TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« L’immobilier est un métier passion dans lequel il ne faut jamais se décourager » : le parcours de Valon chez Laforêt

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
584
Evaluer cet article

Valon Muhadri, 34 ans, a déjà ouvert trois agences au sein du réseau Laforêt. Ancien conseiller et négociateur immobilier, c’est l’accompagnement proposé par l’enseigne qui l’a convaincu de se lancer. Une décision qu’il ne regrette pas : un peu plus de 5 ans après l’avoir prise, il continue d’exercer son métier avec une passion et une détermination sans faille !

photo : new house / home moving and relocation concept. Happy asian couple talking with apartment landlord from real estate agent / realtor.

Premiers pas dans l’immobilier

Au départ, c’est un ami de Valon qui oriente le jeune homme vers les métiers de l’immobilier. Convaincu que celui-ci a le profil idéal pour ce secteur, il le met en relation avec une connaissance qui le recrute dans son agence en tant que conseiller. Valon va rapidement y faire ses preuves. L’immobilier devient, en effet, très vite, une passion chez le jeune homme. Dès la première année, il « performe » au-delà des attentes. Alors, quand son employeur décide d’ouvrir une seconde agence, il lui en confie naturellement la direction. Une expérience qui va apprendre à Valon le sens des responsabilités, mais va aussi lui permettre de se forger une très bonne réputation dans le secteur de l’immobilier.

À lire aussi : Portrait de passionnée par l’immobilier : le parcours d’Elisa Ferreira chez Laforêt

« Oser se lancer »

Quelques années plus tard, c’est une nouvelle aventure qui commence pour Valon, démarché par plusieurs enseignes immobilières. À l’époque, il hésite à se lancer en tant qu’indépendant ou à intégrer un réseau. Un entretien avec les équipes de Laforêt achève de le convaincre. C’est avec cette enseigne qu’il va ouvrir sa propre agence. Le franchisé se sent accompagné dans cette grande étape : aide à la recherche du local, constitution du dossier bancaire, formation…

« Laforêt m’a offert une formation diplômante, me permettant de disposer de toutes les cartes professionnelles et d’ouvrir ma première agence à Brunoy, juste à côté de chez moi », explique Valon.

Cinq ans plus tard, Valon a ouvert non pas une, ni deux, mais trois agences Laforêt. En plus de celle de Brunoy, il en détient également une à Yerres et une autre à Montgeron, toujours dans l’Essonne. Au quotidien, il continue d’appliquer la méthode Laforêt avec ses équipes. « C’est pour moi un gage de professionnalisme et d’efficacité ; elle démontre notre réelle connaissance du marché« , précise Valon.

À lire aussi : Portrait d’une reconversion réussie : Robin Banege, des télécoms à l’immobilier

« Ne jamais baisser les bras »

Un conseil ? « Surtout, ne jamais se décourager. Les hauts et les bas font partie intégrante de notre métier. Il faut être capable d’anticiper sans cesse les évolutions du marché. En étant attentifs aux clients et toujours disponibles pour eux, les résultats sont au rendez-vous » conclut-il.


A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement