Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Comment maîtriser ses émotions », Pierre Fasquelle formateur et conférencier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
149
Evaluer cet article

Améliorer l’image de la profession pour capter plus de clients passe par le développement de l’intelligence émotionnelle.

photo : maitriser ses émotions

Même si elle s’améliore, l’image de l’agent immobilier reste mauvaise auprès des particuliers. Que peut-on changer ?  Et si l’avenir du métier passait par la reconnaissance d’un concept : l’intelligence émotionnelle, facteur de réussite tant personnelle que professionnelle ?

Un métier basé sur la confiance

Avec Internet, dans un secteur en bonne santé, la concurrence s’est renforcée. Il est donc de plus en plus difficile de capter les vendeurs. D’où parfois des méthodes commerciales qui dérapent (surestimation des biens, informations partielles, visites orientées…), au détriment du service client. Ce qui est regrettable puisque la base de ce métier, c’est la confi ance !

La qualité de la relation humaine, gage de succès

L’une des solutions pour améliorer l’image et la performance des agents immobiliers est d’améliorer la qualité des relations humaines. Il faut quitter cette posture de vendeur qui, parfois, est assimilée à de la manipulation, et revenir à un comportement plus franc, plus honnête, axé sur le conseil, et qui consiste simplement à aller à la  rencontre des gens, à se faire connaître et reconnaître sur son secteur. Si on veut créer de la confiance, de l’empathie, de l’interactivité avec ses clients, bref changer d’image, il faut déjà se changer soimême, donc travailler sur soi.

Améliorer son quotient émotionnel

Une des méthodes consiste à utiliser et à améliorer ses compétences en intelligence émotionnelle. L’intelligence émotionnelle vise deux grandes catégories de compétences : intra-personnelles et interpersonnelles.

  • Les compétences intrapersonnelles concernent la conscience et la gestion des émotions ainsi que  l’automotivation. Apprendre à connaître et à gérer ses émotions conduit à la stabilité et à la régularité, deux éléments essentiels à la qualité d’un bon démarchage. La résistance aux nombreuses frustrations augmente la motivation personnelle.
  • Les compétences interpersonnelles améliorent l’empathie et l’interactivité. Les clients ont besoin, plus que jamais, de confiance. Tenir ses engagements, orienter ses efforts vers le besoin et la recherche du client,  communiquer  fréquemment, être clair et précis dans son discours sont les meilleurs atouts pour obtenir la satisfaction, la reconnaissance et la recommandation du vendeur et de l’acquéreur.

L’intelligence émotionnelle est un formidable vecteur pour être raisonnant. Nous sommes raisonnants lorsque nous sommes nous-mêmes, avec nos qualités et nos défauts. Ainsi, l’autre nous reconnaît davantage. En travaillant sur son  intelligence émotionnelle, on améliore son QE (quotient émotionnel). Et pour ça, il faut commencer par prendre conscience de ses points de progrès, se former et ensuite, c’est de l’entraînement. La bonne nouvelle ? On peut le faire tout au long de sa vie, quel que soit son âge !

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne