Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Le viager : un marché qui s’envole

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 505
Evaluer cet article

C’est l’embellie sur le marché du viager. 1% des transactions immobilières sur le marché de l’ancien concerne aujourd’hui le viager (soit 6 à 8 000 transactions par an). Inédit ! Le point avec Vincent Gibelin, Président associé et fondateur de la société Viag2e.

photo : viager VIAG2E

Le viager a de beaux jours devant lui … Après avoir longtemps stagné,  le nombre de transactions viagères connaît une forte augmentation ces dernières années. Malgré l’absence de statistiques officielles, on estime à ce jour le nombre de transactions comprises entre 6 et 8 000 par an ; soit presque 1 % du marché de l’immobilier ancien.

Mieux vivre sa retraite

Les seniors sont de plus en plus nombreux à recourir à cette forme de vente immobilière et nul doute qu’ils le seront encore plus demain. Et pour cause : la population vieillit, l’espérance de vie augmente, les pensions de retraite diminuent, entraînant une baisse de leur pouvoir d’achat … Selon le Rapport Libault de mars dernier, près de 5 millions de personnes auront plus de 85 ans en 2050 soit 3,2 fois plus qu’aujourd’hui et en 2040, le nombre de seniors de plus de 75 ans aura plus que doublé. Parallèlement à cela, près de 75% des seniors (60 ans ou plus) sont propriétaires de leur résidence principale (Source Insee). Vendre en viager occupé, c’est pour eux le moyen d’améliorer leur retraite, avec des revenus complémentaires tout en conservant l’usage à vie de leur propriété.

Un rapport gagnant/gagnant

Les acquéreurs aussi ont compris l’intérêt d’acheter en viager. Ils peuvent investir sans avoir besoin des marchés financiers. Il s’agit pour eux d’une épargne « tranquille ». lls versent un capital le jour de la signature de l’acte authentique, puis une rente mensuelle à vie au vendeur. Pas de soucis de gestion des locataires, pas de revenus locatifs fiscalisés mais un abattement sur la valeur du bien lié à l’usage qu’en conserve le vendeur qui crée une décote sur la valeur du bien. Ils savent qu’ils achètent un bien décoté, qu’ils font un investissement socialement responsable et qu’ils retrouveront, à l’issue, un bien en bon état. Ils pourront alors soit le revendre, le louer ou l’habiter… On note aussi la création de fonds d’investissements en viager qui achètent de nombreux biens, tirant ainsi le marché vers le haut. Ces sociétés en 2018 ont eu un rendement comparable aux meilleures SCPI.

Les agences immobilières doivent se former au viager

Pour développer leur chiffre d’affaires, de plus en plus d’agences investissent ce marché en pleine croissance. Mais vendre en viager n’a rien à voir avec les ventes immobilières classiques : les approches sont différentes, les aspects humains sont beaucoup plus importants, la technicité également, avec des calculs différents entre le viager libre, occupé, la vente à terme libre, la vat avec occupation limitée dans le temps, la nue-propriété…, autant de solutions à adapter au cas par cas en fonction de l’objectif du vendeur. Les agences immobilières qui s’intéressent au viager doivent donc se former.

Viag2e, gage d’éthique et de professionnalisme

C’est pour répondre à cette demande que la société Viag2e a été créée. Les 3 associés fondateurs sont des spécialistes du viager depuis plus de 10 ans. Ils ont compris que le marché avait besoin de se structurer et de se professionnaliser. Une triple ambition les anime :

  • Former tous les acteurs qui souhaitent développer cette activité. Viag2e propose 3 modules de formation fondamentaux, expertise et commercialisation d’un viager pour permettre aux professionnels de l’immobilier d’acquérir de la compétence. Pour en savoir plus : https://formationviager.fr
  • Développer un maillage territorial de proximité au travers de la création d’un réseau d’experts adhérents de Viag2e, gage d’éthique et de professionnalisme : https://viag2e.fr
  • Proposer un service de gestion viagère pour lequel a été développé un outil spécifique à la demande des acquéreurs ou des vendeurs de plus en plus nombreux à la solliciter pour cette gestion.

 

 

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne