Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« La non-exclusivité ? Quelle image peu glorieuse de l’agent immobilier ! », Evelyne Gielen, économiste immobilier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
7 104
Evaluer cet article
photo : Evelyne Gielen, spécialiste du Home Staging

 

L’exclusivité, l’inaccessible graal ?

Le métier est d’agent immobilier est bien l’un des rares où l’on accepte de travailler sans être sûr d’être payé…

Quelle secrétaire accepterait un job où on lui dirait que deux autres sont engagées en même temps mais  que seule l’une d’entre elles sera payée ?

Quel avocat, médecin, architecte, etc. accepterait qu’un  de ses clients prenne deux autres confrères en même temps et ne rémunère qu’un seul d’entre eux ?

Choquant non ? Pourtant, nous, agent immobilier on accepte.

L’analyse d’Evelyne Gielen, économiste spécialisée en analyse, vente et marketing immobilier, fondatrice de la société Mètre Carré Real Estate.

Ne vaut-on pas mieux que cela ?

Parce que là est bien le coeur du problème. Il en va  de l’image même que nous dégageons, au travers des conditions de travail que nous acceptons. Et si cette image n’est pas glorieuse, ayons au moins l’humilité de la/nous remettre en question. Dites-moi comment les gens peuvent nous respecter si nous ne faisons pas respecter notre travail ?

Mais c’est la pratique !

« L’exclusivité est impossible à Bruxelles » me  clamaient en choeur les agents lors d’une formation. « C’est de la théorie » me disait un agent tout aussi sympathique « mais en pratique, c’est utopique ». En est-on si sûr ? Quoi de plus facile que de se dire, que l’on ne peut rien y faire. Que c’est comme ça. Pire, que c’est d’ailleurs comme ça depuis toujours. Alors pourquoi changer ? Quelle position confortable que celle de  victime non responsable. Qu’il serait gênant de se dire que l’on peut faire différemment, que l’on peut faire mieux… Et puis, quelle fâcheuse position vis-à- vis de nos aînés de tout remettre en question.

Alors, pourquoi changer ?

Parce que le monde bouge ! Et il n’a peut-être  d’ailleurs jamais autant bougé que ces dernières années. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, notre marché évolue, nos clients changent et les besoins des propriétaires aussi. Les acheteurs, quant à eux, qui subissaient naguère un « marché vendeurs » ont bien évolué depuis ! Aujourd’hui, il ne suffit plus de mettre en vente un bien pour le vendre. Il faut faire preuve de techniques de vente/conclusion plus poussées, repenser nos stratégies publicitaires, obtenir un meilleur prix de vente dès la prise de « mandat » (mission), faire ranger et nettoyer les propriétaires leur bien. On est loin d’y être arrivé…

Plus de travail, plus de sécurité financière

Ainsi, les prestations pour vendre sont plus importantes de nos jours qu’hier (juridique, administrative, formations, marketing, etc.) et cela est coûteux. Mais comment livrer de la qualité sans  être sûr d’être payé? Se pose alors la question suivante : « Quels intérêts sert-on vraiment à  prendre un maximum de « mandats » (missions)? ».

N’est-ce pas un peu comme jouer à la roulette russe et voir quel bien sera gagnant ? Ou est-ce un moyen bon marché de faire la publicité de l’agence elle-même ? Sert-on réellement les intérêts du propriétaire vendeur à placarder son bien de nos affiches ou à le placer 5 à 6 fois sur internet? Vous avez dit déontologie ?

L’exclusivité, gage de qualité, d’image valorisée

Franchement, chers confrères, est-ce l’image que nous voulons pour notre avenir ?

© LeFildeLimmo/BazikPress

Titulaire d’une maîtrise en économie HEC Liège, spécialisée en analyse de marchés et comportements, Evelyne Gilen est agent immobilier à Bruxelles, membre du Conseil National des agents immobiliers belges. Auteure de différentes publications internationales et du livre « Le home staging en pratique : 45 avant-après », elle assure des cours de marketing des biens immobiliers, techniques de ventes. Formatrice de renom et reconnue par ses pairs pour ses talents d’oratrice, sa approche didactique, voire ludique.

Evelyne Gielen

Titulaire d’une maîtrise en économie HEC Liège, spécialisée en analyse de marchés et comportements, Evelyne Gilen est agent immobilier à Bruxelles, ex-membre du Conseil National des agents immobiliers belges. Auteure de différentes publications internationales et du livre « Le home staging en pratique : 45 avant-après », elle assure des cours de marketing des biens immobiliers, techniques de ventes. Formatrice de renom et reconnue par ses pairs pour ses talents d’oratrice, sa approche didactique, voire ludique.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne