TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Immobilier : les 20 villes qui boostent le marché de l’ancien

Publié le
Publié le
Réagir 2 réactions
2 853
Evaluer cet article

Alors que le contexte est plutôt au ralentissement du marché immobilier ancien, certaines villes parviennent encore à tirer leur épingle du jeu et affichent même des prix en hausse. Focus sur les 20 villes qui continuent de booster le marché de l’ancien établi par l’Observatoire Guy Hoquet l’Immobilier.

photo : Antibes aerial panoramic view, France

Selon l’Observatoire Guy Hoquet qui analyse les tendances en termes d’offre et de prix sur plus de 15 portails immobiliers, les prix du mètre carré des logements anciens commercialisés ont observé, sur la période janvier-mai 2023, une hausse de 5,2 % par rapport à la même période l’année précédente. « À l’heure où la tendance générale est à un ralentissement du marché, il nous a semblé important de rappeler que l’immobilier ancien est constitué de dizaines, voire de centaines de micromarchés, et que chaque territoire ne répond pas de la même manière au contexte économique et social actuel », explique en préambule Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet l’Immobilier.

Parmi les 20 villes les plus performantes, les 10 premières sont ainsi situées sur le pourtour méditerranéen, et principalement en régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie.

La plus forte progression est enregistrée à Antibes, dont les prix au mètre carré affiche une hausse fulgurante de + 21,5 % en 1 an pour atteindre 9 648 euros le mètre carré en moyenne. Le segment des maisons a largement contribué à la montée en gamme du marché, avec une valeur à + 26 % en 1 an. Sur la période, le budget moyen d’une maison à Antibes est ainsi passé en 1 an de 1,881 millions d’euros à 2,486 millions d’euros, soit une hausse de 32,2 %.

Plus surprenant, c’est Perpignan qui occupe la deuxième place du podium avec une valeur en hausse de 13, 9 % en 1 an, atteignant ainsi les 2 304 euros du mètre carré, soit un prix qui reste tout de même accessible en comparaison avec ses cousines provençales.

Quant à Marseille, celle-ci fait figure d’exception. Ainsi, alors que les prix du mètre carré se stabilisent à Paris, avec + 1,6 %, et commencent à diminuer à Lyon, avec – 1,3 %, la cité phocéenne annonce clairement la couleur. Sa valeur a augmenté de 8,7 % en 1 an, dépassant même désormais les 4 300 euros le mètre carré, contre 3 959 euros sur la période de janvier à mai 2022.

Les villes moyennes ont toujours la cote

Outre le sud-est de la France, force est de constater que l’attractivité de certaines villes moyennes du territoire s’est maintenue depuis le début de l’année 2023. Au-delà du succès déjà remarqué de La Rochelle qui affiche une hausse de 8 % en 1 an, Bourges, Pau, Limoges, Le Mans, Niort et Mulhouse enregistrent également une belle progression. Mises au-devant de la scène après la crise sanitaire notamment, leur croissance continue ainsi de booster le marché immobilier ancien en 2023. Une tendance qui s’explique à la fois par la démocratisation du télétravail, la qualité de vie proposée par ces villes dont les infrastructures n’ont rien à envier aux grandes métropoles, mais aussi par l’accessibilité des prix de l’immobilier. Aucune d’entre elles n’affiche désormais un prix au mètre carré supérieur à 2 500 euros.

« La montée en puissance des villes moyennes s’est poursuivie en partie depuis le début de l’année 2023. C’est un signal à considérer avec attention : sans un renfort d’offre, les prix pourraient continuer d’augmenter et empêcher de nouveaux ménages d’accéder à la propriété. Le pays a besoin d’une vision et d’une politique du ‘vivre ensemble’ qui permettent de répondre aux enjeux démographiques actuels et futurs, tant en nombre qu’en qualité », conclut Stéphane Fritz.

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Ne manquez pas aussi
PRE-ETAT.DATE
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Vos réactions
  • Par AGENCE L'IMMOBILIERE, il y a 10 mois

    Trés bonne analyse.

  • Par Lore, il y a 11 mois

    Super article ! Au moins, les chiffres sont clairs, on peut avoir une idée de ce qu’il est intéressant de faire/où il faut investir. Merci ! On réfléchissait nous-même à investir mais plutôt à l’étranger. C’est encore en réflexion mais il y a certains marchés qui sont très intéressants et qui méritent qu’on les analyse de près !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous