Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Soyez vigilant envers l’agent commercial ! « , Jean-Baptiste Paliès Associé du cabinet P2R Audit et Expertise- Comptable

Publié le
Publié le
Réagir 2 réactions
1 046
Evaluer cet article

La législation instaure une obligation de vigilance de l’agence immobilière vis-à-vis de l’agent co, sous peine de poursuites.

photo : agents commerciaux et agences immobilières

Dans le JDA n° 58 du 2e trimestre 2018, nous avions évoqué les différentes possibilités qui s’offrent aux agences immobilières pour recruter un commercial. Notre choix se limitait à deux solutions : salarié (VRP exclusif  négociateur) ou indépendant (agent commercial). Si le VRP exclusif négociateur est un salarié de l’agence, lié à elle par un contrat de travail, sous réserve que les critères soient réunis (une rémunération, une prestation de travail, un lien de subordination juridique entre les cocontractants), nous avions mis en avant la gestion simplifiée d’un agent commercial.

Une vérification régulière pendant toute la durée du contrat

Cependant, le choix de l’agent commercial impose une obligation de vigilance à l’agence immobilière. C’est le Code de la sécurité sociale (articles L. 243-15 et D. 243-15*) et le Code du travail (articles L. 8222-1 à L. 8222-5**) qui prévoient cette obligation de vigilance. Celle-ci porte plus généralement sur les contrats de sous-traitance de plus de 5 000 euros HT, mais s’applique de plein droit, selon nous, aux relations contractuelles entre les agences immobilières et les agents commerciaux. Concrètement, vous devez vous assurer que l’agent commercial est :

  • immatriculé au Registre du commerce et des sociétés : réclamer à l’agent commercial un extrait Kbis récent ;
  • immatriculé au Registre spécial des agents commerciaux ;
  • à jour de ses différentes charges sociales. Une attestation de moins de six mois peut être délivrée en ligne, sur demande, par l’Urssaf.

Ce type de vérifications doit être réalisé :

  • à la signature du contrat entre l’agence et l’agent commercial ;
  • puis tous les six mois pendant toute la durée du contrat.

Sanctions pécuniaires de l’URSSAF

En cas de manquement à ses obligations de vigilances, l’agence immobilière peut être poursuivie et condamnée solidairement avec l’agent commercial défaillant. En complément, l’Urssaf peut annuler les exonérations et réductions dont l’agence a bénéficié sur la période. En 2016, deux donneurs d’ordre ont été condamnés par l’Urssaf mais il ne s’agissait pas d’agences immobilières…

*« Toute personne vérifie, lors de la conclusion d’un contrat dont l’objet porte sur une obligation d’un montant minimal en vue de l’exécution d’un travail, de la fourniture d’une prestation de services ou de l’accomplissement d’un acte de commerce, et périodiquement jusqu’à la fi n de l’exécution du contrat, que son cocontractant est à jour de ses obligations de déclaration et de paiement auprès des organismes de recouvrement… »
** « La personne qui contracte, lorsqu’elle n’est pas un particulier répondant aux conditions fi xées par l’article D. 8222-4, est considérée comme ayant procédé aux vérifications imposées par l’article L. 8222-1 si elle se fait remettre par son cocontractant, lors de la conclusion et tous les six mois jusqu’à la fi n de son exécution : dans tous les cas les documents suivants… »

Jean-Baptiste Palies

Jean-Baptiste Palies, associé du cabinet P2R Audit & Expertise-Comptable à Paris. Le cabinet P2R est membre du réseau Quantéa.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par JACQUOT, il y a 3 mois

    L’agent commerial en immobilier s’inscrit auprès du greffe du tribunal de commerce et dispose d’un extrait d’immatriculation au registre spécial des agents commerciaux

  • Par CPFAC, il y a 5 mois

    Bonjour,
    vous conseillez aux agences de s’assurer que l’agent commercial est immatriculé au Registre du commerce et des sociétés et de lui réclamer un extrait Kbis récent. Depuis la loi ENL de 2006, l’agent commercial qui collabore avec une agence immobilière a l’obligation de travailler en Entreprise Individuelle (nom propre), il n’a pas le droit d’exercer sous forme de société… De fait, il ne s’inscrit que sur le Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) et non au Registre du commerce et des sociétés. Il n’a donc pas de Kbis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne