TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’EdiTAUX des crédits immo de juin : l’été se fait attendre…

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 142
Evaluer cet article

Décidément, le baromètre des taux ressemble de plus en plus au baromètre météo. On sent que le beau temps n’est pas loin, derrière les nuages, et que ça se réchauffe, mais pour autant le soleil tarde à percer. Analyse de la conjoncture des crédits immobiliers, par Bruno Rouleau, directeur de la Stratégie et de l’Innovation chez AFR Financement.

photo : les Taux Immo Juin 2024

Si le secteur bancaire est intégralement revenu sur la captation de clientèle – à la fois parce que le printemps est la saison traditionnelle du crédit immobilier mais aussi parce que les objectifs annuels, pourtant prudents, enregistrent déjà du retard – les incertitudes continuent de peser sur le marché, et aux éclaircies succèdent vite les giboulées.

Ainsi la Banque Centrale Européenne s’apprête à annoncer sa baisse des taux directeurs (à l’heure où ces lignes sont écrites, on s’orienterait vers une baisse de 0,25% à 3,75%), avec des messages à peine dissimulés d’autres baisses possibles d’ici fin 2024. Cette perspective rassure les directions financières bancaires qui peuvent donner du mou à leurs réseaux commerciaux….

Mais, en même temps, l’agence internationale de notation Standard & Poor’s vient de sanctionner la France en dégradant la cotation de notre dette souveraine de AA en AA-. Rappelons que les autres grandes agences avaient maintenu il y a un mois la notation de la France, mais avec une perspective « négative ». Et forcément, cela aura un impact sur les marchés de capitaux, quoiqu’en dise le ministre de l’Economie. Et tout cela dans un contexte géopolitique tendu et anxiogène…

Enfin, le volume de transactions reste crispé, avec des prix qui commencent seulement à baisser de façon sensible dans l’Ancien, mais sans aucune décision forte d’accompagnement, ni dans le neuf ni dans la primo-accession, des Pouvoirs Publics, qui demeurent positionnés essentiellement que sur la rénovation énergétique.

Du coup, les banques évoquent déjà une année 2024 en simple consolidation, avec des estimations à 800 000 transactions (vs 830 000 en 2023), et renvoyant une reprise plus dynamique à mi-2025, sous réserve d’un desserrement des critères du déjà trop funeste HCSF.

Cependant pour celles et ceux qui le peuvent, la période redevient propice à l’achat, car les projets bien préparés peuvent aujourd’hui bénéficier de marges de dérogation dans les conditions bancaires.

Voici du coup, notre panorama des taux pratiqués en moyenne affiche pour ce mois-ci les fourchettes suivantes, quasi-stables, à savoir :

  • Prêts relais : entre 3,90 et 4,20 % (taux indiqués hors assurance de prêt)
  • Prêts sur 15 ans : entre 3,40 et 4,00 %
  • Prêts sur 20 ans : entre 3,50 et 4,20 %
  • Prêts au-delà de 20 ans : entre 3,70 et 4,45 %.

N’attendez pas de grosses baisses généralisées, du moins pas prochainement, et c’est le moment de se repositionner, surtout s’il y a des travaux à réaliser.

Bruno Rouleau

Bruno ROULEAU ex Président de l'APIC. Diplômé du CNAM dans le domaine bancaire, il a exercé durant 20 ans au sein de 4 groupes bancaires, où il a occupé toutes les fonctions opérationnelles sur les marchés du Particulier, du Professionnel et des PME. Il a ensuite rejoint l’enseigne de courtage en crédits In&Fi Crédits pendant 5 ans, avec la fonction de Directeur Associé, en charge de la Formation, de l’Assistance et des Partenariats, et a créé In&Fi Crédits Pro et l’IFIB (Institut de Formation des Intermédiaires de Banque) aux côtés de Pascal BEUVELET. En 2010, il rejoint le Comité de Direction Générale, puis le Comité Exécutif de CAFPI, en charge des Grands Accords commerciaux du groupe et de l’Organisation Interne. Il a créé MUTANS CONSULTANTS en septembre 2015, cabinet de formation et de conseil qui accompagnait les entreprises et les réseaux dans leur virage digital, et notamment pour optimiser leur mutation dans la gestion de la Relation Client. Revenu dans le monde du courtage en 2018, il a d’abord retrouvé IN&FI Crédits comme Directeur des Partenariats et porte-parole, avant de passer chez La Centrale de Financement comme Secréta ire Général, et est désormais porte-parole et Directeur de la Stratégie et de l’Innovation chez AFR Financement.

A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement