Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Pour engager, votre vitrine doit communiquer », Thibault Guillaume, dirigeant fondateur de VITRINEMEDIA

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 150
Evaluer cet article

La vitrine reste le premier média des professionnels de l’immobilier. Aujourd’hui, elle doit être visible, dynamique et communicante.

photo : woman in front of the window of a real estate agency

JDA : Avec l’essor d’acteurs 100 % digitaux dans l’immobilier, les agences traditionnelles physiques gardent-elles un  atout ?

Thibault Guillaume : Tout à fait ! S’il est vrai que de nouveaux modèles de type « pureplayers » qui exercent leurs  activités uniquement en ligne gagnent quelques parts de marché, l’agence immobilière traditionnelle telle que nous la connaissons domine et a encore de beaux jours devant elle. L’immobilier aura toujours besoin d’une présence  physique et humaine pour aller à la rencontre de ses clients et les accompagner dans tous leurs projets importants.

Nous avons trop souvent tendance à mettre en concurrence la technologie et l’humain tandis qu’à mon sens, nous devons les associer pour créer des modèles d’agences hybrides qui ont toutes les chances de mieux capter les Français  là où ils sont : dans la rue et sur Internet !

JDA : Les vitrines physiques sont-elles toujours un outil utile pour capter des clients ?

T. G. : C’est indéniable, la vitrine est le premier média des agences immobilières. Pour preuve, consulter les annonces  de biens en vitrine fait toujours partie des passe-temps favoris des Français. Les agences immobilières  locales dotées d’une vitrine répondent à un besoin de visibilité et d’ancrage de proximité essentiel. D’ailleurs, lorsque les particuliers cherchent un agent immobilier, 20% d’entre eux le trouvent auprès de leur agence immobilière de  quartier et 20 % par Internet. Cela nous confirme l’importance d’une visibilité locale pour capter des clients, allant de pair avec une présence numérique. La bonne nouvelle aujourd’hui est que grâce à ces deux atouts, les vitrines deviennent modernes et vivantes : elles permettent de capter des prospects sur le terrain grâce un affichage animé  attractif, mais aussi d’augmenter leur taux de conversion en prospects qualifiés.

JDA : Comment convertir les passants intéressés en prospects qualifiés ?

T. G. : Pour être efficaces, les vitrines ne doivent pas être mortes, passives, bien au contraire : elles doivent encourager les passants intéressés à enclencher une action avec l’agence immobilière. VITRINEMEDIA développe à  ce titre des outils très efficaces. Grâce à des simples QR codes à scanner en vitrine, les passants ont désormais la  possibilité de prendre rendez-vous avec un agent immobilier — même si l’agence est fermée ou la personne pressée —, de consulter les détails d’un bien vu en vitrine, de découvrir les services de l’agence et même, d’accéder à un outil  d’estimation en ligne. Ce concept de vitrine interactive est doublement gagnant. D’une part, les particuliers ont la  satisfaction de pouvoir enclencher une prise de contact rapidement, d’amorcer une démarche sans effort faisant  avancer leur projet, et d’autre part pour les agents immobiliers, c’est une prospection moderne auprès des habitants  de leur quartier.

« La vitrine moderne doit attirer le regard, transmettre des informations et permettre d’engager la conversation entre professionnels et particuliers ». Thibault Guillaume, dirigeant fondateur de VITRINEMEDIA

JDA : Quels sont vos conseils pour une vitrine engageante auprès du public ?

T. G. : Pour qu’une vitrine soit à la fois remarquée et engageante, elle doit être visible, dynamique et communicante.  elle doit attirer le regard, transmettre des informations et permettre d’engager une conversation entre professionnels  et particuliers.

– Pour la visibilité d’abord,  les agences doivent travailler leur « branding », leur image de marque. Il s’agit d’habiller et de soigner l’extérieur comme l’intérieur du point de vente, d’offrir une expérience visuelle agréable,  notamment par un design qualitatif qui reflète la qualité des prestations proposées. Évitez les vitrines surchargées  pour favoriser la luminosité naturelle de votre agence et donner la possibilité aux passants de se faire une première idée vue de l’extérieur. Plutôt que de multiplier les annonces en vitrine, sélectionnez les plus belles de façon à  donner une impression d’écrin offert à chaque bien. Les particuliers seront sensibles à cette image qualitative et différenciante.

– Pour l’aspect dynamique, les écrans sont actuellement très présents dans les vitrines des agences. Ils permettent  de transmettre des informations importantes, sans surcharger votre présentation. Faites par exemple défiler les  vidéos de visites virtuelles de vos biens, une présentation animée et personnalisée de vos équipes, vos valeurs et  vos services. La tendance est aux écrans de grand format pour augmenter l’impact et la visibilité de vos messages.

– Enfin, pour que votre vitrine soit communicante, elle doit permettre d’engager la conversation avec les passants  intéressés. Pour ceux qui sont pressés ou qui n’ont pas envie d’entamer une conversation physique tout de suite,  offrez-leur la possibilité d’échanger avec vous via un chat en direct sur vos réseaux sociaux par exemple, ou de prendre rendez-vous via un QR code relié à votre calendrier. N’hésitez pas également à partager en vitrine vos  prochains évènements, vos actualités et offres du moment.

JDA : Est-il possible de  mesurer la fréquentation de sa vitrine ?

T. G. : Il existe en effet une technologie que nous avons développée chez VITRINEMEDIA pour permettre aux  agences immobilières de mesurer la fréquentation de leur vitrine. Il s’agit d’une petite caméra compatible avec les règles du RGPD, permettant de recueillir de multiples informations. Il est notamment possible de connaître le trafic humain — c’est-à-dire toutes les personnes passant devant votre agence —, l’audience qui s’arrête devant  votre vitrine, les contacts intéressés qui s’y arrêtent plus de trois secondes, et les contacts qualifiés qui consultent  votre  vitrine pendant plus de 10 secondes. Ces données sont très utiles pour mettre en avant votre visibilité locale  auprès de vos prospects vendeurs, mais également pour découvrir quelle partie de votre vitrine attire le plus,  mieux positionner vos informations au bon moment et mesurer votre impact.

N’oubliez pas que ce qui fait la  différence en vitrine, c’est bien sûr la qualité de votre contenu partagé !

 

Ne manquez pas aussi

Alix Fieux

Journaliste de passion et juriste de formation, Alix Fieux aime aller à la rencontre des acteurs de l'immobilier pour découvrir les initiatives originales des agences et des entreprises qui renouvellent le secteur. Son deuxième sujet favori ? L’essor d’une nouvelle génération de ressources humaines qui concerne également les professionnels de la pierre, pour comprendre comment mieux recruter, manager et fidéliser leurs talents !
Auparavant, elle a également travaillé en tant que journaliste et responsable éditoriale pour différents médias et marques sur des sujets d'actualité variés.

TISSOT

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne