Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Après-confinement : Ne pas confondre nettoyage et désinfection !

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 233
Evaluer cet article

Pour être en mesure de proposer un environnement de travail sûr et sain, il est essentiel de mettre en place, en plus de la distribution d’équipements de protection individuelle (EPI), des dispositifs rigoureux, garantissant une désinfection fiable et sécurisée des lieux.

photo : AdobeStock_335108050

Alors que le début du déconfinement progressif approche et que les mesures de prévention liées à la réouverture des sites se dessinent, l’assurance de travailler et d’évoluer dans un environnement sûr et sain est aujourd’hui un préalable à la reprise de toute activité. Pour être en mesure de rassurer, il est essentiel de mettre en place, en plus de la distribution d’équipements de protection individuelle (EPI), des dispositifs rigoureux, garantissant une désinfection fiable et sécurisée des lieux.

Il ne faut pas confondre nettoyage et désinfection des lieux…

« Toutes les désinfections ne se valent pas. Il est recommandé de faire appel à un prestataire rattaché à la convention collective nationale 3D  qui regroupe les entreprises de nuisibles et de désinfection, et de s’assurer qu’il possède les bons équipements (nébulisateurs, pulvérisateurs…) et utilise les produits virucides homologués contre le SARS-CoV-2 », explique Christophe Dupont, directeur général de Tech-Way, filiale du groupe Foncia.

La question de la santé et de la sécurité des personnes sur leur lieu de travail, ou dans les parties communes des bâtiments, expose trois enjeux importants, qui permettront de faire barrage au Covid-19 dans les espaces les plus exposés.

Premier enjeu : intervenir vite et bien avec des solutions de désinfection efficaces

Une intervention de désinfection requiert un savoir-faire et un matériel professionnels. Elle doit être effectuée par un personnel qualifié, doté d’équipements de protection adaptés, et habilité certibiocide c’est-à-dire pouvant utiliser des produits biocides, de préférence homologués anti-Covid-19.

Le principe de désinfection suit un protocole précis et repose sur l’utilisation de différents moyens en fonction des zones à traiter : des pulvérisateurs pour traiter des surfaces locales (rampes d’escalier, portes, poignées) ou des brumisateurs électriques pour des périmètres larges, comme un hall d’entrée d’immeuble. À chaque moyen sa méthode, qui permet d’augmenter le pouvoir couvrant des produits utilisés et ainsi de réduire le risque de zones non traitées.

« Tech-Way utilise depuis le début de la pandémie des produits biocides homologués dans la lutte contre le Covid-19 pour désinfecter les halls d’immeuble, cages d’escaliers, boîtes aux lettres, bureaux et logements. Comme ce virucide est également homologué pour les environnements sensibles tels que les hôpitaux ou les crèches, nous avons aussi pu intervenir en Ehpad », souligne Christophe Dupont.

Deuxième enjeu : intervenir régulièrement pour avoir des espaces de vie et de travail sains

La fin du confinement et la plus forte proximité entre les individus impliquent des interventions de désinfection régulières dans les zones à risques :

  • désinfection des bureaux avant le retour des équipes. En effet, même si les équipes étaient pour la plupart confinées, un certain nombre de salarié·e·s ont dû se rendre ponctuellement ces six dernières semaines sur leur lieu de travail pour récupérer du matériel informatique, relever le courrier…
  • poursuite des désinfections dans les parties communes des immeubles, les magasins, les Ehpad, les établissements publics, les crèches, les écoles… pour faire barrière à la propagation du virus.

Troisième enjeu : mettre en place des protocoles resserrés pour toutes les interventions à domicile

Pendant de longues semaines, la plupart des locataires et propriétaires ont reporté les besoins d’intervention, à l’exception des urgences comme des fuites d’eau. Il faut maintenant que les prestataires puissent intervenir à nouveau, mais ils devront le faire selon des processus très cadrés afin de protéger les techniciens et les occupants.

Au-delà des gestes barrières, la sensibilisation de tous et toutes et les interventions régulières de techniciens avec EPI seront des facteurs clés de succès dans la lutte contre le Covid-19.

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne