Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’agent immobilier titulaire d’un mandat simple peut-il être indemnisé s’il est évincé par le mandant ? La réponse d’Anne-Claude Poncet, expert immobilier, BusinessFil

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
4 907
Evaluer cet article
photo : Anne-Claude Poncet, expert immobilier Business Fil

« L’agent immobilier, titulaire d’un mandat simple, peut obtenir une indemnisation s’il est injustement évincé par le mandant » En 2010, la Cour de cassation a tranché en faveur de l’agent immobilier. À condition qu’il prouve l’existence d’un préjudice.

LE CAS

Monsieur L… a donné un mandat simple à un  agent immobilier qui a fait visiter le bien avec son accord et a recueilli une offre qu’il lui a notifiée. Lorsqu’il l’a reçue, le vendeur a informé l’agence,

par lettre recommandée, qu’il avait déjà signé un compromis de vente avec un autre acheteur. Or le mandat prévoyait qu’en cas de vente réalisée par lui-même ou par un autre cabinet, le vendeur s’engageait à en informer immédiatement l’agent immobilier en lui indiquant par

lettre recommandée les noms et adresses des acquéreurs,  et que cette notification mettrait

fin au mandat et éviterait au mandataire d’engager la vente avec un autre acquéreur.

Devant l’attitude de  M. L… et estimant avoir rempli sa mission, l’agence  immobilière lui a réclamé le montant de sa commission,  en application de la clause pénale du mandat de vente.

L’ARRÊT

Les juges ont octroyé à l’agent immobilier une indemnité égale au montant de sa commission, au motif que l’agence n’était pas dessaisie  de son mandat le jour où elle avait recueilli l’offre d’achat, faute de toute information faite par le vendeur, lequel avait manqué à ses obligations et commis une faute. Cet arrêt a été rendu le 14 décembre 2010 par la Cour de cassation.

LES LEÇONS

Même en mandat simple, si  vous êtes injustement évincé,  vous pouvez être indemnisé par le vendeur indélicat qui ne vous a pas signalé qu’il a trouvé un acheteur et vous laisse ainsi  poursuivre vos démarches en pure perte. Conformément à la clause pénale de votre mandat, vous pouvez prétendre à des dommages-intérêts à hauteur du montant de votre commission.

Vous pouvez également demander une indemnisation même si vous n’avez pas trouvé d’acheteur. La Cour de cassation a eu l’occasion de rappeler le 11 juin 2010, en effet, que la clause pénale peut s’appliquer même si l’agent immobilier n’a pas perdu de commission. Il est probable cependant que, dans ce cas, les juges modèrent le montant de l’indemnité, en considérant qu’elle est excessive. En toute hypothèse, il est essentiel pour l’agent immobilier de démontrer l’existence d’un préjudice.

 

Vous souhaitez réagir sur cet article ?
Contactez les experts BusinessFil au 01 47 87 49 49

Anne-Claude Poncet

Anne-Claude Poncet, Expert immobilier BusinessFil.
Interlocuteur privilégié des professionnels de l’immobilier, elle répond à toutes leurs questions juridiques au travers de la hotline de la société BusinessFil, réalise des contenus pour des publications spécialisées, et leur dispense des formations professionnelles.
Email : contact@businessfil.fr

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par jo, il y a 5 années

    lorsque le mandant (mandat simple) trouve1 acHeteur prix net mandat,
    informe immédiatement l’AI par téléphone le 12 et mail et LRAR
    postée le lendemain, le 13 ( les acheteurs ayant confirmé par écrit leur offre que le soir)
    et que AI s’empresse de lui soumettre une offre signée le jour
    ou la LRAR a été postée, le 13, en lui disant que son offre est prioritaire, n’y a-til pas abus de pouvoir de AI ?
    SURTOUT après lui avoir dit au téléphone, le 12, qu’elle stoppait le mandat ?
    je m’interroge sur le code de déontologiede cette profession.
    je vous remercie pour la réponse….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne