Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Le moral des professionnels de l’immobilier est en recul

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
939
Evaluer cet article

Réalisé avec l’institut de sondage CSA, le baromètre du Crédit Foncier mesure le moral des professionnels de l’immobilier (tous métiers) et leurs anticipations pour les douze prochains mois. La 13e édition dresse un bilan mitigé : seuls 60 % d’entre eux sont optimistes.

photo : handshake-2056023_1920

Bilan des quatre derniers mois (septembre à décembre 2018)

Question posée : Au cours des 4 derniers mois, avez-vous le sentiment que le marché du logement est resté stable, s’est amélioré ou détérioré ?

Quatre professionnels sur dix (42 %) considèrent que le marché du logement s’est stabilisé au cours des quatre derniers mois de l’année 2018. Lorsque 40 % estiment que le marché s’est détérioré (à comparer à une proportion de 16 % en janvier 2018 et de 24 % lors de la dernière enquête en septembre 2018).

6 professionnels sur 10 optimistes pour les 12 prochains mois, soit un recul de 20 points sur un an

Question posée : Au global, êtes-vous optimiste ou pessimiste quant à l’avenir du marché du logement au cours des 12 prochains mois ?

Six professionnels de l’immobilier (60 %) sur dix se disent optimistes sur l’avenir du marché immobilier résidentiel pour 2019. En revanche, cette proportion d’optimistes est en recul sensible : de 20 points sur un an (80 % d’optimistes en janvier 2018) et de 15 points en quatre mois (75 % d’optimistes lors de la dernière enquête en septembre 2018). On revient sur le niveau de mai 2015. Le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché continuent à nourrir l’optimisme des professionnels, lorsqu’à l’inverse ils se déclarent inquiets par le contexte économique et la baisse du pouvoir d’achat des ménages.

Dans leur majorité, les professionnels de l’immobilier misent sur une stabilité des prix et transactions

Question posée : Quelles anticipations de prix et de volumes de transactions pour les douze mois à venir ont les professionnels ?

  • Dans le neuf : 38 % des répondants estiment que le niveau de ventes devrait se maintenir à un même niveau et 32 % qu’il devrait baisser. Les prix devraient rester stables (48 % des répondants) ou augmenter (37 %).
  • Dans l’ancien, la stabilité prévaut également : les professionnels anticipent en majorité une stabilité des transactions (47 %) et des prix (48 %).

Une année 2018, vécue comme une année de stabilité du marché immobilier

Question posée :  Quel regard portez-vous sur 2018, ce fut…?

L’année 2018 est perçue par 40 % des professionnels de l’immobilier comme une année de stabilité, lorsque 35 % considèrent qu’il s’agit d’une année de baisse (26 % de « légère baisse » et 9 % de « rupture avec un retournement du marché ») et 23 % une année de hausse.

*Enquête réalisée du 28 novembre au 5 décembre 2018, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine). Ce baromètre est réalisé tous les quatre mois.

 

 

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne