaluer cet article

Réforme des statuts, nouveau siège social, nouvelle appli : le Fichier AMEPI se donne les moyens de son ambition.

photo : AMEPI

JDA : Quelles décisions avez-vous prises au cours de votre dernière assemblée générale ?

Philippe Godet : Afin de simplifier les rencontres et les réunions avec les grands acteurs de l’immobilier, les membres du Fichier AMEPI ont tout d’abord voté le déménagement du siège social de l’Association au centre de Paris. Nous sommes installés désormais rue des Pyramides, dans le 1er arrondissement.

Brice Cardi : Nous avons également entériné une refonte totale de nos statuts et de notre règlement intérieur afin d’accélérer notre développement, avec toutefois pour seul objectif : la préoccupation de la satisfaction client. Aujourd’hui, le Fichier AMEPI est une seule association nationale.

JDA : Pourquoi avoir réformé vos statuts ?

B. C. : Pour faciliter l’intégration de nouvelles agences, qu’elles soient en réseau, en réseau intégré, indépendantes, syndiquées ou non. Aujourd’hui, la moitié des agences membres sont attachées à des marques, l’autre moitié est indépendante. Il fallait optimiser l’animation et les intercabinets entre agences.

Ph. G. : Cette refonte vise essentiellement à renforcer la bonne pratique du métier d’agent immobilier des membres de notre association, à clarifier la sécurité réglementaire des agents membres. Et évidemment, tout cela est totalement sécurisant pour un client qui rencontre un agent immobilier membre du Fichier AMEPI.

JDA : Fallait-il redéfinir les règles de l’intercabinet?

Ph. G. : Oui. Avec cette refonte, nous cadrons notre fonctionnement, clarifions et uniformisons la pratique des échanges d’intercabinets dans le respect des règles de déontologie de la loi Hoguet.

B. C. : Cette réforme a été élaborée pour encadrer les professionnels de l’immobilier, mais aussi pour rassurer le consommateur final. Avec le Fichier AMEPI, les acquéreurs et les vendeurs ont désormais des produits au prix du marché. Le grand gagnant de la refonte des statuts, c’est le consommateur !

JDA : Vous aviez annoncé la refonte de votre outil extranet et le lancement d’une appli. Où en sont ces chantiers ?

B. C. : Notre ambition était de prendre notre indépendance et de faire de notre extranet, socle commun de partage de 25 000 utilisateurs, un outil ultra moderne. C’est désormais chose faite. Notre nouvel extranet, en test depuis quasiment deux mois dans une soixantaine d’agences immobilières, sera déployé à l’ensemble de nos adhérents à la fin de l’année.

Ph. G. : En parallèle, nous lançons notre application mobile, un outil 100 % nomade à destination des négociateurs des agences adhérentes. Elle sera opérationnelle pour décembre 2018. Cette application va leur permettre d’avoir le meilleur outil d’estimation grâce à la centralisation de l’ensemble des données et notamment les références de biens vendus enrichies automatiquement et en temps réel.

JDA : Où en sont vos projets avec Bien’ici ?

B. C. : Nous avons été à la genèse de Bien’ici, nous sommes en pleine réflexion pour voir comment nous pouvons éventuellement, dans l’avenir, jouer un rôle plus important auprès de ce portail de la profession de l’immobilier.

JDA : Comment se porte le Fichier AMEPI ?

Ph. G. : Très bien. Nous affichons une croissance de plus de 30 % en à peine trois ans, et la barre des 4 000 agences immobilières sera franchie d’ici la fin de l’année.

B. C. : Renforcement de l’équipe de force de vente avec 10 responsables régionaux sur le terrain et une implication plus grande de ces derniers auprès des acteurs locaux, esprit communautaire… notre dynamique porte ses fruits !

JDA : Quels sont vos objectifs ?

B.C et Ph. G. : Nous allons consolider la récente restructuration du Fichier AMEPI pour les agences membres et pour le «staff» afin d’assurer un solde net de 1 000 agences immobilières supplémentaires en 2019.

JDA : Peut-on parler d’un nouvel « esprit » Fichier AMEPI ?

B. C. : Bien sûr, l’outil est surtout connu pour l’exclusivité partagée, permettant d’entrer des mandats, les sortir et les partager. Mais nous sommes allés au-delà, nous avons créé également une véritable communauté.

Ph. G. : En améliorant l’animation au niveau local des membres du Fichier AMEPI, nous impulsons un nouvel élan au sein de la profession. Nos membres doivent se sentir confrères et non plus se voir comme des concurrents. Ils ont tout à y gagner : les adhérents au Fichier AMEPI génèrent un chiffre d’affaires additionnel moyen de 84 000 euros !

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne