TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Rénovation énergétique en copropriété : pour 44 % des Français les syndics ne sont pas à la hauteur

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 652
Evaluer cet article

Si les syndics de copropriété apparaissent comme l’une des clés de voûte des projets de rénovation énergétique dans l’habitat collectif, la réalité semble tout autre. C’est en tout cas ce que démontre le dernier Baromètre Opinion System – Ifop sur la satisfaction client dans l’immobilier. Focus.

photo : Mann mit Touchscreen und Energieparhaus

Mauvais point pour les syndics de copropriété ! 44% des Français estiment en effet que leur syndic n’est pas un bon interlocuteur pour les accompagner dans leurs projets de rénovation énergétique.

Pourtant, dans le cadre de la loi Climat et Résilience les copropriétés doivent progressivement, depuis le 1er janvier 2023, réaliser un diagnostic des performances énergétiques de leurs bâtiments et le traduire en un plan pluriannuel de travaux (PPL). Des impératifs de rénovation énergétique qui constituent ainsi une belle opportunité pour les syndics d’affirmer leur rôle au sein des copropriétés.

Dans les faits, seuls 56 % des Français estiment que les gestionnaires sont des interlocuteurs adaptés pour porter ces projets, et 47 % partagent cet avis lorsque cela concerne leur propre syndic.

Et pour cause, 59 % des répondants expliquent que le sujet n’est abordé par leur syndic qu’à l’occasion des assemblées générales, réunions dont la tenue est obligatoire au moins une fois par an. Seuls 46 % des sondés déclarent ainsi connaitre l’étiquette énergétique de leur copropriété. Un constat inquiétant alors que la réussite de la rénovation énergétique d’une copropriété résulte d’une étroite collaboration entre les copropriétaires, le conseil syndical et le gestionnaire de copropriété.

Un manque de communication de la part des syndics

Malgré les nouvelles obligations réglementaires et l’explosion du budget énergétique, 54 % des personnes interrogées déclarent ne pas avoir été alertées sur la hausse de leurs charges. 49 % des Français pointent également un déficit de conseils pour maîtriser la consommation énergétique de leur immeuble et 52 % aimeraient que leur syndic soit davantage proactif et offensif sur les enjeux de la rénovation énergétique.

Un manque d’informations non sans conséquences, puisque 55 % des Français annoncent qu’aucuns travaux n’a encore été programmé dans leur copropriété et 51 % ne pas savoir lesquels il faudrait entreprendre.

Pire, alors que le coût représenté par ces derniers est l’un des principaux freins à la rénovation énergétique, 57 % des répondants annoncent ne pas avoir reçu d’informations sur les aides financières disponibles.

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Ne manquez pas aussi
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous