TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Coliving : une innovation prometteuse », Hervé Parent PBA – Property Business Accelerator

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 343
Evaluer cet article

Un marché porteur grâce aux avantages pour les locataires et les investisseurs.

photo : journal de l'agence le coliving

Le coliving est une vraie innovation car on y vit différemment, non plus seul mais ensemble, en partageant les  espaces communs d’une résidence avec des personnes que l’on ne connaît pas. C’est une rupture fondamentale pour  le mode de vie, mais aussi pour la façon de gérer l’immobilier. Et pour cause, le coliving sort le logement du schéma «un logement, une personne » ou « un logement, une famille ».

Trois piliers : communauté, services, flexibilité

Le coliving, né aux ÉtatsUnis dans les années 2000, est un mode de vie à plusieurs qui regroupe des espaces privés et des espaces partagés, avec de nombreux services. Composées de dix à plusieurs centaines de logements, ces résidences neuves, décorées, meublées et équipées se divisent entre espaces privatifs composés d’une grande  chambre, d’une petite cuisine, d’une salle de bain et d’espaces partagés avec salon, bibliothèque, terrasse, espace de  coworking, salle de sport, etc. Des services sont proposés aux occupants comme un internet haut débit, le ménage, le  linge, les cours de sport, la piscine, le sauna, un abonnement Netflix et une conciergerie.

Qui sont les colivers ?

Le coliving est avant tout un mode d’habitat axé sur la recherche de lien social. À ce titre, les jeunes actifs célibataires  sont l’essentiel des occupants. Mais on y trouve également des actifs plus avancés, voire des jeunes seniors en fin de  carrière et en préparation de leur retraite. Leur point commun ? Ils sont généralement en période de transition.

Des avantages évidents

Le coût total du logement est sans aucun doute un point fort. Pour l’équivalent d’un loyer dans un studio ancien et  pas toujours de grande qualité, le locataire a une résidence neuve, moderne, bien décorée, avec inclus le chauffage,  l’électricité, une connexion internet, le ménage et de nombreux services. Le bénéfice est là à la fois en coût total et en  qualité. Pour la location, la caution et la garantie ne sont pas exigées.

Du côté de l’investisseur, propriétaire des murs, la haute rentabilité découle d’une meilleure optimisation des m²  grâce à la mutualisation des espaces communs. La location se fait en mode Plug and Play via des plateformes comme  Koloving.fr où la réservation, la signature du bail et le règlement se font en ligne de façon immédiate.

 

Un marché porteur qui va se structurer

Le nombre de personnes vivant seules ou en décohabitation augmente rapidement. Il est passé de 13 % à 20 %  pour la tranche d’âge de 25 à 39 ans en vingt ans (source : BNP Paribas Real Estate). Tout laisse penser que la demande restera forte. On estime le cœur de cible à 500 000 personnes : des jeunes actifs (25 – 40 ans) célibataires  avec un bon emploi, ouverts au coliving de longue durée. Aujourd’hui, c’est essentiellement un marché  urbain présent dans les grandes agglomérations.

En 2021, on compte 8 300 places en France, contre 5000 en 2019. L’Ile-de-France représente environ la moitié du marché. Près de 4 000 nouvelles places sont en projet  dans les métropoles françaises. La gestion est assurée par des opérateurs spécialisés qui sont, pour les leaders, The  Babel Community, Urban Campus, Dovevivo, Colonies, Sharies. Les promoteurs immobiliers investissent également et Nexity, Bouygues Immobilier et Vinci Immobilier ont des projets en cours. On peut anticiper à terme  une concentration du secteur. Le modèle économique est un investisseur propriétaire des murs, qui loue à un  opérateur qui va sous-louer aux occupants. On notera que cette location échappe aux contraintes de la loi Alur, proportion de logements sociaux, et aux plafonnements de loyers car il s’agit de résidences services.

 

L’intérêt est fort et, d’après une étude de Cushman & Wakefield, l’investissement en coliving a attiré 455 M€ de  capitaux en 2021, soit près de 15 fois plus qu’en 2020.

 

 

Ne manquez pas aussi
A lire également

Hervé Parent

Hervé Parent, Associé de PBA - Property Business Accelerator.

Il a fondé en 2013, puis développé RENT- Real Estate & New Technologies, le salon des innovations et des nouvelles technologies pour l’immobilier.

Président de 2003 à 2013 de la Fédération française de l’Internet immobilier - FF2i et aujourd’hui associé de PBA – Property Business Accelerator société de conseils en innovation digitales pour l’immobilier

Diplômé HEC, Hervé Parent a dirigé le marketing de grandes sociétés de services immobiliers telles que Bourdais et Bazin. Depuis 1998, gérant du cabinet HP Conseils, il réalise de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier et plus particulièrement de l’Internet pour l’immobilier.

Conférencier, formateur et auteur de l’ouvrage « Le marketing de l’immobilier », Dunod.

Ma Gestion Locative

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

ORPI

Sur le même thème

SNPI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne