Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Le statut particulier de l’agent commercial

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 384
Evaluer cet article

Pascal Simons, chargé des relations sociales au SNPI, se penche sur les relations entre l’agent immobilier et son mandataire.

photo : livre agent commercial

Dans le contexte du développement des réseaux de mandataires (+ 25 % de croissance annuel pour certains), Pascal Simons chargé des relations sociales et de la négociation collective au SNPI, publie « L’agent commercial immobilier : Sécuriser les relations entre le mandataire et l’agent immobilier », un ouvrage juridique à paraître début décembre*, co-écrit avec Émilie Hervo, juriste en droit social. Ce livre donne les clés aux agents immobiliers et aux agents commerciaux pour améliorer leurs relations.

Pour savoir où vous mettez les pieds…

Ce n’est pas la forme juridique (le statut du collaborateur) qui fait la qualité d’une relation et pourtant… Depuis 2007, les agents immobiliers emploient de plus en plus d’agents commerciaux au sein de leurs agences sans pour autant être vraiment à l’aise avec les notions administratives liées à un tel recrutement. D’où parfois des problèmes qui peuvent coûter cher. Ainsi, un agent commercial est en droit de vous réclamer deux ans de chiffre d’affaires au titre d’une indemnité si son contrat est rompu sans motif fautif !

Il manquait un livre de référence sur le sujet

« Il ne s’agit pas d’un ouvrage partisan, précise Pascal Simons. Il manquait un ouvrage de référence sur le sujet de l’agent commercial en immobilier. Il rend compte de seize années d’expérience. Mon livre se veut tout à fait neutre et constate l’état du droit avec le point marquant de la loi ENL [portant engagement national pour le logement] en 2007. Avant cette date, il y avait très peu d’agents commerciaux en agences. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Pour autant, les agents immobiliers sont souvent très mal informés sur le statut, les obligations, les démarches. Ce livre vise à leur permettre de collaborer correctement avec un agent commercial afin d’éviter toute requalification. »

Les aspects administratifs et des cas concrets

A la croisée de trois branches du droit : droit commercial, droit du travail et droit immobilier (loi Hoguet), le livre de Pascal Simons remet tout à plat et livre une analyse de ce qu’ont en commun ces différents professionnels, qui n’ont malgré tout pas les mêmes outils et moyens pour le réaliser. Découpé en deux parties, ce livre traite d’abord des aspects administratifs. Il explique comment mettre en place une relation d’un point de vue juridique (comment je fais pour avoir recours à un agent commercial, quelles sont les démarches, quels sont ses droits). Dans une seconde partie, il propose des cas concrets.

Des vocations suscitées par le petit écran

L’immobilier en France  compte près de 50 000 agents commerciaux dont la moitié travaille en agences. La raison d’un tel succès ? « Le métier profite d’un engouement liés aux émissions de télévision. Mais, bien que ces émissions aient amélioré l’image de l’agent immobilier, elles ne reflètent pas vraiment la réalité du métier qui ne se limite pas à des visites en fonction d’une liste de caractéristique du bien recherché ou vendu. Beaucoup s’essayent à ce métier en pensant que c’est facile », conclut Pascal Simons.

*Parution décembre 2020. Éditions Législatives, 39 euros TTC. ISBN 978-2-85086- 435-3.
Disponible sur www.editions-legislatives.fr et en librairie.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne