Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’assurance emprunteur, un enjeu majeur.

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
479
Evaluer cet article

Faire un prêt engage sur le long terme. Se focaliser sur le seul taux de crédit est une erreur qui peut coûter très cher.

photo : assurance emprunteur sur tiquette bleue

Pour garantir son risque contre les impayés en cas d’accident de la vie (décès, invalidité, arrêt de travail pour incapacité), la banque qui prête impose la souscription d’un contrat groupe d’assurance décès-invalidité. L’assurance emprunteur représente ainsi un marché financier annuel de près de 8,5 milliards d’euros de primes. Un terrain de chasse phagocyté par les banques qui en contrôlent plus de 85 % avec un taux de marge de l’ordre de 40 %.

C’est ainsi que, par ignorance ou indifférence, 80 % des emprunteurs qui traitent directement avec une banque  souscrivent l’assurance groupe sans la mettre en concurrence avec une assurance individuelle proposée par un assureur ou un courtier. D’autant que certaines banques prenaient le taux de crédit en otage : « Soit vous prenez notre assurance groupe, soit nous augmentons notre taux de crédit ».

Vous êtes couvert, mais à quel prix ?

Fort heureusement, la loi a radicalement changé la donne. Désormais, le marché est ouvert et devenu fortement  concurrentiel grâce à l’intervention des courtiers en crédits, en partenariat commercial avec des compagnies d’assurances spécialistes des garanties emprunteur. Les banques sont dans l’obligation de communiquer à chaque emprunteur une fiche standardisée d’information (FSI) qui détaille la liste des garanties qu’elles exigent. Grâce à cette procédure impérative, chaque emprunteur a la possibilité de mettre en concurrence le contrat groupe qui lui est proposé avec un contrat individuel en délégation d’assurance, et de choisir la meilleure offre sans modification du taux d’emprunt.

Utiliser les comparateurs d’assurances emprunteur

Dans ce cadre, seuls les courtiers d’envergure nationale disposent du poids économique et du plus grand panel d’offres d’assurances pour faire passer les dossiers en dérogation. Les courtiers indépendants ont plus de difficultés, contraints par la peur de perdre leurs accords bancaires. Les courtiers In&Fi Crédits, spécialistes en assurance emprunteur et en crédit, disposent d’un comparateur qui permet d’évaluer immédiatement l’offre du contrat de groupe que propose une banque par rapport à celles de l’ensemble de leurs partenaires assureurs. Cette nécessité de la comparaison s’impose puisque pour un crédit de 200 000 euros sur 20 ans, consenti à un homme de 35 ans, selon le contrat souscrit et le profil, le montant de la couverture peut varier de 4 000 à 16 000 euros, soit du simple au quadruple !

.

« Selon le prêt souscrit et le profil de l’emprunteur, le montant financier de la couverture peut varier du simple au quadruple ! » Pascal Beuvelet, Président du réseau de courtiers In&Fi Crédits

Par ailleurs, avec la baisse des taux d’intérêts, le coût de l’assurance n’est absolument plus marginal. Pour un prêt à 1,2% sur 20 ans avec un taux d’assurance à 0,4 %, votre opération est globalement traitée à 1,6 % ; avec un taux  d’assurance à 0,1 %, l’intérêt global s’élève à 1,3 %. C’est 23 % de moins ! Chez In&Fi, nous avons convaincu une majorité de nos partenaires bancaires d’accepter nos propositions d’assurances individuelles. En 2016, nous avons réussi plus de 35 % de nos dossiers en délégation d’assurance, contre 15 % pour l’ensemble des financements France entière.

Le « Droit à l’oubli »

La loi évolue dans le bon sens. Depuis la publication des décrets des 7 et 13 février 2017 pris en application de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, les anciens malades du cancer, au moment de la souscription d’une assurance emprunteur, ne sont plus tenus de déclarer leur pathologie dans un délai de 10 ans à compter de la fin du traitement. Je rappelle que la consultation d’un courtier est gratuite et qu’il ne peut prétendre à une rémunération que si et seulement si le prêt sollicité est obtenu et les fonds débloqués.

 

Pascal Beuvelet

Pascal Beuvelet, Président Fondateur d’In&Fi Crédits. Promoteur depuis 1975, à la tête de BGI Holding, membre fondateur du réseau Century 21 en France, Pascal Beuvelet maîtrise l’immobilier et la franchise. Au fait des problématiques des particuliers dans le financement de leurs acquisitions immobilières, il s’est naturellement intéressé au métier de courtier crédits : une profession dispersée, un marché en pleine explosion. Convaincu des effets de levier que la franchise offre à une démarche entrepreneuriale, il a choisi ce mode d’expansion pour implanter le réseau des agences In&Fi Crédits spécialistes en courtage de crédits. Son objectif : imposer In&Fi Crédits comme la référence des intermédiaires en recherches de financements pour les particuliers et les professionnels.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne