TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Marché immobilier : les poids lourds du secteur livrent leurs constats et leurs pistes d’actions

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
6 123
Evaluer cet article

En septembre dernier, la 5ème édition des Assises de l’Immobilier a rassemblé plus de 1 200 professionnels du secteur. Quels constats et quels éclairages les grands acteurs du secteur ont-ils livrés ? Quels défis et pistes d’actions ont-ils identifiés dans un marché actuellement chahuté ? Découvrez le cap fixé en vidéos.

photo : Businessman hand protect and stop wooden house from domino falli

Il y a un mois, plus 1 200 professionnels de l’immobilier se sont réunis à l’Arsenal de Metz dans le cadre de la 5e édition des Assises de l’Immobilier. Alors même que les agents traversent une crise immobilière d’envergure, cet évènement fédérateur était placé sous le signe des échanges, des constats mais aussi, des nouveaux défis.

 

 

L’occasion pour les nombreux acteurs présents — patrons de grandes enseignes, représentants syndicaux, observateurs du marché, adhérents ou non au Fichier Amepi — de partager leurs visions sur un marché sensible et d’identifier ensemble les défis à relever.
Quel était l’état d’esprit des professionnels alors que le marché immobilier se grippe et qu’une nouvelle ère débute ? Quels messages retenir de cette 5e édition ?

Regardez en vidéo les réponses de Cédric Lavaud, président du Fichier AMEPI et organisateur des Assises de l’Immobilier.

Une crise immobilière structurelle et conjoncturelle selon la FNAIM

À cette occasion, la FNAIM a bien sûr répondu présente. Son président, Loïc Cantin, a dressé un état des lieux alarmant du marché immobilier actuel, en état de « crise conjoncturelle et structurelle ».  En quoi cette crise est-elle inédite ? Que pouvons- nous attendre de la politique du logement ? Quelles mesures la Fédération pousse-t-elle auprès des pouvoirs publics ?

(Re)découvrez en vidéo l’éclairage de Loïc Cantin.

Un « trou noir de l’immobilier » dénoncé par l’UNIS

Ne mâchant pas ses mots non plus, Danielle Dubrac, présidente de l’UNIS, s’est également inquiétée de voir tous les voyants au rouge en matière d’immobilier : marché de la construction en berne, manque d’aide en faveur de la rénovation énergétique, assèchement de l’offre locative….

Souhaitant activement participer à la relance du marché et accompagner les porteurs de projet, elle a ainsi déclaré suivre de près les solutions proposées par le gouvernement, mais aussi par les banquiers et courtiers.

Quelles mesures espère-t-elle ? Comment favoriser selon elle la rénovation des passoires thermiques ? Regardez son interview vidéo avec le Journal de l’Agence.

Les vertus du métier d’agent immobilier défendues

Si les constats dressés au cours de ces Assises de l’Immobilier ne portaient pas vraiment à sourire, les professionnels présents lors de l’évènement n’ont pas hésité à échanger sur les nouveaux défis qui les attendent et les stratégies qu’ils comptent adopter pour les relever. Le Journal de l’Agence a notamment eu le plaisir d’entendre Charles Marinakis, président du réseau CENTURY 21 France, qui dénombre pas moins 960 agences immobilières en France et vise les 1000 adresses sur le territoire national d’ici fin 2024.

Quels nouveaux défis attendent les professionnels de l’immobilier ? Est-ce encore le bon moment de se lancer en tant que franchisé ? Consultez en vidéo les réponses de Charles Marinakis.

Des acteurs qui restent optimistes dans un secteur en demande

Malgré un contexte chahuté, la résilience des acteurs du secteur n’est plus à prouver ! Et pour cause, Éric Allouche, directeur exécutif d’ERA a rappelé que si la profession fait actuellement face à un marché complexe, elle doit relativiser et rester optimiste dans un secteur qui reste tout de même dynamique et en demande.

Comment faire pour naviguer dans ces eaux troubles ? Quelles compétences les agents immobiliers doivent-ils développer ? Découvrez en vidéo la vision défendue par Éric Allouche.

Des opportunités de conquête qui perdurent

yann jehanno laforet immobilierSouhaitant également privilégier l’optimisme, Yann Jéhanno, président de Laforêt France, a pris la parole au cours de ces Assises afin de rappeler « qu’il y a encore des opportunités de conquête » sur le marché immobilier.

Le réseau compte en effet poursuivre la phase de développement de ses équipes : il vise notamment les agents immobiliers indépendants souhaitant s’adosser à un réseau ainsi que les mandataires immobiliers désirant créer leur entreprise.

Quelle est la vision du marché du réseau Laforêt ? Est-ce vraiment le bon moment pour se lancer dans l’immobilier ? Qu’attend-t-il de la politique du logement du gouvernement ? Les réponses de Yann Jéhanno en vidéo.

L’envie de rassurer les franchisés

Comme ses confrères, le réseau Guy Hoquet a aussi tenu à rassurer les entrepreneurs de la pierre et à mettre à l’honneur les opportunités à saisir durant cette crise immobilière. Stéphane Fritz, son président, a rappelé ce qui allait faire selon lui la différence au cours des prochains mois : la capacité des professionnels à identifier les propriétaires qui ont des réelles causes de vente.

Pourquoi est-ce selon lui le bon moment pour se lancer malgré tout en tant que franchisé ? Son explication en vidéo.

Le vaste chantier de la rénovation énergétique à investir

Rebondir et se réinventer, voici un axe phare qui a fait l’objet de nombreuses discussions lors des Assises de l’Immobilier. Brice Cardi, président de L’Adresse, a notamment rappelé l’importance d’accompagner les porteurs de projets sur le volet de la rénovation énergétique des biens. Le réseau a annoncé le lancement de nouveaux outils comme un « Pack Éco Logement » et a massivement formé ses sociétaires sur la thématique.

Quelle vision porte l’Adresse sur le rapport remis par l’Autorité de la concurrence ? Comment le réseau accompagne-t-il ses clients ? En quoi consiste son « Pack Éco Logement » ? Regardez les réponses de Brice Cardi en vidéo.

Une nouvelle politique du logement très attendue

Guillaume Martinaud, président d’ORPI, a quant à lui rappelé qu’une politique du logement forte était très attendue pour accompagner le secteur de l’immobilier. Selon lui, la profession a besoin qu’un réel cap soit donné pour mieux naviguer par avis de tempête.

Dans ce marché tendu, le dirigeant sensibilise ses collaborateurs au fait de se former, de faire preuve de pédagogie, notamment envers les vendeurs, à qui il faut faire entendre raison.

Quelles nouvelles compétences les agents immobiliers doivent-ils développer en cette période de crise ? Quels sont les nouveaux défis à relever ? Visionnez l’interview vidéo de Guillaume Martinaud.

Un invité star au salon

Enfin, parce qu’une belle « success story » permet parfois de remobiliser les collaborateurs et de s’inspirer avec de nouvelle pratiques, Valentin Kretz, l’agent immobilier star de la série « L’Agence », était l’invité d’honneur de ces 5èmes Assises de l’Immobilier et a déambulé à la rencontre des exposants et des acteurs du marché.

Quel est l’impact de l’inflation sur son marché de prédilection : le luxe ? Le Journal de l’Agence a recueilli son témoignage en vidéo.

A lire également
Ne manquez pas aussi
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Vos réactions
  • Par Datcha, il y a 7 mois

    Agences, ne vous diversifiez pas (par exemple) en vous fourvoyant dans des partenariat rémunérateur avec des courtiers des entreprises de rénovation etc (comme je l’ai lu dans de derniers articles mobiliers, vous ne seriez ni crédibles, ni objectifs mais attachez vous plutôt à percevoir les réelles attentes des acheteurs, de vous engager dans une charte dépassant les « obligations légales », j’en veux pour exemple » assurer l’acquéreur d’un justificatif de réception de son offre d’achat par le vendeur (trop d’acheteur non reçu aucune preuve des suites données à la remise de leur offre déboutée par le vendeur fusse telles au prix demandés. Syndicats professionnels et groupements d’agences procédez à des enquêtes systématiques auprès des acquéreurs comme des vendeurs pour cibler des axes de progrès c’est comme cela que vendeurs et acquéreurs auront confiance en vous.
    Enfin, ne vous plaignez pas de cette crise et rappelez vous les fables de la fontaine  » que faisiez vous aux temps chaux, vous chantiez, j’en suis fort aise…et bien dansez maintenant! »
    Il faut savoir trésoriser quand tout va bien pour pouvoir résister quand tout va mal et ne pas escompter sur d’éventuels soutiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous