Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Des postes de gestionnaire de copropriété sont à pourvoir dans la métropole bordelaise ainsi que partout en France

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 218
Evaluer cet article

Gestionnaire de copropriété : un métier méconnu, mal compris mais pourtant incontournable ! L’UNIS Nouvelle-Aquitaine fait le point et informe que des postes sont à pourvoir dans la métropole bordelaise ainsi que partout en France.

photo : Syndic de copropriété

Le gestionnaire de copropriété pourvoit à l’entretien et à la conservation des immeubles et du patrimoine. Véritable lien social, renforcé par la conjoncture actuelle, le gestionnaire de copropriété est l’interlocuteur privilégié pour tous les maux de l’immeuble dont il a la charge, mais aussi pour tous les maux des résidants. Ce sont des hommes et des femmes passionnés, fiers de la mission qui leur ait confiée mais qui sont souvent malmenés, insultés et calomniés. L’UNIS Nouvelle Aquitaine tient à valoriser ce métier essentiel dont le lien social qu’il établit ainsi que les compétences qu’il requiert en font un poste fondamental et précieux dans le secteur de l’immobilier !

Gestionnaire de copropriété : héros des temps modernes

« La mission primaire de notre métier est malheureusement méconnu de nos clients, confie Yann Sturzer, gestionnaire de copropriété chez Oralia. Nous représentons tous les copropriétaires et pas les clients individuellement. Nos domaines d’interventions et de compétences sont extrêmement larges. Cela requiert bon nombre de connaissances, de savoir-faire et de savoir-être. Gestionnaire de copropriété est aussi un poste à haute responsabilité. Si un balcon s’effondre par exemple, nous serons mis en cause en premier lieu.»

Et d’ajouter : « Nous sommes la seule profession à avoir autant de domaines de compétences : juridiques, comptables, commerciales, techniques du bâtiment etc… C’est passionnant, il faut constamment se mettre à jour, notamment avec les évolutions législatives de plus en plus fréquentes. D’un point de vue intellectuel, c’est très stimulant car on progresse beaucoup et très vite.»

De plus, le contact humain, l’échange est capital : « C’est avant tout un métier de contact ! Il faut savoir être disponible, à l’écoute et savoir faire preuve de diplomatie lorsque les demandes sont très urgentes », explique Yann Sturzer.

Etre curieux, réactif, disponible, engagé …

Les copropriétés et les immeubles se font de plus en plus nombreux, des postes sont donc à pourvoir constamment. Les qualités requises ? Etre curieux, réactif, disponible, engagé, aimé rendre service et avoir de l’empathie.

« C’est un métier de challenge au quotidien, il y a une grande palette de choses à apprendre, pour une perpétuelle stimulation intellectuelle ! C’est un métier passionnant et formateur qui peut ouvrir beaucoup de portes ensuite », poursuit Yann Sturzer.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne