Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Guy Hoquet l’Immobilier recrute encore 400 collaborateurs en CDI

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
1 297
Evaluer cet article
photo :

Fort de ses résultats positifs en 2013, le réseau a lancé, en septembre dernier, un vaste plan de recrutement pour accompagner le développement de ses points de vente et gagner des parts de marché.  A ce jour, 100 postes ont déjà été pourvus, mais le réseau est toujours en recherche de 400 collaborateurs en CDI. Alors la loi ALUR menace des milliers d’emploi, notamment dans les métiers de l’administration de biens et de la location, Guy Hoquet l’Immobilier revoit sa copie pour concentrer ses recrutements en 2014 principalement sur les postes liés à la transaction.

400 collaborateurs recherchés, 17 métiers différents proposés mais un recrutement qui se concentre sur la transaction

Afin d’accompagner le développement de l’activité de ses 500 points de vente, le réseau a lancé en septembre dernier un vaste programme de recrutement visant à recruter 500 collaborateurs salariés en CDI, et ce pour 17 métiers pratiqués dans l’agence immobilière, venant rejoindre les 1700 collaborateurs salariés du réseau.

Initiée à la rentrée 2013, l’opération a rencontré un important succès médiatique, puisque 34 858 internautes ont visité la page dédiée à l’opération, 4 878 candidatures ont été déposées sur le site guyhoquet.com, permettant au réseau de recevoir 4 125 candidats, et ce notamment grâce à des forums de l’emploi organisés à travers tout le territoire.

Au terme de cette première vague de recrutement, 100 postes salariés en CDI ont déjà été pourvus dans le réseau. Un score qui ne fait pas oublier l’ambition de 500 créations de postes.

Cependant, le réseau anticipe l’application du projet ALUR, qui, en réduisant les honoraires d’agence sur la location à la charge des locataires, menace des milliers d’emplois dans le secteur. Ainsi, Guy Hoquet l’Immobilier, qui avait communiqué en 2013 sur son vaste plan de recrutement dans les 17 métiers que permet son activité, confirme son engagement pour l’emploi, tout en le concentrant sur la filière transaction.

«  En dépit d’une météo chahutée, un vent de recrutement souffle dans la voile Guy Hoquet l’Immobilier. Dans un marché immobilier en repli depuis deux ans, et malgré la loi sur le logement très controversée de Cécile Duflot, qui menace des milliers d’emplois, et notamment dans les fonctions de la location et de l’administration de biens, le navire Guy Hoquet l’Immobilier est armé pour gagner des parts de marché en 2014. Une ambitieuse et courageuse campagne de recrutement, qui porte pour l’essentiel sur les métiers de la transaction est lancée, afin de permettre au réseau d’enrichir chacun de ses points de vente d’un collaborateur supplémentaire, soit 500 postes dont une centaine a déjà été pourvue en septembre 2013 », explique Fabrice Abraham.

« Nous faisons appel, plus que jamais, dans ce volet 2 de notre campagne de recrutement, à tous les talents qui, avec ou sans qualification, veulent œuvrer à apporter davantage de service au consommateur. Dénicher les esprits qui savent cumuler sens commercial et écoute du consommateur est une entreprise de taille, d’où le nombre important de candidats que nous souhaitons, dès janvier 2014, rencontrer, avec le besoin de compléter nos nouvelles équipes », précise le dirigeant.

Guy Hoquet l’Immobilier recherche avant tout chez les candidats l’envie de s’investir dans un réseau dont ils partagent les valeurs : respect, engagement et convivialité. Si l’expérience et l’envie d’apprendre sont des atouts recherchés chez les futurs candidats du réseau, le sens du service client, de l’accueil et du relationnel seront des éléments clés visés par les directeurs d’agence recruteurs. A cela s’ajoute des qualités relationnelles, la volonté d’apprendre, l’initiative, l’empathie, l’ambition et la capacité à bien gérer son temps.

De réelles perspectives de carrière au sein du réseau et un programme de formation obligatoire qui anticipe le volet CAP de la loi ALUR

Le réseau, qui œuvre pour garantir une meilleure qualité de service à ses clients, s’est engagé  pour une plus grande professionnalisation de ses collaborateurs et possède ainsi son centre de formation agréé. Avec sa méthode unique et intensive, qui l’a amené à devenir un acteur incontournable de franchise immobilière, le réseau propose à chaque salarié rejoignant le groupe une formation initiale qualifiante puis, tout au long de son parcours chez Guy Hoquet l’Immobilier, un cursus de formation continue.

Guy Hoquet l’Immobilier a pour volonté de développer et d’initier des carrières. Il encourage ainsi ses salariés, entrés en tant qu’assistants ou conseillers, à évoluer vers des postes de directeurs des ventes ou d’agence en proposant une formation de créateur d’entreprise. Celle-ci leur permet, à terme, d’ouvrir leur propre agence en tant que franchisé.

« Dans un contexte économique contraint, le modèle de la franchise offre des opportunités professionnelles et des perspectives de reconversion nombreuses et intéressantes. Guy Hoquet l’Immobilier s’engage aujourd’hui pour l’emploi avec cette vaste relance de son recrutement qui vise à soutenir le développement de notre activité. Nous proposons aux candidats un éventail de métiers diversifié et d’intégrer un réseau solide, leur offrant formations et perspectives d’évolution », explique Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet l’Immobilier.  ©LeFildeLimmo/BazikPress© contrastwerkstatt – Fotolia.com

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Le journal trimestriel

    Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

    Consulter en ligne